Test Soulcalibur IV

Le par Franck P.  |  1 commentaire(s)
test soulcalibur 4 ps3 image presentation

Initiée sur la Dreamcast de Sega il y a fort fort longtemps, la série des Soulcalibur nous revient avec son volet 4 sur Xbox 360 et PS3. Chaque version possède d'ailleurs son "égérie" collant avec les couleurs traditionnelles de la console avec le vert de Yoda et le noir de Vador. Et puisque la présentation de la version destinée au support next-gen de Microsoft vous avait été apportée il y a quelques jours par Nathalie, il fallait bien qu'on vous touche deux mots de son pendant sur Sony.

Introduction

Voilà déjà quelques jours que nous vous avions présenté le test du dernier né d'une des plus célèbres série de jeux de baston, j'ai nommé Soulcalibur 4. Mais ce test vous était proposé d'une part sur 360 et d'autre part... par une gentille demoiselle. Bah alors quoi ? Une fille qui parle de jeux de baston ? Et pourquoi pas un gars qui fait un test d'un jeu de cuisine... On est volontairement misogyne pour cacher en fait la vérité vraie à savoir que pratiquement tout le monde voulait tester le petit nouveau de chez Namco Bandai.


test soulcalibur 4 ps3 image (1)     test soulcalibur 4 ps3 image (2)

Car Soulcalibur bénéficie depuis ses tous premiers pas d'une aura particulière dans le monde, pourtant assez difficile d'entrée, des jeux de combats 3D. Simple d'accès, les différents opus parus possédaient malgré tout suffisamment de profondeur en termes de gameplay pour satisfaire les plus amoureux du genre. En outre, la plastique des personnages a toujours constitué une donnée importante et ce bien avant que la "bimboisation" plus prononcée des personnages féminins arrive à un tel paroxysme. Au-delà des formes avantageuses, c'est donc un peu tout cela que l'on espérait re-découvrir en insérant le Blu-ray tant convoité.


test soulcalibur 4 ps3 image (3)     test soulcalibur 4 ps3 image (4)


Le mariage du simple et du complexe

On vous en a donc précédemment glissé quelques mots mais il n'est pas inutile de reparler de ce qui a probablement permis a ce jeu de figurer dans le top de sa catégorie à savoir son gameplay. Car celui-ci s'est toujours montré d'une diabolique simplicité d'accès. Si vous ne le saviez pas, et hormis de rares exceptions, la plupart des coups sortent facilement et sans se faire de luxation à chaque phalange de nos mains torturées par d'autres jeux moins précautionneux de notre bien-être. On continue ainsi d'utiliser la croix ou le stick pour déplacer le personnage sur l'arène et les quatre boutons pour quatre actions particulières.


test soulcalibur 4 ps3 image (5)     test soulcalibur 4 ps3 image (6)

Ici donc, le carré sert aux attaques latérales, le triangle aux attaques verticales, le rond aux coups de tatanes et la croix à la garde. La combinaison de deux boutons multiplie d'autant le nombre de coups accessibles par une simple et unique pression. Rien qu'en faisant cela, vous possédez déjà un volume de mouvements conséquents. Ensuite, charge à vous de bosser un peu pour apprendre quelques combos et mouvements spéciaux très vite utile à votre progression. On est donc assez loin de certains softs ou la pression de 17 boutons successifs est nécessaire pour sortir le dernier combo de la mort qui tue et qui empêche toute riposte.


test soulcalibur 4 ps3 image (7)     test soulcalibur 4 ps3 image (8)

Car en plus, en pressant la garde correctement et dans le bon timing, la possibilité de repousser l'adversaire et de le contrer vient s'ajouter à notre panoplie. Reste les prises toujours spectaculaires et une sorte de finish accessible dès que la jauge d'âme de votre adversaire vire au rouge. On se met donc très vite au jus et si, malgré tout, l'entraînement est nécessaire pour la maîtrise parfaite, c'est tout de suite spectaculaire. Les nouveaux venus auront donc tout le loisir de défier les plus aguerris sans forcément n'arriver à coller qu'un bourre pif ou deux pendant que l'autre danse littéralement sur l'arène.

