Test Les Sims Medieval

Le par Nathalie M.  |  0 commentaire(s)
Test Les Sims Medieval

La licence des Sims prend un autre chemin avec ce volet Medieval. Si la franchise conserve une part de son aspect gestion, le titre en question se dote d'un autre gameplay. Les Sims vous accueillent dans un environnement inédit, dans lequel vous devrez prendre la tête d'un royaume et le mener à sa prospérité. Une série de quêtes vous attend parmi de nombreux besoins à satisfaire.

Au son des violons

Une fois n'est pas coutume Electronic Arts ne s'est pas lancé dans la course à l'addon pour son Sims 3. Si une poignée est déjà sortie et qu'une autre est déjà prévue, l'éditeur prend tout de même le temps de proposer un autre genre de contenu pour sa franchise. Les Sims Medieval ne s'inscrit donc pas dans la lignée du dernier Sims sorti et se distingue même de tous les épisodes de la franchise. L'aspect gestion est réduit au minimum alors qu'un système de quêtes est d'objectif s'accapare une bonne partie du gameplay. Autant les Sims vous offrait une grande liberté dans vos agissements, autant ce Sims Medieval vous guide une fois vos choix opérés. Et puis, il y a aussi et surtout une nouvelle époque, un nouveau monde à découvrir, pour un dépaysement complet. Ce Sims Medieval reprend quelques bases de la franchise pour ne pas complètement s'en détourner mais apporte également une nouvelle approche. Le résultat n'est pas déconcertant pour les habitués et trouvera sans doute un écho pour ceux qui veulent persister avec les Sims mais qui ont besoin d'un peu d'air frais.

Les Sims medieval (4) Les Sims medieval (3)

D'entrée de jeu, le titre pose les bases. Vous êtes l'Observateur, celui qui doit intervenir pour sauver "cette bande d'abrutis" que sont les humains, leur trouver un guide pour les encadrer et les mener vers une vie moins triviale. Vous êtes alors présenté comme une sorte de Dieu, savourez ce moment. Le titre vous propose donc très rapidement de créer votre souverain, le guide des abrutis qui devra élever la condition de ses sujets et mener le royaume à sa prospérité. Le titre vous propose des personnages clé en main mais le charme d'un Sims est d'abord et avant tout de créer son propre héros, autant physiquement que par ses traits de caractère. Une multitude d'option vous attend dans cet éditeur et vous aurez le choix entre les qualités et les défauts de votre souverain. Bien sûr, ces choix-là auront une incidence toute particulière sur votre partie. Prenez une souveraine débauchée et vous n'aurez de cesse de traquer le paysan ou le domestique faciles pour les mener dans votre lit. Une charge supplémentaire en plus de votre fonction, mais un souverain insatisfait ne sera pas au top de ses compétences...



Pas le temps de chômer

Vous débutez donc la partie avec un seul but en tête : faire prospérer votre royaume. Cela passera donc par une série de quêtes successives dont vous ferez le choix. C'est vous et vous seul qui écrirez votre propre histoire en optant pour des buts plus ou moins importants, certains se révélant superficiels quand d'autres au contraire se montrent plus nobles. Ces buts à atteindre au fur et à mesure de votre avancée se feront par le biais de quêtes successives imposées par le jeu. Vous êtes libre de choisir votre voie mais le titre vous impose une ligne à suivre pour réaliser vos buts. Réaliser tous les objectifs que l'on vous demande vous permettra de gagner en expérience, d'avancer vers votre objectif final, et de gagner des points pour construire les bâtiments de votre royaume. Le titre ne vous laissera que peu de répit et vous ne manquerez jamais d'activités. Très dirigiste, le titre vous imposera son rythme, il vous faudra donc jongler avec les objectifs dus à votre rang et ceux dus à votre propre personne, à votre caractère. Heureusement, vous ne perdrez plus votre temps à gérer les besoins primaires de votre héros.

Les Sims medieval (2) Les Sims medieval (1)

Le côté gestion a donc été réduit au minimum. Seules la faim et la fatigue devront être surveillées, vous imposant des pauses dans ce rythme effréné. Des pauses parfois bienvenus qui vous permettront de faire le point entre les objectifs de quêtes et les objectifs quotidien, imposés par le jeu. Il va sans dire que plus vous réaliser un maximum d'activité plus vous gagnez de points et prospérer rapidement. A vous d'aller au contact de la population écouter les requêtes et soucis de vos sujets, d'aller chasser l'ours vous-même ou de mettre fin aux agissements d'un vil bandit par vos propres mains. Car si votre souverain a des pouvoirs dus à son rang, comme envoyer un malheureux au piloris, votre héros devra mouiller la chemise, remonter ses manches et y aller de lui-même. Non vraiment, vous ne chômerez pas dans ce titre.

Les Sims medieval (5) Les Sims medieval (6)

Ce rythme particulièrement intense vous happe littéralement. Seule compte à vos yeux la réalisation d'un maximum d'objectifs et vous serez vite captiver par le désir d'avancer vite et bien. Si le déroulement de l'aventure se montre très redondant, le titre a cependant le mérite de vous faire vivre différentes expériences. Vous devrez par exemple écrire des lois ou des édits, sillonner les côtes en bateau, vous battre, élargir votre vie sociale, décorer votre intérieur et garder un oeil sur le bien-être de votre Sims. Très riche, les Sims Medieval vous offre un large panel d'activité dont vous aurez l'impression de ne jamais voir le bout.

