Test Tamagotchi Party On !

Le par Nathalie M.  |  0 commentaire(s)

Les Tamagotchi, ils ont bercé une génération d'écoliers, ils reviennent désormais en jeux vidéo. Après s'être confortablement installés sur la DS avec deux volets de leur pérégrination, c'est au tour de la Wii de les accueillir. L'ambiance est inchangée, les trombines des Tamagotchi reconnaissables d'entre toutes. Si vous avez aimé Mario Party 8, il se peut que vous ayez un coup de coeur pour celui là. De même, si vous n'avez pas apprécié le premier, ce qui fut notre cas, vous n'aimerez pas non plus celui-là. Le concept du jeu de plateau est repris et à moins de le jouer entre amis, vous trouverez le titre assez morne.

Tamagotchy Party On

Qui est fan des Tamagotchi ?

Les Tamagotchi se portaient bien sur la DS, pourquoi avoir voulu les exiler sur la Wii ? C'est encore la question que l'on se pose une fois le jeu rangé et la console éteinte. Il y a des titres comme ça où, d'entrée de jeu, on se demande pourquoi. Pourquoi nous, pourquoi tant de niaiseries, pourquoi aujourd'hui et pas demain... ? Pour dire, même les curieux qui sont venus voir la chose tourner ne sont pas restés plus de cinq minutes. Enfin, pour apprécier ce Tamagotchi Party On ! il n'y a pas de miracles, il faut aimer les Tamagotchi et Mario Party 8. Si vous n'avez pas aimé le deuxième mais que vous êtes fan des premiers, pas sûr non plus que la sauce prenne.  Et même si vous avez soixante euros à dépenser, regardez bien, il y a sans doute mieux dans le rayon plus loin... Prenez La Famille Cosmic, vous vous amuserez plus dessus même s'il s'agit d'un jeu pour jeune public... Et puis oubliez aussi les versions sur DS, ce Tamagotchi là n'a plus rien à voir non plus.

Tamagotchi Party On (4) Tamagotchi Party On (5)

Des fans, il doit sûrement y en avoir. C'est pourquoi au lieu de jeter le jeu aux oubliettes nous avons persévéré. On ne teste pas toujours les jeux qu'on aime, c'est même assez rare. Et puis, Tamagotchi Party On ! ne sera pas le premier titre qui nous aura aussi peu passionné. Mais pour le coup, c'est surtout la déception qui prime. On attendait le titre pour ses mini-jeux, ce à quoi nous avait habitué les épisodes DS. Mais c'est sur ce point clé que le jeu dérape. Certes, les mini-jeux sont toujours là, en nombre réduits et d'un intérêt médiocre, mais le jeu vous oblige à passer par une étape loin mais vraiment loin d'être passionnante pour y accéder directement. Le contenu se révèle donc assez faible et ne motive pas à aller plus en avant dans l'aventure. D'abord testé en solo, puis entre amis pour voir si l'ennui était tout aussi récurrent, le jeu ne nous aura pas convaincu. On lui aura pourtant donné de nombreuses chances mais sans succès. Mais jugez plutôt.

Tamagotchi Party On (6) Tamagotchi Party On (7)







Le plateau et ensuite...

Le principe de ce Tamagotchi Party On ! est de vous faire élire président des cinq environnements présents. Vous allez donc devoir faire campagne avec votre petit Tamagotchi, remporter un maximum de voix et finir premier, c'est à dire élu par la majorité de la population. Le jeu serait sorti en pleine campagne électorale, on aurait pu lui trouver un intérêt, mais là à la rentrée, beaucoup moins. Au lancement du jeu, le titre vous propose deux modes de jeu. En début de partie et pendant longtemps, c'est un peu un faux choix. Pour accéder au mode Défi (le mode des mini-jeux) il vous faut au préalable passer par le mode plateau. Et là, ce n'est que du bonheur (sic)...

Tamagotchi Party On (8) Tamagotchi Party On (9)

Comme vous l'avait déjà proposé Mario Party 8, la partie principale de Tamagotchi Party On ! vous propose de vous lancer sur un plateau, à la manière d'un jeu de l'oie. Cinq plateaux vous attendent et vous pouvez toujours vous choisir comme objectif de terminer président de tous ces différents univers, vous gagnerez si ce n'est la gloire, des Tamagotchi. Ces plateaux sont jouables jusqu'à quatre joueurs. Un conseil, jouez avec des amis, vous vous éviterez un grand moment de solitude. Car, encore une fois, comme pour Mario Party 8, vous risquez de jouer contre trois ordinateurs et donc d'attendre par trois fois votre tour. Les autres Tamagotchi vivent leur vie, gagnent des points, remportent leur mini-jeux, et vous, pendant ce temps, vous ne faites absolument rien. Heureusement, vous pouvez faire passer leurs épreuves un peu plus vite, mais cela ne vous empêchera pas de sombrer dans un ennui mortel. Regarder les autres, et surtout quand c'est l'ordinateur qui joue, n'a franchement rien de passionnant. Du coup, à aucun moment vous n'êtes pris au jeu et vous risquez d'éteindre la console très vite.

Tamagotchi Party On (10) Tamagotchi Party On (11)

Mais voilà, pour débloquer les mini-jeux dans le mode défi, vous devez obligatoirement passer par les plateaux. C'est dans ces univers que vous allez découvrir au fur et à mesure de vos lancés de dés les mini-jeux qui vous feront gagner des points d'électeurs ou des sous, selon que vous tombez sur telle ou telle case. Notez qu'en début de partie, vous pouvez paramétrer la durée du plateau, choisir le nombre de campagne auquel vous souhaitez participer. Vous pouvez allonger votre partie d'une demi-heure à vingt-cinq heures... Et oui plus d'une journée complète à regarder les autres jouer. On n'imagine même pas ce que cela pourrait donner, même avec les interruptions et les sauvegardes.  Autre gros soucis du titre, le manque de suspens. Vous pourrez connaître très vite le vainqueur de la partie. Au bout du troisième tour, la partie peut être jouée. Vous n'aurez plus que l'ambition de découvrir la totalité des mini-jeux accessibles sur le plateau, tant pis pour la victoire finale.