Pro modes

L'autre grosse attente qui accompagnait se jeu se portait également sur les modes de jeux qui seraient disponibles et sur la possibilité de jouer online. Il faut bien le dire on a un peu moins été convaincu sur ce point que sur celui de la page précédente. On ne retrouve ainsi en solo pratiquement que des modes connus ou qui ressemblent fortement à ceux préexistants. A votre disposition, un mode entraînement, un mode arcade, un mode histoire et un mode tour des âmes. Les deux premiers ne nécessitant pas forcément d'explications, nous nous attardons alors sur les deux derniers.


test soulcalibur 4 ps3 image (9)     test soulcalibur 4 ps3 image (10)

Le mode histoire, s'il n'a aucune espèce d'originalité, nous donne au moins le loisir d'accéder au scénario propre à chaque personnage et justifiant souvent la raison pour laquelle le gars ou la fille a décidé de raccourcir la vie d'autres combattants. Mais ce qui déçoit assez rapidement est que ce mode est d'une infinie brièveté. Car ici, cinq combats suffisent pour terminer l'histoire d'un personnage. Si cela permet de réaliser les scénarios de tous les personnages, ce n'est pas suffisant pour explorer les possibilités de gameplay de chacun des belligérants.


test soulcalibur 4 ps3 image (11)     test soulcalibur 4 ps3 image (12)

Le mode tour des âmes est un peu plus utile sur ce point. En effet, il vous faut parcourir les différents étages successivement et affronter plusieurs combattants de suite pour acquérir de l'expérience, des objets, des thunes bref tout ce qu'il faut pour customiser son avatar, ce sur quoi nous reviendront un peu plus loin. Et une fois le vingtième niveau atteint vous aurez aussi la possibilité de redescendre dans une espèce de mode survival bien connu des habitués du genre.



RPG et stratégie dans du fight pur ?

On vous a donc vanté les mérites de la possibilité de gagner expérience et breloques pour personnaliser votre avatar, ce qui n'a rien de cosmétique. En effet, loin de la simple adjonction d'un masque de Zorro ou d'une tenue de Spiderman aussi colorée qu'inutile, Soulcalibur 4 intègre une vrai customisation des personnages qui va bien au delà des effets de manche. Déjà, notre héros progresse en expérience et voit donc ses caractéristiques évoluer. Mais surtout, chaque partie de son équipement renferme capacités et compétences.


test soulcalibur 4 ps3 image (13)     test soulcalibur 4 ps3 image (14)

Outre les bonus ou malus en attaque, défense et points de vie, ils modifient les facteurs de puissance, d'impact, de jauge ou de spécial qui se révèlent cruciaux. Car ces points qui sont attribués permettent de compléter la panoplie du combattant avec des compétences particulières telles qu'un bonus de jauge ou encore la faculté de détruire plus facilement l'armure du bourrin qui fait face. Et si cette personnalisation du personnage permet d'en faire une arme qui correspond à la façon de combattre du joueur, attentiste ou offensif, elle offre même une part de stratégie.


test soulcalibur 4 ps3 image (15)     test soulcalibur 4 ps3 image (16)

En effet, pour prendre un exemple simple, on peut ainsi décider de customiser un personnage en lui attribuant des facultés de puissance et de destruction de boucliers adverse très au dessus de la moyenne. Puis on prend un autre personnage vif et rapide pour le booster en défense et en vie. Lorsque l'on choisit ces deux combattants en mode tour des âmes on peut donc commencer le combat avec le premier pour affaiblir au maximum l'adversaire et switcher une fois la défense brisée afin de finir le travail avec le second.

De l'importance de la forme

Restait à vous conter les différents aspects de la réalisation technique de ce soft. Et ce point est le second qui nous a moins emballé, étant entendu que nous n'avons pas non plus été totalement déçus. En fait, ce qui saute aux yeux la première fois que l'on joue à ce soft, c'est le baroque absolu de tout ce qui apparaît. Les personnages ou les décors, tout fourmille d'accessoires et de couleurs aussi flashy que variées. Mais parfois à trop vouloir bien faire on en fait un peu beaucoup et le design général en pâtit sensiblement.


test soulcalibur 4 ps3 image (17)     test soulcalibur 4 ps3 image (18)

En outre, les arènes, si elles sont fort bien modélisées, manquent cruellement d'interactivité. A part quelques éléments mobiles, on est bien loin d'autres softs du genre qui avaient véritablement intégré cette donnée au spectacle visuel. Toutefois, ce n'est pas non plus catastrophique et l'on parvient toujours à bénéficier du passage à la HD même si ce n'est que du 720p et le torrent des coups qui s'abat dans l'arène offre un ballet de lumières et d'effets visuels qui font oublier ce constat.


test soulcalibur 4 ps3 image (19)     test soulcalibur 4 ps3 image (20)

Reste que les différents protagonistes demeurent parfois un peu raides sur leurs pattes arrières, ce qui est d'autant plus vrai pour Dark Vador, et terriblement empruntés alors que dans la demi seconde suivante ils foncent tel le faucon sur la proie ennemie. Bref, vous l'aurez bien compris, on a déjà été plus dithyrambique sur ce point et notamment sur cette série. On pourra toujours dire qu'on fait des caprices d'enfants gâtés mais l'habitude de l'excellence n'est pas forcément la plus mauvaise qui avait été prise par la série des Soulcalibur.