 Les Sims Medieval (4) Les Sims Medieval (3)

Et puis, plus vous avancerez au fil de l'aventure plus les besoins du scénario vous demanderont d'incarner d'autres Sims. A chaque construction d'un nouveau bâtiment, vous devrez créer des Sims (là encore par le biais de l'éditeur ou opter pour des personnages déjà conçus) que vous prendrez alors en main. Voilà qui devrait encore une fois vous apporter une autre approche du jeu en jouant un autre personnage au caractère différent.



Conclusion

Les Sims MedievalLes puristes des jeux de gestion et de simulation de vie, les puristes du gameplay propre des Sims, risquent de se sentir trop engoncés dans ce jeu, qui, même s'il offre une part de liberté dans les choix à différentes reprises, n'en reste pas moins un titre très encadré. Le côté simulation de vie, gestion des besoins au quotidien n'est plus au coeur de l'aventure et a même été réduit de beaucoup. Les Sims Medieval ressemble en ce sens plus à un jeu d'aventure où la réalisation d'objectif est au coeur de l'intrigue.

Aussi, ce Sims Medieval ne plaira pas à tous, mais il apportera un vent de fraîcheur à la licence. Riche en possibilités, en détails, en option, en quêtes, le titre dispose d'un contenu faramineux qui tiendra le joueur en haleine. On pourra lui reprocher d'être redondant, mais il tente également d'apporter de la diversité en vous faisant jouer différents personnages, dans différents contextes. Ce Sims Medieval passionne le joueur qui se laissera prendre dans ses filets. Difficile d'ailleurs de parler de lui et de se montrer exhaustif dans ce qu'il propose. Dans tous les cas, la franchise a bien raison de montrer son potentiel dans un autre contexte, les puristes ont bien assez à faire avec les addons déjà disponibles et à venir.

 



+ Les plus
  • Un contenu riche et varié
  • Une multitude de quête
  • L'aspect simulation passé au second plan
  • Rythme effréné
  • La richesse des possibilités de jeu
- Les moins
  • Bande son trop absente
  • Parfois redondant
  • Peut ne pas plaire aux puristes des Sims

Notes

  • Graphisme Le moteur graphique utilisé pour ce Sims Medieval ne fait pas honneur à la nouvelle génération des Sims qu'a voulu nous transmettre Electronic Arts avec son Sims 3. Le titre souffre de nombreux ralentissements dans l'affichage de nombreux détails à l'écran et les différents environnements se montrent un peu vide.
    6/10
  • Bande son La musique du générique nous a envoyé plein de promesses, les sonorités moyenâgeuses où brille le violon allaient nous immerger dans cette aventure inédite. Ce n'est malheureusement pas le cas puisque la bande son se révèle très absente. Certes, bruitages et autres dialogues en Simlish sont de la partie, mais il manque quelques musiques pour accompagner les longues quêtes.
    7/10
  • Jouabilité Les Sims Medieval reste avant tout un jeu de gestion et l'apport des quêtes ne change pas la prise en main. Les habitués n'auront donc aucun mal à naviguer dans cette interface, réduite pour l'occasion.
    7/10
  • Durée de vie C'est le point fort du jeu puisque, comme à son habitude, ce Sims là propose de nombreuses possibilités, différentes voies, différents personnages, etc... Les plus fidèles n'auront donc aucun mal à y passer des heures et des heures. Seul bémol, la construction du jeu, très répétitive, risque de vous lasser.
    8/10
  • Scénario A vous de choisir votre histoire, d'opter pour différents chapitres de votre vie. Le titre propose une multitude de scénarios que vous pourrez moduler au gré de vos envies. Ce qui contribue aussi à prolonger la durée de vie du titre.
    8/10
  • Note générale Les Sims Medieval offre un nouveau gameplay aux joueurs, une nouvelle approche de la licence. Si le côté gestion est encore présent mais fortement réduit, l'ajout des quêtes permet aux joueurs de toujours avoir un but. On aimera la diversité de ces dernières et l'humour insufflé au jeu, mais on regrettera en revanche que le déroulement de l'aventure se montre aussi redondant. Attention, les Sims Medieval peut aussi se montrer addictif pour peu que vous soyez pris au jeu du résultat.
    7/10
  • Partager ce contenu :
Dans le même style
  • Test Les Sims 3
    Pour la toute première fois, les Sims font leur entrée sur les consoles HD. Le célèbre jeu de gestion a décidé de quitter son PC de prédilection pour s'intéresser à un nouvel horizon, à un autre public. Plus aucun joueur ne ...
  • Test Les Sims 3
    Ils ont pris leur temps, ce sont même offerts un peu de retard par rapport à la date initiale. Les Sims troisième génération se sont fait désirer mais ils sont enfin arrivés, pour le plus grand bonheur des fans. La saga des Sims 2 ...
Vos commentaires
icone Suivre les commentaires
Poster un commentaire