Test Sonic Rivals

Le par Nathalie M.  |  0 commentaire(s)
Article n° 310 - Test Sonic Rivals (120*120)

Emmener partout avec soi Sonic, quelle bonne idée. D'autant que Sonic Rivals se prête à merveille à une utilisation nomade. Différent de tous les Sonic sortis jusqu'à présent, de nombreuses courses vous attendent dans un univers 3D. Choisissez l'un des quatre personnages, attention au top départ... et c'est parti. Votre but : finir premier, quoiqu'il arrive.

Cours Sonic, cours !

Quel plaisir de retrouver l'univers de Sonic, quasiment comme celui que nous avons tous connu il y de ça de nombreuses années maintenant. Sonic Rivals, c'est un peu le même que le tout premier Sonic. Ici, il vous faudra courir, ramasser des "rings", tuer des boss, le tout sur différentes plate-forme. En gros Sonic Rivals est un jeu de course / plate-forme. Le hérisson bleu se roulera en boule pour se protéger et usera de ses pics bleus pour venir à bout des boss de fin de niveau. Le concept est simple à comprendre, les épreuves toujours identiques, vos bons vieux réflexes reviennent au bout du premier quart d'heure de jeu, bref, ce n'est que du bonheur. Sonic Rivals vous promet de passer un bon moment de jeu.
Sonic Rivals - img1 Sonic Rivals - img2
Côté graphisme, il n'y a pas grand chose à redire. Votre environnement est entièrement réalisé en 3D. Prenez plaisir à le regarder car de toute façon à part faire toile de fond, il ne servira à rien. Sonic court de gauche à droite, saute en haut et tombe en bas (le premier qui relève...). Pour résumé, vous jouez en 2D dans un jeu 3D. Mais puisque les paysages ne servent que de décors, ils ont au moins la grosse particularité d'être vraiment bien réalisés. Attrayants, soignés dans les moindres détails, ils ne vous feront jamais défaut pour trouver soit les bonnes passerelles, soit les ennemis. Tout ressort parfaitement bien sur cette toile de fond, ce qui est particulièrement agréable pour un jeu de course, où vous n'avez pas forcément le temps de chercher l'endroit particulier où il faut sauter...

Toutes les courses vous offriront un décor différent. Jamais vous ne vous lasserez de voir tout le temps défiler les mêmes éléments et paysages. Bien au conraire, ici, chaque niveau est une nouvelle mise en scène. Il s'agit là tout de même d'un gros point fort. Pas de monotonie, pas de côté visuel répétitif. C'est une joie pour les yeux à chaque niveau, c'est gai, coloré et festif. Le jeu pose ses bases et vous plonge rapidement dans l'ambiance propre à Sonic.
Sonic Rivals - img3 Sonic Rivals - img4
Mettez le turbo
La grosse nouveauté en revanche pour ce jeu est l'intronisation de la course. Sonic ne gambadera plus tout seul dans la vaste prairie... Et non, il sera systématiquement confronté à un adversaire, qu'il devra battre pour finir premier, ce qui est le principe même de la course...
Le réflexe veut que l'on parle de Sonic, mais en réalité dans ce jeu vous aurez le choix d'incarner, au début du jeu, trois autres personnages : Knuckles, Shadow et Silver. Ces trois autres joyeux lurons n'apporteront pas de grosses modifications à la course, que vous preniez l'un ou l'autre. Mais chacun reçoit des cartes différentes en fin d'épreuve. Ces cartes vous seront utiles pour débloquer des bonus, des nouvelles tenues ou couleurs. Et puis, sachez aussi qu'en remportant toutes les courses, (soit deux courses par niveau en sachant qu'il y en a 6, donc 12) et en tuant chacun des boss, vous pourrez tout à la fin débloquer un bonus ultime : obtenir un nouveau personnage...
Sonic Rivals - img5 Sonic Rivals - img6
En campagne solo vous pourrez choisir entre trois modes différents : histoire, défi et coupe circuit, qui regroupent les mêmes courses.
Pour plus de fun, Sonic Rivals vous donne la possibilité d'invoquer le mode multijoueur. Vous vous battrez à deux pour finir sur la première place du podium.




Le côté obscur...

Soyez prévenus, vous allez grincer des dents à plusieurs reprises. Gagner la course ne sera pas simple, sachez le tout de suite avant de vous faire des illusions. Vous êtes premier à 50 mètres de l'arrivée ' Ne lâchez rien, ne criez pas victoire, restez concentré. Parce que l'adversaire qui sort de nulle part, qui vous pousse honteusement sur le bas côté (mais que fait l'arbitre !) et file droit vers la victoire, ça peut aussi vous arriver et pas qu'une seule fois. Et là oui franchement ça énerve !
Sonic Rivals - img7 Sonic Rivals - img8
A aucun moment là course ne sera donnée, pas avant le drapeau final en tout cas. Vous ne serez jamais à l'abri d'un dépassement. Votre victoire ne dépend pas seulement de votre dextérité, mais celle de votre adversaire joue aussi dans la balance. A la louche, comptez même sur du 50-50. Des fois, avec du bol, il sera coincé devant un obstacle, son IA lui fera défaut. Vous n'aurez qu'à passer devant lui, en lui donnant un coup pour lui faire perdre ses rings. Oui c'est bas, mais pas de sentiment. Il vous fera le même coup 100 mètres plus loin alors, profitez d'un instant de faiblesse.

