Test Speed Racer

Le par Nathalie M.  |  0 commentaire(s)
Test Speed Racer Wii

Speed Racer, le jeu vidéo, est comme son nom l'indique, l'adaptation vidéoludique du filme du même nom. Un peu à la WipeOut, le titre vous propose des courses, des loopings et des boosts pour dépasser les adversaires. Jeu de course s'il en est, ce Speed Racer vous permet d'utiliser le bon vieux volant de Mario Kart. Un point sympathique. Quant au reste, le titre ressemble plus à une démo qu'à un vrai jeu.

Une démo de jeu

Sorti avant le film des frères Wachowski, le jeu vidéo a donc ouvert le bal de "l'histoire Speed Racer".  Mais il faut savoir, qu'avant d'être un film porté sur grand écran, Speed Racer est un manga. Les connaisseurs de cette série retrouveront sans doute des similitudes entre le jeu vidéo et le manga, sans doute beaucoup plus qu'avec le film. Pour les autres, vous aurez l'impression de retomber dans un jeu vidéo des années 80, où les personnages sont dessinés à la volée et se révèlent statiques à chacune de leur apparition. Quant aux couleurs extrêmement flashys, tant celles des circuits que des lumières, elles sont elles-aussi au rendez-vous.

Speed Racer Speed Racer (1)

Ici, pas question de vous plongez dans les turpitudes du scénario présent dans le film, Speed Racer, le jeu vidéo, est ni plus ni moins un jeu de courses. Donc vous ne ferez que concourir sur les circuits à longueur de temps. Pour ce qui est de la prise en main, le titre vous propose un didacticiel qui, étape par étape, vous apprendra tout ce dont vous avez besoin. Les bases vous sembleront un peu simplistes, imaginez, le jeu vous apprend à accélérer... Mais des bases vous passerez à des techniques plus avancées telles que les sauts, les dérapages, les petits "à-coup" à réaliser pour sortir un concurrent de la piste... Le genre de techniques à mettre en œuvre en cours de partie si vous comptez finir premier.

Speed Racer (3) Speed Racer (4)

Très facile à prendre en main, le titre se montre donc très accessible, même aux joueurs qui ne sont pas experts en matière de jeu de course. La télécommande se tiendra à l'horizontale et si vous disposez d'un volant, c'est l'occasion de le sortir. Rien à redire sur la prise en main, elle ne souffre d'aucun défaut. Extrêmement fluide, votre véhicule suit exactement les actions que vous réalisez, sans aucun décalage. Petite facilité incorporée par les développeurs, vous ne tomberez jamais hors du circuit. Pratique, vous aurez déjà ce point de moins à gérer. Car vos adversaires vous donneront tout de même du fil à retordre.


Techniques de conduite

Mario Kart n'est pas un jeu d'enfant de cœur, Speed Racer ne l'est pas non plus. Ici pour finir premier, il ne faudra pas croire qu'il suffit de dépasser vos adversaires et de faire la course en tête. Tout simplement parce que l'IA se montre assez agressive et ne vous fera pas de cadeaux. Le didacticiel vous apprendra donc les meilleures techniques qui couperont le temps d'un instant la chique à vos adversaires. Au choix, vous pourrez sauter sur vos adversaires et leur faire des dégâts, les pousser violemment de la piste, les cogner autant que possible en faisant ce que le jeu appelle des "Car-fu". Ces sabotages vous feront gagner des points précieux pour les classements finaux, mais vous devrez faire aussi attention à ne pas mettre trop à mal votre véhicule. Et puis vos adversaires vous rendront coups pour coups.

Speed Racer (5) Speed Racer (2)

Pour échapper à leurs attaques vous pourrez compter sur des systèmes de turbo. Sur le circuit tout d'abord, des rampes d'accélération seront disponibles pour tous les participants. Si vous, vous les ratez, vos adversaires n'en manqueront quasiment un seul. Donc pour ne pas vous retrouvez en queue de peloton, essayer de garder une trajectoire correcte pour passer dessus aussi souvent que possible. L'autre turbo, mais cette fois qui vous est propre, ne se gagne que si vous arrivez à ne jamais heurter les rambardes du circuit. Une jauge à l'écran vous indiquera quand l'utiliser. Accessible plusieurs fois de suite, ce turbo déclenchera une accélération efficace, modifiant l'environnement. Ce turbo là sera une des vos chances première d'arriver à distancer des adversaires particulièrement collants.

Speed Racer (15) Speed Racer (14)

Une autre subtilité a été intégrée au titre, le jeu des alliances. On ne sait pas trop comment elles sont mises en place, le système étant un peu flou. Toujours est-il qu'en début de course, vous choisirez des alliés, que vous éviterez soigneusement de heurter en cours de jeu. Ces compagnons de route vous seront utiles pour mettre à mal vos rivaux, mais ne comptez pas sur eux pour vous laisser remporter la coupe. Ce système d'alliance vous aidera simplement à cumuler plus de points dans les championnats, mettant ainsi plus de chances de votre côté.




