Test Supreme Commander Forged Alliance

Le par  |  0 commentaire(s)
Qu’en est-il réellement du jeu et de sa capacité à renouveler un titre déjà bien imposant ? D’un terme général, on ne peut pas dire que Forged Alliance innove complètement puisqu’il suit les traces de son prédécesseur. Les mécanismes de jeu et le déroulement des missions solo n’ont guère évolué.

Néanmoins le gameplay, l’interface graphique et la bande sonore parviennent véritablement à redonner du souffle à cette majestueuse série. On lui reprochait trop souvent d’avoir un fonctionnement lent et posé. Avec l’arrivée de toute cette dynamique militaire, Forged Alliance parvient littéralement à se dissocier de son prédécesseur alors qu’il n’est pourtant qu’un simple add-on.

Supreme Commander Forged Alliance   Image 57  Supreme Commander Forged Alliance   Image 58

Excellent sur de nombreux points, le jeu s’adressera à un public fan de stratégie complexe et profonde, elle nécessite beaucoup de temps et parties pour se montrer mais une fois dévoilée elle ne pourra que satisfaire le joueur patient et dévoiler ses subtilités. Une référence tout simplement…

Configuration de Test :
  • ASUS P5B
  • Intel Core 2 Quad Q6600
  • Corsair PC6400 4096Mo XMS2 TwinX (4x1024Mo) Pro
  • nVidia Geforce 8800 GTX
  • SoundMAX HD Audio
  • Seagate 500Go 7200RPM S-ATA 2 RAID 1
  • Iiyama ProLite E430S

 
Supreme Commander Forged Alliance   Image 59  Supreme Commander Forged Alliance   Image 60
+ Les plus
  • Gameplay intense
  • Bande sonore épique
  • L’arrivée des Seraphims
  • Des graphismes améliorés
  • Une IA enfin logique et ordonnée
- Les moins
  • Trop complexe ?
  • Scénario prévisible
  • Peu de missions solo
  • Machine de guerre requise

Notes

  • Graphisme L’apport de meilleures textures et d’effets spéciaux réussis redonnent du punch à un jeu déjà bien fourni. En parallèle, l’arrivée des Seraphims saura se faire remarquer et intriguer de par son architecture très recherchée ainsi que ses jeux de lumières. A tout cela, on ajoute la refonte complète de l’interface plus claire et on obtient au final un univers artistique de grande qualité.
    8/10
  • Bande son Hormis les médiocres doublages, THQ a su reprendre les clés du succès en nous fournissant des bruitages imposants et des thèmes sonores épiques orchestrés encore une fois par l’excellentissime Jeremy Soule, une franche réussite.
    8/10
  • Jouabilité Simple d’apparence, Forged Alliance se montre aussi complexe (si ce n’est plus) que son prédécesseur en imposant au joueur une longue formation quasi-indispensable pour pouvoir connaitre le succès. En dépit de cette complexité qui en reboutera plus d’un, les joueurs qui auront la patience de maîtriser tout cet arsenal ne pourront que profiter de cette profondeur de jeu, car cette complexité fait tout le charme de la série.
    8/10
  • Durée de vie A raison de deux à trois heures par mission, le jeu affiche une durée de vie minimale de douze heures, chiffre honnête qui peut largement augmenter si l’on compte les possibilités de jouer avec l’ensemble des camps et surtout dès lors qu’on joue en multi-joueurs.
    9/10
  • Scénario Gas Powered Games effectue le minimum syndical en poursuivant une trame scénaristique ouverte et en la terminant par une nouvelle toute aussi ouverte. Sa narration ne transcende pas mais reste acceptable.
    6/10
  • Note générale Alors que le jeu possédait une étiquette de simple disque additionnel, les développeurs ont fait en sorte de bouleverser l’ensemble, une tentative couronnée de succès tant l’ensemble jeu parait bien différent du jeu originel. Il en a le même aspect, certes, cependant son gameplay chamboulé de toute part nous offre une expérience nouvelle et surtout jouissive, ce plaisir a malheureusement un prix technologique…
    8/10
Vos commentaires
Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme