Test The Club

Le par Alexandre W.  |  0 commentaire(s)
The Club - theclub

Edité par Sega et développé par Bizarre Creations, The Club se présente comme un remake du film Fight Club. Avec son univers underground et ses rendez-vous où une seule personne en sort vainqueur, vous apprendrez à éliminer votre adversaire, non pas avec vos poings mais grâce à des armes mortelles telles que des fusils à pompes ou des lance-roquettes. Ce jeu d’une violence aussi gratuite qu’omniprésente, sort des sentiers battus des FPS habituels. Voyons ce que ces écarts valent…

Présentation

Vous incarnez un des participants à un tournoi qu’une organisation de riches excentriques, connue sous le nom du Club, a organisé. Vous avez été choisi pour votre sauvagerie ou votre habilité à tuer, et n’étant pas volontaire, des micro-explosifs ont été implantés dans votre tête. Leur explosion sera votre punition en cas d’échec de votre mission. Vos missions auront donc pour but de tuer le plus de personnes possible dans un minimum de temps et avec un maximum de classe. De la classe pour des meurtres ?! Et oui, il ne vous suffira pas juste de mitrailler à tout va car la qualité de chaque tir est comptabilisé.

The Club   02   The Club   03

Ce qu’il faut d’abord comprendre, c’est que vous avez une jauge de combo, à chaque adversaire tué le multiplicateur de point augmente si la jauge de combo ne s’est pas vidée entre temps. Ensuite, la distance à laquelle vous tuez un adversaire, la manière (bourrin ou head-shot) dont vous le faites et sa force vous rapportera plus ou moins des points. Tout ces critères étant pris en compte, il vous faudra pas mal d’entrainement afin d’exploser les scores finaux. Car il est clair que l’objectif principal de The Club n’est pas de résoudre une énigme ou de sauver quelqu’un mais bel et bien de faire les plus gros scores possibles.

The Club   28   The Club   29

Cette absence de scénario fait donc ressembler The Club à un FPS se jouant en ligne dont le seul but est de tuer ses adversaires. Heureusement le jeu ne se déroule pas autour d’un seul et même type de mission. Ainsi vous pourrez retrouver 5 types de missions différentes : le mode Sprint qui est le plus simple, à savoir effectuer un score minimum, le mode Assaut  dont le but est de survivre en restant dans un périmètre délimité et qui est très proche du mode Survie. Viens ensuite le mode Contre la montre qui, comme son nom l’indique, est un mode où il faut finir la carte le plus vite possible et enfin le mode Dans les temps qui joue aussi avec le temps et dont il faudra finir la carte avant la fin du chrono.



Maniabilité bof...

Vous aurez aussi le choix entre 8 personnages dont les caractéristiques varient de l’un à l’autre, vous pourrez alors combattre sur 8 cartes différentes allant des cartes confinées comme des cellules de prison à des cartes beaucoup plus vastes comme un manoir ou même Venise. Le mode de déplacement est à la troisième personne et ressemble beaucoup à celui de Gears of War (avec une qualité graphique moindre). Les cartes sont elles aussi très réussies et plutôt bien agencées car bien que l’évolution soit assez linéaire, l’impression d’être guidé comme un enfant ne se fait pas ressentir (malgré les flèches vous indiquant le chemin).

The Club   30   The Club   31

Concernant la maniabilité, celle-ci est plutôt ardue, le jeu ne possédant évidemment pas d’aide à la visée puisque la partie du corps visée est prise en compte dans le score. De plus, le temps étant lui aussi important, la précipitation rajoute souvent une difficulté non négligeable. Il est sûr que la version PC écoperait d’une bien meilleure note quant à la maniabilité, dommage qu’une légère assistance n’est pas été prévue. Certains boutons de la manette ne sont pas non plus très bien placés, notamment le bouton de course (R1) puisqu’il est juste au dessus du bouton de tir (R2) et ces deux actions sont parfois nécessaires en même temps.

The Club   32   The Club   33

Pour ce qui est de la bande son, rien à signaler, ni belle, ni moche, quelques petites musiques se font entendre lors de belles actions, mais rien de plus. Les cinématiques sont belles, malheureusement une petite cinématique de présentation du combattant est faite avant chaque combat, devenant vite lassante puisqu’on ne peut la passer et que les combats se font par lots de 7. Passé ce petit désagrément, les parties se font très facilement et l’accroche se fait aussi rapidement.



