Test SoulCalibur IV

Le par Nathalie M.  |  3 commentaire(s)
Soul Calibur 4

Sans doute le titre le plus attendu de cet été. La licence SoulCalibur fait pour la toute première fois son apparition sur les consoles nouvelle génération. Que vous ayez tranché pour la version PS3 avec Dark Vador ou Xbox 360 avec Yoda, les combats resteront les mêmes. L'aventure s'arrête là où l'épisode 3 s'était arrêté : Siegfried et Nightmare reprennent le combat au nom des deux épées légendaires : Soul Edge et Soul Calibur.

Les personnages

Cruel dilemme que celui lancé par Namco Bandaï. Yoda ou Dark Vador ? Xbox 360 ou PS3 ? Microsoft ou Sony ? Quelle version du jeu obtiendra le plus vos faveurs ? Sans vouloir vous influencer, il est une rumeur qui circule, et qui enfle de plus en plus sur le net, qui pourrait bien vous permettre de faire un choix sans regrets. Il semblerait qu'à terme, Dark Vador soit disponible en téléchargement sur le Live. La réciproque de retrouver Yoda sur le PSN est encore moins sûre. Ne comptez pas sur une officialisation de la rumeur dès le jour de la sortie du jeu, ce serait trop pratique, mais rassurez-vous, nous vous tiendrons au courant, s'il n'est pas trop tard...

Soul Calibur IV (49) Soul Calibur IV (50)

Donc le nouveau SoulCalibur 4 est arrivé sur notre 360, et pas parce nous préférions plus Yoda à Dark Vador. Premier épisode next-gen, le titre est donc attendu tant sur sa réalisation technique que par les nouveautés qu'il apporte. Insérer deux personnages de Star Wars n'est percutant que pour les fans de la série de Georges Lucas. Heureusement pour les autres, d'autres personnages font aussi leur apparition, une légère poignée, comme par exemple Hilde aux fausses allures de Jeanne d'Arc, dans son armure, sa coiffure et sans doute se bravoure, ou Sheherazade, la princesse des mille et une nuits, ou encore un certain Angol Fear, une autre demoiselle plantureuse.

Soul Calibur IV (51) Soul Calibur IV (81)

Les demoiselles sont à l'honneur, direz-vous, et vous ne croirez pas si bien dire. Il semblerait que les jeux vidéo, surtout en matière de jeu de combat, soient tombés dans la surenchère de celui qui proposera les plus "bonnes" joueuses. Et "bonne" n'est pas à prendre dans le sens "perso imbattable". Quand elles ne jouent pas en string, les personnages féminins disposent de seins gonflés à l'hélium et ont toujours des petits mouvements réguliers qui n'ont absolument rien de naturel. Cette exposition à outrance donne une bien piètre image des développeurs qui n'ont pas encore compris semble-t-il que le public féminin se montre de plus en plus présent  dans le paysage. Pas question de faire preuve d'un féminisme exacerbé, mais si les développeurs ont besoin de gros seins pour faire mieux vendre leur jeu, cela devient tout bonnement pathétique.

Soul Calibur IV (82) Soul Calibur IV (83)

Heureusement, Maître Yoda vient faire jouer sa petite taille et sa couleur verte. Lui n'a absolument rien de sexy, mais il se peut qu'il devienne rapidement un des personnages les plus joués de cet épisode. Sabre laser, pouvoir de la force, rapidité et légèreté font de lui un adversaire redoutable, pour peu que vous arriviez à maîtriser l'ensemble de ces coups. Mais les connaisseurs le savent, on ne devient pas Jedi en claquant des doigts et encore moins un Maître Jedi. Une des techniques à maîtriser le plus rapidement pour le plus de plaisir : soulever les adversaires par le simple pouvoir de la Force. Effet garanti.

Soul Calibur IV (72) Soul Calibur IV (73)

Les habitués retrouveront des personnages courant tels que Sigfried, Taki, Ivy, Sophitia, Kilik, Cervantes pour ne citer qu'eux. Trente-deux personnages seront jouables dont certains devront être débloqués, puis achetés avec ce que vous auront remporté les combats.


Contenu du jeu

La partie solo comprendre quatre modes de jeu. Le premier, le mode Histoire, vous propose de vivre l'histoire de chacun des personnages et leur relation avec les épées. Vous enchaînerez donc les combats après un joli laïus servant à poser les bases. Cinq niveaux vous attendent, où vous serez amener à affronter un ou plusieurs ennemis à la suite. Suivra le combat ultime puis la cinématique de fin. Assez accessible, le niveau en mode Normal vous fait passer très vite les combats. Pour un joueur émérite, on conseillera donc de passer directement en difficile pour avoir au moins l'impression de vous donner du mal.

