Test Sports Island

Le par Nathalie M.  |  0 commentaire(s)
Test Sports Island

Dans la même veine qu'un Wii Sports, Sports Island propose aux joueurs une série d'épreuves sportives. Dix au total vous attendent : badminton, karting, snowboard, tir à l'arc, supercross, beach volley, patinage artistique, basket ball et football. Seul ou à plusieurs, Sports Island tente de vous divertir tant bien que mal. Wii Sports proposait certes moins de contenu, mais il le faisait bien, ce qui est loin d'être le cas du titre de Hudson Soft.

Il va y avoir du sport

Dix exactement. Dix épreuves intègrent ce titre, d'où son nom original, Deca Sports. A la manière d'un Wii Sports, ce Sports Island vous propose de vous réunir entre amis, ou vous tout seul à vos heures perdues, sur ces épreuves somme toute assez variées. Le programme est même d'autant plus alléchant que les sports proposés sont plutôt, à première vue, sympathique : badminton, tir à l'arc, beach volley, on ne peut pas dire que ce type de mini-jeux soit courant. Et puis, avec autant d'épreuve, on se dit  que le titre viendra sans problème alimenter nos soirées Wii entre amis, dans une ambiance agréable et conviviale où règne la bonne humeur et le plaisir de jeu. Sauf qu'après avoir testé le jeu, on se dit que non, finalement, on ne le sortira même pas.

Sports Island (33) Sports Island (34)

Et ce n'est pas parce qu'on y a mis de la mauvaise volonté, c'est bien ce Sports Island qui n'y met pas du sien. Le concept pourtant promettait mais la réalisation technique a bien du mal à être à la hauteur. On s'y ennuie à mourir quand on y joue seul et on prend encore moins de plaisir quand on joue à plusieurs. On attendait beaucoup de ce titre, un peu trop peut-être. Même le contenu annoncé dans les menus était prometteur. Mais dès le premier jeu lancé, on sent très rapidement qu'il va falloir un peu lutter pour arriver à aller jusqu'au bout...




Un contenu honorable

Car côté contenu, on n'en attendait pas moins d'un party-game. Tout est là, le mode solo pour nos heures d'ennui et le mode multi pour nos soirées Wii. Seul, vous pouvez jouer aux différentes épreuves de trois façons différentes : en match libre où vous choisissez une épreuve dans les dix ; en mode tournoi où vous devez choisir une discipline en particulier et remporter une série de victoire pour terminer premier. Le mode Ligue est un peu plus fourni. Il s'agit ici de parcourir toutes les épreuves en compétition avec les autres équipes et terminer les épreuves de ce décathlon. Trois modes de difficulté sont proposés, mais deux sont à débloquer. Vous débuterez donc par la Ligue des débutants où les autres concurrents ne vous donneront pas trop de mal. Le but du jeu de ces différentes ligues est de finir premier.

Sports Island (14) Sports Island (15)

Pour parcourir ces différentes épreuves et quel que soit le mode de jeu choisi, le titre vous proposera de choisir une équipe. Impossible de la renommer, vous devrez supporter les noms anglais tout du long. On aurait apprécié de pouvoir personnaliser cet aspect, surtout en multi. Huit équipes vous attendent et toutes se distinguent par un trait particulier : masculine / féminine adepte de la vitesse, masculine / féminine puissante, masculine / féminine complète et deux équipes mixtes. Vous pourrez changer l'ordre des joueurs et choisir un en particulier en fonction de l'épreuve. Notez que le mode Ligue comporte un aspect réaliste : vous devrez jouer avec la fatigue des joueurs, c'est-à-dire laisser au repos les joueurs un peu usés par les épreuves précédentes afin de garder une équipe plus ou en moins forme.

Sports Island (16) Sports Island (17)

Côté multijoueurs, le titre proposera de vous affronter sur toutes les épreuves jusqu'à quatre joueurs. Sauf pour certaines épreuves comme le badminton qui ne se joue qu'en un contre un, au football et au basket ball.
Le contenu du jeu se montre tout à fait honorable sur le papier. Il se montre cependant assez répétitif, surtout en solo et il est qui plus est complètement desservi par la jouabilité.




Un gameplay horripilant

Pour un party-game, le titre ne pouvait se rater sur le point de la prise en main. Et pourtant, le titre ne manque pas d'occasion de vous apprendre comment vous servir de la télécommande sur les différentes épreuves. Mais à trop vouloir vous montrer la marche à suivre et donc à se montrer aussi insistant sur le sujet, on se doute que quelque chose ne va pas. Le premier apprentissage passe par les commandes données avant le lancer de chacune des épreuves. Il faut se contenter de schémas et de quelques phrases pas forcément très claires. Le passage de la théorie à la mise en pratique n'est pas sans douleur puisque c'est avec beaucoup de difficulté que nous avons tenté d'appliquer les conseils. L'ensemble manque totalement de précision et mettre un panier au basket ou un but au foot dépend du coup d'un fort degré de chance plutôt qu'un éventuel savoir-faire. Le gameplay se contente sur la plupart des mini jeux de vous demander de secouer la télécommande. Il paraîtrait que plusieurs coups et techniques sont réalisables, mais nous avons rarement eu l'occasion de les voir à l'œuvre. Secouer la télécommande un peu à l'aveugle à longueur de temps a de quoi lasser...