Mode multijoueurs

Le mode multi-joueurs est lui aussi très sympa et très entraînant. Se faisant avec peu de joueurs (maximum 8), les déplacements se font plus aisément puisqu’il est rare de voir plus de 3 ou 4 joueurs au même endroit. Le jeu étant très rapide cette configuration était plus que souhaitable. Cette fois, en ligne vous n’affronterez pas les pantins du mode un joueur, mis en place pour servir de cibles… La difficulté est beaucoup plus importante et vous découvrirez alors quelques défauts du jeu, notamment la lenteur de votre personnage pour faire un demi-tour… Vraiment dommage quand un adversaire vous tire dans le dos.

The Club   34   The Club   35

Finalement le mode multijoueurs n’est qu’une amélioration du mode solo et d’une difficulté bien plus élevée. Les points ne comptent plus ici, seul le nombre de frag importe. Les parties du corps visées restent, elles, toujours prises en compte, donc beaucoup de séances d’entraînements seront nécessaires avant de pouvoir s’aventurer dans ce mode sans trop de risques. Alors bienvenue dans le Club, une longue carrière de tueur vous attend avec, peut-être, comme récompense la première place du classement mondial.



Galerie d'images

The Club   36   The Club   16
The Club   17   The Club   18
The Club   19   The Club   20
The Club   21   The Club   22
The Club   23   The Club   24
The Club   25   The Club   26
The Club   27   The Club   06
The Club   07   The Club   08
The Club   09   The Club   10
The Club   11   The Club   12
The Club   13   The Club   14
The Club   15   The Club   05
The Club   04


Conclusion

Au final, bien que le jeu ne comporte pas de scénario, celui-ci reste attractif et permet de jouer et rejouer pendant des heures. Le principe du plus gros score en est le principal responsable, le jeu s’adressera donc aux gamers fans de la course à la première place sur internet.

The Club   jaquette

La violence du jeu impose un PEGI de 18+ bien mérité. Avec un jeu de ce style, on ne pouvait espérer moins, réduisant ainsi le nombre de joueur potentiel aux adultes amoureux de la violence et des gros scores sur le net. Le jeu est proposé à partir de 59.90€ sur le site de notre partenaire.



+ Les plus
  • Rapidité d'action
  • Défoulement
- Les moins
  • Maniabilité très moyenne
  • Bande son assez pauvre

Notes

  • Graphisme Les graphismes sont corrects sans être extraordinaires. Ressemblant beaucoup à Gears of War dans la manière de se déplacer (vue à la troisième personne), les graphismes restent néanmoins en dessous. Les cartes sont bien réalisées et très réalistes, les destructions d'une partie des décors sont les bienvenues.
    7/10
  • Bande son A peine la moyenne, mais ne possédant une bande son transcendante, The Club ne pouvait espérer mieux. De plus le bruit des armes ressemblent souvent au bruit des plastiques à bulles qu'on éclate plutôt qu'à une vrai mitrailleuse. Vraiment dommage...
    5/10
  • Jouabilité Sur PC, le jeu doit avoir une très bonne maniabilité grâce à la souris, mais sur console, c'est une toute autre histoire, aucune aide à la visée n'est présente puisque les parties du corps visées comptent, donc il faut vraiment y aller doucement pour viser. De plus certaines touches sont mal placées, rendant parfois la prise en main de la manette assez délicate.
    6/10
  • Durée de vie La notion de durée de vie est toute relative puisque le but du jeu est de faire le plus gros score. Ainsi, on ne s'arrêtera que lorsqu'on aura atteint le plus gros score. Le jeu se terminant en 3-4 heures avec un joueur, vous pourrez le recommencer avec les 7 autres et avec un niveau de difficulté différent, passant donc la durée de vie à environ 26 heures ce qui est plutôt correct dans ce genre de jeu.
    7/10
  • Scénario Ici pas de scénario, le but est que tout ce qui bouge ne doit plus bougé en un minimum de temps et avec un maximum de style pour rapporter un maximum de points.
    N/A
  • Note générale Le jeu est sympa mais malheureusement un peu "court" niveau intérêt. Les amoureux des combats de score et de tir à n'en plus finir s'y retrouveront mais les autres risquent d'être déçus. En mode multijoueurs, l'intérêt est bien plus important.
    6/10
  • Partager ce contenu :
Vos commentaires
icone Suivre les commentaires
Poster un commentaire