Soul Calibur IV (74) Soul Calibur IV (75)

Si le mode Histoire peut se révéler assez simple au final, le mode suivant remettra les pendules à l'heure et vous prouvera qu'un SoulCalibur n'est pas réservé au casual. La tour des âmes perdues, tel est le nom du mode, vous propose de parcourir les étages d'une tour pour accéder aux étages ultimes. On apprécie ce mode, parce qu'il n'est, mais alors pas du tout des plus simples.

A chaque nouvel étage, vous devrez choisir un ou deux ou trois (ou plus selon les besoins) personnages pour affronter, un ou deux ou quatre (ou plus) adversaires. Les combats se déroulent de la sorte : vous enchaînez les adversaires à la suite, jusqu'à ce que votre premier personnage meurt. Il est immédiatement remplacé par le second que vous avez choisi et les combats s'enchaînent. Attention, vos combattants ne régénèrent pas de point de vie et il se peut que vous abordiez le boss de l'étage avec la moitié de vos points de vie. Vous devrez donc apprendre à bien gérer vos combats, mais aussi vos choix. Avec un boss à quasiment tous les niveaux, mieux vaut abattre votre meilleure carte en face de lui. Si les premiers étages se passent assez facilement, arrivé au seulement onzième niveau les choses se compliquent déjà et vous êtres loin d'être arrivé à la moitié. Notez qu'au lancement du jeu, seule la face ascendante sera disponible, la descente de la tour des âmes perdues ne l'étant qu'une fois que vous aurez atteint le vingtième étage. Voilà de quoi donner du fil à retordre à nombre de joueurs.

Soul Calibur IV (75) Soul Calibur IV (76)

Le mode solo se poursuit avec le traditionnel mode arcade (dont vous pourrez régler le niveau de difficulté dans les options du jeu). Ici, avec un unique personnage, vous devrez remporter huit combats successifs.
Tous les combats effectués dans n'importe quel mode vous feront remporter des points Gold, points essentiels pour acheter les personnages, mais aussi leur équipement ou leur compétences dans le mode création de personnage. Ces points vous serviront aussi à acheter des bonus, telles que des vidéos, des publicités, des images...

Soul Calibur IV (77) Soul Calibur IV (78)

Du côté du mode Versus (en local), deux possibilité s'offrent à vous. Soit vous décidez de prendre des combattants dans la liste sans plus vous posez de question et vous optez pour le "Versus Normal". Si vous avez déjà créé des personnages, personnalisé certains et amélioré d'autres, alors il faudra vous rendre dans le "Versus Special". Ce n'est pas plus compliqué.






Mode on line et création

Une des grosses nouveautés du titre, qui viendra sans doute ravir les amateurs de challenge, est sans conteste le mode on line. Via le Xbox Live, vous pourrez affronter des inconnus et montrer votre puissance et maîtrise de votre personnage. Par contre, le déroulement des matchs risquent d'en frustrer plus d'un. Si vous gagnez, vous restez à l'écran. Si vous perdez, vous devenez spectateur et devrez attendre patiemment que votre tour arrive de nouveau. On aurait préféré enchaîner les matchs plutôt que de regarder la télé.
Notez aussi que vous pourrez avoir affaire à des lags. Pour plus de confort, on vous conseillera donc de cesser toute autre activité sur votre connexion Internet si vous décidez de jouer en ligne. Vous apprécierez et votre adversaire aussi. Une mise à jour sera d'ailleurs disponible, rajoutant une visibilité sur le ping et la qualité de votre connexion, comme ce qu'il se fait sous WoW par exemple.

Soul Calibur IV (79) Soul Calibur IV (80)

Le mode online vous laisse aussi le choix de jouer avec les personnages du jeu, les "normaux" et ceux que vous aurez créé et modifié par vos soins. Mais les développeurs ont pensé à tout, et pour ne pas favoriser certains joueurs, vous devrez choisir le mode sur lequel vous voulez jouer. L'un sera réservé aux combats habituels, l'autre réunira les créations des joueurs pour qu'ils puissent s'affronter entre eux.