Mais alors, qu'est ce que ce jeu peut être frustrant par moment ! Vous pensez être devant et non ! Le loustic vous passe devant et vous êtes bon pour recommencer la course... Et comme on s'acharne assez facilement sur des courses de même pas trois minutes, vous ne voyez plus le temps passé. Vous en sortez tant bien que mal avec un mal de crâne à force de fixer la console pendant deux heures (et à vous énerver aussi...) mais au moins, vous les avez tous eu... Même les boss, c'est vous qui les avez tué, vous n'avez rien laissé à vos adversaires, même pas les miettes... Non mais oh, dépasser à 20 mètres de l'arrivée, ça mérite vengeance...
Sonic Rivals - img9 Sonic Rivals - img10
Histoire de mettre toutes les chances de votre côté, sachez que vous avez des "coups" pour mettre des bâtons dans les roues. Vous pouvez laisser traîner un pied pour faire tomber votre adversaire et lui faire perdre tous ses rings (yerk yerk yerk) ou lui sauter dessus en boule et lui laminer le corps avec vos pics. Il n'y résiste pas... En cours de route vous trouverez également sur votre chemin des pouvoirs pour ralentir l'Autre. Glacez-le, brûlez-le, tous les coups sont permis et mis à disposition. Encore faut-il s'en servir. Mais bon, votre adversaire sait lui aussi faire tout ça, donc méfiez-vous. Ne confondez pas l'item qui vous donnera le pouvoir de transformer l'autre en glaçon, et celui déposé justement par votre adversaire pour vous changer vous-même en glace... Ayez l'oeil, c'est subtil...
Sonic Rivals - img11 Sonic Rivals - img12
Le plus simple reste encore de filer droit devant vous, d'éviter les pièges, les ennemis, et de ne penser qu'à une seule chose : aller vite. A force de refaire les courses, vous remarquerez que vous aurez le choix de prendre plusieurs chemins. Sur le fond c'est vrai, mais comme vous allez tellement vite vous passez souvent par le même chemin. De toute façon vos yeux sont rivés sur la position de votre adversaire et la vôtre, à tel point que tout ce qui se trouve autour passera au second plan. Retenez juste ceci : VIIIIIITEEEEEEEEEEEEEEE !



Conclusion

Sonic Rivals - PackshotSonic Rivals est un excellent jeu. Facile à prendre en main, agréable à jouer et à regarder, vous retrouvez un peu le Sonic d'antan. Mais pas le temps de se remémorer les bons vieux souvenirs, vous n'aurez qu'une seule idée en tête, remporter la course. A deux pas de l'arrivée, votre coeur palpitera, vous retiendrez votre souffle et vos mains commenceront à trembler : me dépassera, me dépassera pas '
Certains n'apprécieront sans doute pas le côté répétitif du jeu. Certes, c'est un peu toujours la même chose, mais le challenge est tel qu'il vous pousse toujours à rester pour mettre sa pâté à l'autre morveux, et à aller jusqu'au bout. Sonic Rivals ne se veut pas être un jeu sur le long terme, mais vous y reviendrez souvent, au moins pour tenter une autre course avec un autre personnage, histoire de déboquer un bonus, pour le simple plaisir de jouer. La PSP et Sonic font un couple idéal : une course de trois minutes en attendant un bus et vous aurez tué le temps sans vous arrêter dans un scénario. C'est frais et attrayant et on en redemande même le point final posé.


+ Les plus
  • Graphismes
  • Prise en main
  • Challenge
- Les moins
  • Peut-être un peu répétitif
  • Son côté frustrant

Notes

  • Graphisme Fidèles à l'esprit Sonic, les graphismes sont colorés. Tous les circuits sont travaillés différemment, vous évoluerez dans des univers particuliers. Les circuits défilent à tout allure et tous les détails sont assez apparents pour que vous puissiez anticiper des sauts très, très rapidement.
    8/10
  • Bande son Même remarque que pour les graphismes, la bande son est elle aussi fidèle à Sonic. Bruitages et autres thèmes musicaux sont en parfaite harmonie avec les différentes courses.
    8/10
  • Jouabilité Pas vraiment compliqué de faire courir Sonic ou l'un de ses trois compères. Votre course se déroulera sans anicroches si vous arrivez à déjouer les obstacles et les coups fourrés de votre adversaire. Après, il suffit de gérer votre course et de croiser les doigts pour finir premier. Car tout ne dépend pas que de votre unique talent !
    8/10
  • Durée de vie Vous viendrez vite à bout de ces quelques courses, mais vous pourrez prolonger l'aventure en sortant les trois autres personnages. Maintenant, vous risquez simplement de vous lasser puisqu'aucun d'entre eux ne vous apportera d'éléments nouveaux. Débloquer les bonus vous prendra également un peu plus de temps...
    6/10
  • Note générale Quoiqu'on en dise, Sonic Rivals est un très bon jeu sur PSP. Vous aimerez y revenir achever ce que vous avez commencé et remporter toutes les courses, les unes après les autres.
    8/10

  • Partager ce contenu :
Vos commentaires
icone Suivre les commentaires
Poster un commentaire
avatar
Anonyme
Anonyme avatar