Sports Island (18) Sports Island (19)

La deuxième façon de potasser la prise en main se trouve dans le mode Commandes situé dans la partie solo. Et enfin, les mini-jeux proposés par le jeu, sont également l'occasion de parfaire vos coups en relevant des défis sur chacune des épreuves. Sauf qu'ici non, les explications ne sont pas très claires. Le joueur est d'autant plus frustré que ces défis n'apportent rien de plus au jeu. Et s'il faut bûcher pour prendre enfin plaisir à jouer, c'est un peu dommage.

Sports Island (20) Sports Island (21)

Et c'est pourquoi on ne peut jouer à ce jeu entre amis. Le joueur qui possède ce jeu dispose de tout le temps, s'il en a envie, et s'il en a aussi la volonté, pour saisir et aller outre les difficultés. Le joueur qui débarque sur le titre est forcément perdu. Si le gameplay d'un party game n'est pas intuitif, impossible de prendre du plaisir à plusieurs. Certains seront toujours en arrière par manque de pratique. Ce qui n'a strictement aucun intérêt pour ce genre de jeu.




Galerie d'images

Sports Island (4) Sports Island (5)

Sports Island (6) Sports Island (7)

Sports Island (8) Sports Island (9)

Sports Island (10) Sports Island (11)

Sports Island (12) Sports Island (13)

Sports Island (28) Sports Island (29)

Sports Island (30) Sports Island (31)

Sports Island (32) Sports Island

Sports Island (1) Sports Island (2)

Sports Island (3) Sports Island (22)

Sports Island (23) Sports Island (24)

Sports Island (25) Sports Island (27)


Conclusion

Sports IslandLe titre n'arrive donc pas à se sortir du marasme technique dont on l'a affublé. Très répétitif, difficilement jouable, rien n'est agréable dans le jeu. Certaines épreuves arrivent cependant à se distinguer, mais elles sont trop peu nombreuses pour alimenter l'intérêt.

On attendait mieux de ce party game qui s'annonçait prometteur. La déception est grande de le voir rejoindre les party game sans intérêt que compte la console Wii. On lui préférera encore Wii Sports malgré son âge ou même un Mario et Sonic aux Jeux olympiques pour le divertissement réel qu'il apporte. Mais on tournera vite la page de ce Sports Island qui nous a réellement déçu.










+ Les plus
  • Dix épreuves de sport
- Les moins
  • La prise en main
  • Les épreuves répétitives
  • La bande son
  • Le manque d'intérêt du jeu

Notes

  • Graphisme Wii Sports proposait des environnements colorés gais et assez lisses. Avec Sports Island, on se retrouve au milieu de décors certes plus détaillés, mais particulièrement hachés. Les personnages ont l'allure de robots sans expression. L'ensemble est même un peu vieillot. Visuellement parlant le titre ennuie déjà.
    4/10
  • Bande son La bande son incommode rapidement, surtout celle des menus. On pourrait jouer le son coupé, cela ne perturberait en rien la partie puisqu'en cours d'épreuves, les joueurs se montrent extrêmement silencieux.
    2/10
  • Jouabilité Le titre vous donne plusieurs fois l'occasion de réussir la prise en main du jeu. Mode commandes, mini-jeux pour vous faire la main ou encore informations distillées avant le lancement de l'épreuve, on ne peut pas dire qu'on ne vous aide pas. Sauf que l'interaction entre la télécommande et le jeu souffre de précision, les contrôles sont sporadiques et limités et pas toujours des plus efficaces. Comment prendre du plaisir à un jeu qui offre une prise en main exécrable ?
    3/10
  • Durée de vie Vous réalisez trop souvent les mêmes épreuves pour que le titre arrive à passionner sur du long terme. Vous aurez donc vite fait le tour du jeu et les défauts récurrents au titre vous empêcheront sûrement d'y revenir. Peut-être à la limite une ou deux fois en multi, mais sans plus.
    3/10
  • Note générale On s'attendait à un jeu à la hauteur de Wii Sports, nous voilà avec un titre qui tente de faire mieux sans y arriver. Rien ne fonctionne dans ce titre : graphismes, bande son, prise en main, tout est sujet à défaut. Impossible de se passionner pour un tel titre.
    3/10
  • Partager ce contenu :
Dans le même style
  • Test Sports Island 2
    La série Sports Island a fait ses débuts en 2008 sur la console next-gen de Nintendo et avait pour but de concurrencer un certain Wii Sports. Konami a voulu profiter du succès de son concurrent pour se tailler une part du gâteau. Une ...
Vos commentaires
icone Suivre les commentaires
Poster un commentaire