... les mini-jeux

Les jeux Wii nous attirent dans la grande majorité des cas parce qu'ils nous proposent de nombreux mini-jeux jouables à plusieurs. Aussi, quand on nous demande de devoir les débloquer au préalable sur un mode ennuyeux, la frustration est palpable. Wario Ware aussi nous avait ralenti en ne rendant pas tout de suite accessible le mode multijoueur. Mais au moins chez Wario, il y avait une vraie ambiance, loufoque, mais prenante. Là, c'est de l'obligation pure, l'envie n'y est pas du tout et c'est bien là le problème. Sans ces mini-jeux, Tamagotchi Party On ! a encore moins d'intérêt... Et quand on voit ce pour quoi on meurt d'ennui, le jeu n'en vaut pas vraiment la chandelle.

Tamagotchi Party On Tamagotchi Party On (1)

Aussi, il vous faudra découvrir par vous-même les mini-jeux sur les plateaux. Ceux découverts pas vos adversaires ne comptent pas. Frustrant, non ? Le mode défi, celui des mini-jeux pour ceux qui auraient arrêter de suivre, vous donne accès à deux types d'épreuves : les mini-jeux (ceux qui vous font gagner des points) et les jeux Gotchis (ceux qui vous font gagner des sous). C'est Byzance, direz-vous. Et bien non, pas du tout. Le premier vous propose 15 mini-jeux différents, le second seulement 10. Vous aurez donc vite fait le tour de l'ensemble... Le jeu affiche un trop faible contenu. Ajoutez à ceci que les mini-jeux en eux-même sont totalement inintéressants, trop simples la plupart du temps. Et quand ceux-ci accentuent leur difficulté, vous êtes un peu pris au dépourvu, trop endormi par l'ensemble. Manque de cohérence, nombre de jeux restreint, ennui mortel sur les plateaux, n'en jetez plus. La présidence n'est pas fait pour nous, les campagnes électorales encore moins. On aura vite fait de raccrocher la Wiimote dont on aura utiliser les piles pour rien.

Tamagotchi Party On (2) Tamagotchi Party On (3)




Conclusion

Tamagotchi Party On PackshotVous l'aurez compris, Tamagotchi Party On ! ne nous aura pas passionné. Loin de là. Que dire de plus si ce n'est que vous n'avez pas besoin d'un jeu de cet acabit. Si Mario Party 8 nous avait déplu lui aussi dans son système de plateau, les mini-jeux avaient su rattraper la chose en nous offrant du vrai divertissement. Ici, vous ne trouverez aucun amusement, mais beaucoup d'agacement. Quand ce n'est pas la voix nasillardes du Tamagotchi en plein mini-jeu, c'est l'attente infinie sur les plateaux qui vous minera. Nous jouons pour jouer, pas pour regarder des animations à la télé. Gulli le fait très bien gratuitement. On ne conseillera même pas ce jeu aux plus jeunes, on ne conseillera pas ce jeu tout court, un point c'est tout.










+ Les plus
  • Des environnements hauts en couleur
- Les moins
  • Ennui dans les parties sur plateau
  • Nombre restreint de mini-jeux
  • Passage obligatoire sur les plateaux pour débloquer les mini-jeux
  • Inintérêt général du titre

Notes

  • Graphisme Les environnements ne manquent pas de couleurs mais sont assez figés. Cinq univers différents vous attendent avec les plateaux, mais au final, vous aurez l'impression d'évoluer au même endroit. L'ensemble manque cruellement de vie et ce n'est pas les trombines attachantes des Tamagotchi qui rattraperont cet effet un peu morne. C'est visuellement gai mais le reste ne suit pas.
    3/10
  • Bande son La bande son tape sur les nerfs. Les Tamagotchi ne pouvaient pas non plus se défaire de la niaiserie qui leur est propre, mais les développeurs auraient pu au moins faire un effort sur les thèmes musicaux. Du coup, la pseudo musique électronique est agaçante et on aura eu vite fait de nous rendre dans les options pour la réduire à un état le plus discret possible.
    2/10
  • Jouabilité Très linéaire, le jeu ne vous posera pas de problème quant à sa prise en main. Pour vous expliquer le nouveau concept de cet épisode, un didacticiel très complet vous est proposé. Clair, il vous montrera pas à pas les différentes étapes qui vous attendent. Côté mini-jeux, ce n'est pas la panacée et un passage obligatoire sur les plateaux vous les rendra accessible.
    3/10
  • Durée de vie Il faudra être à plusieurs pour espérer passer du temps sur le titre. Seul, le jeu n'a franchement aucun intérêt et un seul tour de plateau vous suffira largement pour comprendre combien ce titre est vide.
    2/10
  • Note générale Si vous êtes adepte des mini-jeux en pagaille, alors peut-être que ce jeu trouvera un écho chez vous. Sauf qu'il faut bien être conscient que ce qu'il vous attend est totalement dénué d'intérêt. Trop simples, trop courts, trop dépouillés de tout, ces mini-jeux n'arrivent jamais à passionner. Et que dire de ce mode plateau qui vous fera attendre votre tour... En solo, vous pourrez vaquer à d'autres occupations tellement le jeu peut tourner sans vous. Tamagotchi Party On ! est à jouer en multi, et encore...
    3/10
  • Partager ce contenu :
Vos commentaires
icone Suivre les commentaires
Poster un commentaire