Test Singes en Délire

Le par Fabien H.  |  0 commentaire(s)
Singes en Délire - vignette

Initialement sorti sur PS2 et PS3 sous le label Buzz !, Singes en Délire fait son retour sur PSP dans une production plus légère car elle ne se base plus sur l'utilisation des célèbres buzzers. Aussi, ce titre clairement destiné à un très jeune public, se concentre dans l'enchaînement de mini-jeux destinés à marier adresse, réflexion et rapidité pour en sortir vainqueur. Toutefois, le contenu proposé est-il suffisamment à la hauteur pour préférer cette édition portable aux versions précédemment sorties sur consoles de salon ? La réponse est déjà à moitié donnée.

Des macaques dans la place

Commercialisé à la base sur PlayStation 2, Singes en Délire était un produit dérivé de la célèbre licence de quiz, Buzz !. Orienté pour l'occasion vers les plus jeunes joueurs, le titre proposait un aspect ludique plutôt intéressant, tout en utilisant les buzzers officiels. Le titre a connu une réédition PS3 en 2008, proposant toujours les mêmes fonctionnalités que son aîné. Sony Computer Entertainment continue de profiter de cette série de jeux pour enfants en commercialisant une édition PSP pour le coup différente dans sa prise en main et ce, même si le contenu demeure stricto sensu le même qu'il y a quatre ans.



En effet, Singes en Délire sur PSP perd son préfixe Buzz ! puisque les périphériques de la série ne sont plus supportés. Aussi, l'ensemble des mini-jeux ont été réadaptés pour permettre une jouabilité intégrale à l'aide des boutons de la console portable de Sony. Le cadre du jeu demeure relativement intéressant puisqu'il vous plonge au plein cœur de la jungle, aux côtés de quatre singes malicieux qui trouveront des astuces pour semer la zizanie en se jouant des autres animaux. Dès le début du jeu, vous devrez sélectionner la couleur du singe que vous souhaitez contrôler, parmi les quatre teintes disponibles. Pour une touche d'humour et de personnalisation supplémentaire, vous pourrez lui coller des lunettes sur le nez, lui enfiler un tee-shirt et une paire de chaussures. Dès lors, il ne restera plus qu'à se lancer dans ce qui nous intéresse le plus  : les mini-jeux !

Singes en Délire - 1 Singes en Délire - 3

Bien évidemment jouable en solo, le titre prend son intérêt dans sa partie multijoueur, avec la possibilité de jouer jusqu'à quatre à tour de rôle, mais également en ligne via le service Wi-Fi de la console. Quoi qu'il en soit, dans une configuration comme dans l'autre, les modes de jeu et les règles demeurent les mêmes. En bref, on s'appuie sur quinze mini-jeux provenant des précédentes versions du soft, adaptés pour l'occasion aux contrôles de la PSP. Vous pourrez vous adonner à différentes prises en main, les règles étant bien expliquées avant le début de la partie et commentée par une voix off un peu trop persistante. Toutefois, le jeu étant destiné à un très jeune public, la plupart des activités nécessiteront l'utilisation de l'unique bouton X, gérant parfois un certain timing pour la visée par exemple. D'autres mini-jeux se focalisent sur le sens de l'observation, utilisant les quatre touches principales de la console suivant leur indication à l'écran.



Cependant, la diversité est assez décevante, puisque le gameplay est souvent le même. Cela se constate surtout dans les jeux utilisant uniquement la touche X. Ces derniers nécessitent de rester appuyer suffisamment longtemps pour marquer des points, sans se faire attraper par l'ennemi (le gorille dans Bain Moussant, l'autruche dans La Politique de l'Autruche, le lion dans Dompte le Lion). En revanche, certaines activités telles que Cherche l'Intrus ou encore Compte les Fruits demeurent relativement intéressant pour améliorer la rapidité de réflexion des plus jeunes joueurs. L'un des modes, Coule les Nénuphars, se veut par contre plus technique dans sa prise en main, ce qui pourra déstabiliser les kids.