Soul Calibur IV (62) Soul Calibur IV (63)

La création de personnage vous offre la possibilité de créer de toutes pièces un combattant ou d'améliorer les compétences d'un personnage du jeu. Le fait n'est pas nouveau puisque déjà existant dans le précédent volet, mais celui-ci se montre un petit plus performant et plus poussé. Pour le côté fun, vous pourrez dans un premier temps modifier les caractères physiques de vos héros. Attention cependant à ne pas sombrer dans le ridicule, un Nightmare rose et à l'équipement "flashy" lui fait perdre un peu de crédibilité. A vous cependant de vous amuser à créer un personnage somme toute atypique qui fera son petit effet en ligne.

Soul Calibur IV (64) Soul Calibur IV (65)

Le plus intéressant cependant reste les modifications qu'il est possible de faire au niveau des compétences. Changer l'équipement des personnages aura une influence directe sur les capacités de défense, d'attaque ou encore les points de vie. On ne s'arrête pas là puisque vous pourrez donner et attribuer quatre aptitudes à votre joueur : boost, puissance, jauge, impact... A vous de distribuer les points à votre goût. Notez qu'en jouant toujours le même personnage dans le jeu, ce dernier gagnera en niveau. De là, de nouvelles compétences se débloqueront et vous pourrez encore l'optimiser. Les points gold vous permettront d'acheter des armes ou des tenues. Un travail de longue haleine vous attend donc, afin de créer le joueur qui vous conviendra le mieux, à vous et à votre style de combat.




Galerie d'images

Soul Calibur IV (66) Soul Calibur IV (67)

Soul Calibur IV (68) Soul Calibur IV (69)

Soul Calibur IV (70) Soul Calibur IV (71)

Soul Calibur IV (52) Soul Calibur IV (53)

Soul Calibur IV (54) Soul Calibur IV (55)

Soul Calibur IV (56) Soul Calibur IV (57)

Soul Calibur IV (58) Soul Calibur IV (59)

Soul Calibur IV (60) Soul Calibur IV (61)

Soul Calibur IV (42) Soul Calibur IV (43)

Soul Calibur IV (44) Soul Calibur IV (45)

Soul Calibur IV (46) Soul Calibur IV (47)

Soul Calibur IV (48) Soul Calibur IV (34)

Soul Calibur IV (35) Soul Calibur IV (36)

Soul Calibur IV (37) Soul Calibur IV (38)

Soul Calibur IV (39) Soul Calibur IV (40)

Soul Calibur IV (41) Soul Calibur IV (23)

Soul Calibur IV (24) Soul Calibur IV (25)

Soul Calibur IV (26) Soul Calibur IV (27)

Soul Calibur IV (28) Soul Calibur IV (29)

Soul Calibur IV (30) Soul Calibur IV (31)

Soul Calibur IV (32) Soul Calibur IV (13)

Soul Calibur IV (14) Soul Calibur IV (15)

Soul Calibur IV (16) Soul Calibur IV (17)

Soul Calibur IV (18) Soul Calibur IV (19)

Soul Calibur IV (20) Soul Calibur IV (21)

Soul Calibur IV (22) Soul Calibur IV (4)

Soul Calibur IV (5) Soul Calibur IV (6)

Soul Calibur IV (7) Soul Calibur IV (8)

Soul Calibur IV (9) Soul Calibur IV (10)

Soul Calibur IV (11) Soul Calibur IV (12)

Soul Calibur IV Soul Calibur IV (1)

Soul Calibur IV (2) Soul Calibur IV (3)


Conclusion

SoulClibur 4Rien ne change véritablement dans ce SoulCalibur IV. Les habitués ne seront donc pas dépaysés dans cet épisode next-gen et se plairont même à admirer les arènes et les combattants. La liste des nouveaux personnages, avec l'arrivée de Yoda et du fameux apprenti à la dextérité de combat impressionnante, vous permettront de faire connaissance avec de nouvelles techniques de combat.

Soul Calibur IV se montre réellement accessible à tous. Les coups ne sont pas difficiles à effectuer et une fois que vous aurez acquis les techniques des "finish", vous serez récompensés par une très jolie cinématique. Les anciens retrouveront sans mal leurs coups de prédilection, les nouveaux n'auront pas de mal à trouver leur marque. L'équilibre a donc été tout trouvé, et il est agréable de voir qu'un jeu ne laisse personne sur le bord de la route.

On regrettera simplement que le mode Histoire soit si peu étoffé et trop simple à jouer. Mais les nouveaux personnages relèveront la difficulté du soft notamment le boss de fin, Algol. De grands et bons moments de jeu en perspective pour ce titre qui, même s'il n'apporte pas des nouveautés percutantes, arrive encore à passionner les foules. Le capital sympathie pour la série a encore de beaux jours devant lui.