Conclusion

Devant la pauvreté de la concurrence sur le support et plus généralement dans le monde du combat 3D au fur et à mesure que les années passent, il faut bien reconnaitre que Soulcalibur 4 montre une fois de plus qu'il demeure une référence. Simple d'accès, profond dans ses possibilités de gameplay et intéressant dans la progression des personnages il n'est que des détails à lui reprocher qui n'obstruent pas totalement ses qualités. On va donc encore passer des heures et des heures à se fritter entre potes sur le canapé du salon.


test soulcalibur 4 ps3 image (21)     test soulcalibur 4 ps3 image (22)

Mais grâce à ce soft, on peut aussi se la péter online dans des combats qui n'ont parfois rien d'amicaux. Et si les pings de certains adversaires, ou leur irritation de la défaite qui les pousse à arrêter le match en plein milieu, empêchent parfois de jouer dans des conditions acceptables et fluides, au moins cela permet de garder ses amis tout en foutant des roustes à la terre entière. Qui a donc dit que le progrès n'avait pas de cotés positifs ?

test soulcalibur 4 ps3 image (25)     test soulcalibur 4 ps3 image (26)


Soulcalibur IV est disponible sur PS3 à partir de 64,90 €



+ Les plus
  • Gameplay emballant
  • Personnalisation des combattants
  • Durée de vie conséquente
- Les moins
  • Goût des couleurs parfois douteux
  • Peu d'innovations

Notes

  • Graphisme Si l'on peut s'extasier devant la modélisation de certains détails graphiques apparaissant sur le perso ou au sein de l'arène de combat, on ne peut que regretter le manque de variété des décors, leur interactivité faible et le coté "too much" qui colle à quelques armures ou proéminences mammaires. L'heure est à la surenchère avec d'autres soft du genre et souvent le mieux est l'ennemi du bien.
    7/10
  • Bande son Sans être emballante à l'infinie, une certaine variété des musiques et les différents effets sonores présents dans le jeu suffisent à donner de l'intensité au combat. C’est tout ce que l'on demande à une bande son d'un jeu de combat digne de ce nom.
    7/10
  • Jouabilité La jouabilité n'a pas perdu en facilité d'accès et en intérêt après plusieurs années et plusieurs supports. Au choix on retrouve donc sans mal ses petits ou l'on découvre sans peine les multiples actions accessibles. Comme en plus il n'est pas utile de compter 8 doigts à chaque main pour pouvoir sortir les coups et que ceux-ci ont été assez bien pensés pour paraître instinctifs, on profite à plein des combats.
    9/10
  • Durée de vie Si les modes de jeu ne sont pas originaux et si le mode online impose à chaque défaite une période d'attente pas toujours agréable, les différents modes proposés possèdent suffisamment d'attraits pour contenter à peu près tout le monde. Et si vraiment on veut personnaliser et optimiser la trentaine de personnages, alors là, les nuits sans sommeils devraient se compter par dizaines.
    8/10
  • Note générale Soulcalibur 4 ne trahit donc aucunement la légende qu'il continue même de perpétrer, celle d'un jeu tout public (au dessus du PEGI 16+ bien sûr), du joueur occasionnel à celui très au fait des manipulations nécessaires. Comme en plus il est peu de vrais reproches à formuler sur son contenu ou sur sa réalisation, et surtout aucun totalement rédhibitoire, on tient ainsi un jeu d'une très grande qualité. C'est donc plus sur l'innovation ou sur des choix esthétiques pas forcément partagés par tout le monde que l'on est le plus dubitatif. Des reproches somme toute mineurs.
    8/10
  • Partager ce contenu :
Vos commentaires
Trier par : date / pertinence
CodeKiller offline Hors ligne VIP avatar 8381 points
Le #304061
À quand une version PC ???
icone Suivre les commentaires
Poster un commentaire