Un maigre contenu

Si le titre se montre assez sympathique dans sa prise en main et son concept de conduite assez musclé, il porte néanmoins un gros point noir : son manque de contenu. Assez répétitif, vous aurez vite l'impression de faire la même chose. Le Mode solo comprend trois type de courses. Que ce soit en contre-la-montre, course simple ou en championnat, le titre s'articule sur le même schéma. Trois classes de courses, dont seule la première est accessible au lancement du jeu, les deux autres étant à débloquer. Le nombre de circuits est assez limité puisqu'il n'en existe que six, à débloquer eux aussi au fur et à mesure. Bref, vous avez donc toujours l'impression de parcourir les mêmes circuits sans qu'aucun autre critère ne change véritablement.
Le mode multijoueurs ne propose qu'à deux joueurs de s'affronter l'un contre l'autre. Ici aussi sont disponibles des championnats et des courses libres.

Speed Racer (13) Speed Racer (12)

Du côté des personnages, la liste se trouve, par comparaison au contenu en lui même, étrangement longue. Vingts pilotes sont disponibles, dont la grande majorité est à débloquer. Quatre d'entre eux sont accessibles au lancement du jeu. Pour choisir votre pilote de prédilection, des caractéristiques s'affichent à l'écran, concernant la vitesse, l'accélération, la maniabilité et la force. A vous de voir quelque style de conduite vous souhaitez adopter pour remporter vos victoires.

Speed Racer (11) Speed Racer (8)


Galerie d'images

Speed Racer (47) Speed Racer (48)

Speed Racer (49) Speed Racer (37)

Speed Racer (38) Speed Racer (39)

Speed Racer (40) Speed Racer (41)

Speed Racer (42) Speed Racer (43)

Speed Racer (44) Speed Racer (45)

Speed Racer (46) Speed Racer (26)

Speed Racer (27) Speed Racer (28)

Speed Racer (29) Speed Racer (30)

Speed Racer (31) Speed Racer (32)

Speed Racer (33) Speed Racer (34)

Speed Racer (35) Speed Racer (36)

Speed Racer (16) Speed Racer (17)

Speed Racer (18) Speed Racer (19)

Speed Racer (20) Speed Racer (21)

Speed Racer (22) Speed Racer (23)

Speed Racer (24) Speed Racer (25)

Speed Racer (6) Speed Racer (7)




Conclusion

Speed Racer WiiOn reste donc un peu sur notre faim dans Speed Racer. Le contenu est très répétitif et n'évolue pas beaucoup. Heureusement, le titre est vendu à 40 € en magasin, un prix qui justifie sans doute les possibilités réduites du titre. Les amateurs de course se procureront le jeu sans doute pour combler un manque, mais ce dernier peine tout de même à nous donner de vraies sensations. Du coup, on enchaîne trois à quatre courses et puis on éteint la console pour passer à autre chose.

Speed Racer manque d'ambition et de contenu. Dommage, on apprécie réellement la simplicité du gameplay qui pour une fois aurait pu attirer les néophytes des jeux de course. Le titre ne nous laissera donc pas un souvenir mémorable.

Speed Racer est disponible à partir de 34,90 €.




+ Les plus
  • La simplicité de prise en main
- Les moins
  • Manque de contenu
  • Trop répétitif

Notes

  • Graphisme Le titre se montre graphiquement bien réalisé et l'affichage à l'écran est assez fluide. On aurait aimé que la manette vibre au moment des turbos pour apporter un peu plus une impression de vitesse. Quant aux personnages dans les menus et leur interventions en cours de partie, le titre nous replonge dans une ambiance jeu vidéo des années 80. Un peu kitsch, mais pas déplaisant pour autant. C'est un style.
    7/10
  • Bande son Trop occupé à surveiller vos adversaires elles ne sauteront pas toujours aux oreilles. Néanmoins, la bande son est belle et bien là et à l'image du jeu, se veut dynamique. Quant aux bruits de tôles froissées, d'impacts et autres bruits de moteurs, ils sont eux inexistants ou trop discrets. Dommage pour un jeu de course.
    5/10
  • Jouabilité La prise en main est sans doute un des rares point positifs du jeu. Le titre se joue avec le volant de Mario Kart et c'est nettement plus agréable que de bouger la télécommande seule. Un didacticiel vous apprendra tout ce que vous devez savoir pour mettre toutes les chances de votre côté. Pas compliqué, accessible même aux moins amateurs de jeu de course, le titre est plaisant à ce niveau-là.
    7/10
  • Durée de vie Le titre pêche par son contenu, à tel point qu'il donne plus l'impression d'être une démo qu'un vrai titre. Le titre ne compte pas énormément de course et le mode solo se termine assez vite, d'autant plus que vous n'avez pas besoin de finir premier pour débloquer les pilotes ou les autres courses. Côté mutlijoueurs, le titre ne permet qu'à deux joueurs de s'affronter.
    3/10
  • Note générale Speed Racer fait plus office de démo jouable que de véritable jeu. Son contenu est bien maigre et a bien du mal à passionner. Les sensations de vitesse, les montées d'adrénaline ne sont pas au rendez-vous. On passe donc son temps à concourir faisant l'accordéon dans le peloton. Les circuits, malgré leur courbe, ont bien du mal à se montre vertigineux. Le titre s'inscrit sur la liste des adaptations ratées et encore, il n'est pas dit que le film soit de meilleure facture.
    3/10
  • Partager ce contenu :
Vos commentaires
icone Suivre les commentaires
Poster un commentaire