Soul Calibur IV est disponible à partir de 60 €.


+ Les plus
  • Accessible à tous types de joueurs
  • Nouveaux personnages
  • Refonte visuelle
  • Mode création de personnage plus poussé
- Les moins
  • Un mode Histoire trop maigre

Notes

  • Graphisme Le passage à la nouvelle génération de console a du bon. Les décors sont plus léchés, plus harmonieux en terme de couleurs, plus fins et plus détaillés. Une observation que l'on remarquera également du côté des personnages qui eux aussi gagnent en détails, notamment en terme d'armure. Les effets de coups ont été également approfondis et vous verrez au fil des combats les tenus des combattants se lacérer. L'animation des joueurs y a gagné, mais sur ce point ce sont surtout les personnages féminins qui ont sans doute reçu le plus de soin : les seins ont été gonflés à l'helium et s'animent plus que de raison. Heureusement, les effets spéciaux assez convaincants vous feront détourner le regard.
    8/10
  • Bande son Dans la logique suite des SoulCalibur, la bande son est en harmonie avec le jeu et les combats. Les bruitages sont fins et contribuent très largement à vous immerger dans votre combat (il est jouissif d'entendre l'armure de son ennemi exploser en morceaux, signe de votre dominance). Notez que vous disposez au choix, des voix japonaises ou anglaises.
    8/10
  • Jouabilité Par rapport à un Tekken ou un Virtua Fighter, SoulCalibur 4 est un des jeux de combats les plus simples à prendre en main. Une impression de fluidité émane de tous les personnages et il vous sera vite facile de mémoriser quelques coups cinglants. Néanmoins, la maîtrise de tous les coups et autres combinaisons vous demanderont un long apprentissage.
    8/10
  • Durée de vie Un bon jeu de combat doit connaître une longue durée de vie. Et de ce côté, SoulCalibur 4 a de quoi vous occuper un bon moment. La partie solo est assez traditionnelle, la rapidité du mode histoire est équilibrée par la difficulté du mode Tour des âmes perdues. Mais c'est surtout la partie multijoueur qui permettra au titre de durer dans le temps. L'arrivée du mode On Line sur le Live sera sans doute le mode le plus attractifs pour les gros joueurs, les plus casuals se contenteront eux de jouer en Versus, comme d'habitude.
    8/10
  • Note générale Les joueurs ne seront donc guère déçus de ce titre. SoulCalibur 4 s'inscrit dans la lignée des épisodes précédents et son passage sur next gen lui donne quelques qualités supplémentaires. Le monde online sur le Live fait partie de ses gros points forts sur lequel ne manqueront pas de s'affronter les gros joueurs fiers de leur personnage créé et optimisé en bête de guerre. Mais SC 4 sait aussi se montrer accessible à un plus large public. Dans le genre des jeux de combats SoulCalibur reste une référence et ce nouvel épisode ne fera pas faiblir sa réputation, bien au contraire.
    8/10
  • Partager ce contenu :
Vos commentaires
Trier par : date / pertinence
FatMat offline Hors ligne VIP icone 5033 points
Le #289361
Merci encore une fois pour ce test

J'aurais aimé un peu plus d'innovations, comme par exemple pouvoir aussi se battre sur des arènes ouvertes (un peu à la "dead or alive" si je me rappel bien, où on pouvait tomber un étage en dessous etc...), des décors destructibles etc...

Quant aux femmes à la plastique éxagérée, ça doit probablement être pour attirer l'oeil des ados (masculins, bien entendu). Bon, et pour les filles, il n'y a pas des personnages avec des muscles surdimensionnés et des corps huilés?
Nathalie M. offline Hors ligne Héroïque avatar 550 points
Le #290171
je vais me refaire une partie spécialement pour "mater" les personnages masculins... et je fais un compte rendu
FatMat offline Hors ligne VIP icone 5033 points
Le #291491
je vois je vois...

Aaaah... ça a du bon d'être testeur(se) de jeux vidéo hehehe

En tous cas, si il n'y a rien à se mettre sous la dent pour le public féminin (bad boy à gros muscles etc..), je pense qu'on pourra donc en conclure qu'il n'y a que des machos chez Namco (ou alors, il y en a peut-être 1 qui est féministe, mais il a trop peur car les machos sont en surnombre, alors il continue de modéliser des grosses poitrines à longeur de journée )
icone Suivre les commentaires
Poster un commentaire