Singes en Délire - 2 Singes en Délire - 5



Intérêt minimal

En dépit de son approche ludique et idéal pour les enfants, Singes en Délire demeure une production relativement fade en raison de l'absence de l'utilisation des buzzers, mais aussi et surtout pour son contenu minimaliste. Avec seules quinze épreuves qui s'enchaînent en quelques secondes, il est clair que vous ferez le tour du jeu en moins d'une demi-heure. Le jeu est conçu de manière à effectuer des parties rapides, moyennes, ou longues, sélectionnant ainsi plus ou moins de mini-jeux. Toutefois, la sélection de ces modes n'étant pas aléatoire, nous effectuerons toujours les activités dans le même ordre. Toutefois, il est toujours possible d'effectuer une liste personnalisée, si le cœur vous en dit.



Purement et simplement adapté de l'édition PS2 de 2006, le titre de Sony propose un rendu graphique relativement correct, profitant de modélisations honorables, d'animations généralement potables et d'un choix de couleurs relativement chatoyant. Bref, l'aspect visuel du jeu reste de bonne qualité pour la console portable de Sony. En parallèle, les musiques sont plutôt bonnes, profitant de sonorités typiques de la jungle, rappelant légèrement certains morceaux du Roi Lion de Disney. Cependant, il est impossible de profiter pleinement des compositions sonores en raison d'une commentatrice un peu trop bavarde, surtout dans certaines activités ou elle répète sans cesse les mêmes propos.

Singes en Délire - 6 Singes en Délire - 4

Initialement conçu dans l'optique d'un Buzz ! pour les plus jeunes joueurs, Singes en Délire revient dans une troisième mouture cette fois-ci destinée à la PSP. Pour l'occasion, le titre perd énormément en intérêt, puisqu'il n'est évidemment plus possible d'utiliser les buzzers. Le contenu étant en tous points similaire à l'opus PS2 de 2006, l'intérêt est donc très limité, surtout qu'une simple quinzaine de mini-jeux sont présents (dont plusieurs qui se ressemblent). Au final, Singes en Délire se clôt en une trentaine de minutes, ce qui se révèle plutôt léger pour un party game, même s'il est possible d'y jouer en multijoueur. Autant se concentrer sur un autre titre du genre pour s'amuser.



+ Les plus
  • Quelques mini-jeux intéressants
  • Apparence graphique correcte
- Les moins
  • Gameplay peu intéressant
  • Trop peu de mini-jeux
  • Voix off trop intrusive
  • Pas vraiment d'intérêt

Notes

  • Graphisme Directement adapté des éditions PS2 et PS3, Singes en Délire propose un rendu graphique relativement correct, affichant des modélisations cohérentes, des animations généralement fluides et un choix de couleurs très dynamique.
    5/10
  • Bande son Les thèmes musicaux du jeu reflètent très bien l'ambiance de la jungle et s'avèrent de qualité remarquable pour la plupart des morceaux. Toutefois, cela dissimule des bruitages relativement médiocres et surtout une voix off intrusive et vraiment trop exagérée.
    5/10
  • Jouabilité Ayant perdu la compatibilité avec les buzzers des précédentes versions, la mouture PSP de Singes en Délire perd ainsi énormément de son aspect ludique, argument clé pour dompter l'attention du jeune public. Ainsi, le résultat est clairement plat et sans réel intérêt et ce, en dépit de certains mini-jeux intéressants.
    4/10
  • Durée de vie Avec pas plus de quinze activités, Singes en Délire est un jeu qui se clôture très rapidement. En effet, il faudra compter une petite demi-heure pour enchaîner l'ensemble du contenu et de se frotter au générique de fin. Au vu du manque d'intérêt de son gameplay, la rejouabilité de cette version demeure assez limitée, même si le titre propose de jouer jusqu'à quatre en local, ainsi qu'en ligne.
    2/10
  • Note générale Singes en Délire sur PSP est l'adaptation de trop. Provenant directement de l'édition PS2 de 2006, le titre ne propose aucun enrichissement de contenu, tout en perdant la compatibilité avec les buzzers. Ainsi, l'ensemble des mini-jeux disposent d'un gameplay fade via les touches de la console portable de Sony. Bien que certaines activités sont bien pensées pour le plus jeune public, il est rudement conseillé de se tourner vers un autre party game bien plus fourni et davantage axé sur la rejouabilité.
    3/10
  • Partager ce contenu :
Vos commentaires
icone Suivre les commentaires
Poster un commentaire