Test The Lapins Crétins La Grosse Aventure

Le par Nathalie M.  |  0 commentaire(s)
Test Lapins crétins la grosse aventure

Le nouvel épisode des Lapins Crétins ne vous rassemblera plus autour d'un party-game. Ubisoft Montpellier change le genre et vous offre cette fois un jeu d'aventure. Les lapins eux, sont restés les mêmes. Une nouvelle idée absurde a germé dans leur esprit : ils veulent aller dormir sur la Lune. Et pour s'y rendre, quoi de mieux que de former un tas de "trucs" ? La quête des "trucs" est lancé, les lapins sont motivés et le joueur est, une nouvelle fois, plongé dans un univers complètement barré. Du Lapin crétins comme on les aime, ou presque...

Changement radical

Pour la toute première fois, les Lapins Crétins s'émancipent de Rayman. La mascotte d'Ubisoft n'est plus, laissant la part belle aux nouvelle figures de proue de l'éditeur. Désormais, les Lapins volent de leur propres ailes et s'offrent le luxe de disposer d'un jeu qui leur est donc totalement dédié. Certes, dans les derniers party-game en date, Rayman ne faisait plus que de la figuration, mais pour ce quatrième volet, les Lapins n'ont plus besoin de sa présence aussi discrète fut-elle. Rayman est donc petite à petit passé à la trappe.
Autre changement notable de ce quatrième volet des Lapins Crétins, le genre. Plus question ici de party-game et de mini-jeux débiles à réaliser à plusieurs. Ici, vous avez droit à un jeu d'aventure qui ne permettra, au maximum, qu'à deux joueurs de s'amuser. Adieu les secousses frénétiques des télécommandes, bonjour au confort d'un gameplay très simplifié.

Lapins Crétins le Grosse Aventure Lapins Crétins le Grosse Aventure (1)

Pour ceux qui ne juraient jusqu'à présent que par les mini-jeux, vous risquez donc de tiquer quand à ce nouveau chemin emprunté par le titre. Présenté comme un jeu d'aventure depuis son annonce, ce changement de cap n'est donc pas une surprise. Pour ceux qui en revanche se sont lassés au fil du temps, cette Grosse Aventure apparaît donc comme une évolution bienvenue. N'en déplaise aux puristes, si les Lapins Crétins n'ont rien perdu de leur superbe, le gameplay s'annonce lui nettement moins dynamique. La diversité des mini-jeux laisse la place à la redondance d'une quête principale, ce qui pourra ne pas être du goût de tout le monde.



Un gameplay très "calme"

Les Lapins n'ont eux en revanche pas gagné en maturité. Toujours aussi loufoques, complètement décalés et usant de leur cri de ralliement, une nouvelle lubie a germé dans leur esprit. Les Lapins veulent dormir sur la Lune. Malheureusement, le satellite de la Terre se montre hors de portée de leurs petites pattes. La distance est de taille, 384 400 km d'après Wikipédia, mais il en faut plus pour arrêter ces petits héros en slip. Leur mission, établir un tas de "trucs" assez haut pour leur permettre d'atteindre la Lune. L'objectif est ancré dans leur cervelle et ils n'en démordront pas jusqu'à la fin du titre. On se gardera de vous révéler le dénouement final, qui, bien sûr, dépendra également de votre dextérité.

Lapins Crétins le Grosse Aventure (2) Lapins Crétins le Grosse Aventure (7)

Vous n'incarnez pas ici un seul lapin, mais deux. L'un pousse un caddie de supermarché, l'autre se défait des obstacles. Pourquoi un caddie ? Tout simplement pour amasser plein de "trucs" sur votre passage. Vos deux lapins partiront dans les moindres recoins de la ville, vous offrant une quarantaine de niveaux plus ou moins variés dans lesquels vous n'aurez qu'un but à chaque fois, ramasser plein d'objets sur votre passage. Cela ira des packs de boisson, des rouleaux de papiers toilettes, de pigeons, de chiens, de poubelles, de boîtes aux lettres, d'habits pris sur les passants, etc, etc... En résumé, tout ce qui est possible de provoquer un amoncellement pour garantir une haute montagne. Dans ces niveaux traversés, les lapins auront même la lubie de vouloir un objet en particulier, le "truc" ultime. Et cet objet sera toujours déroutant, et on pense particulièrement à ce petit papi malade arraché à un hôpital et volant dans les airs...

Lapins Crétins le Grosse Aventure (5) Lapins Crétins le Grosse Aventure (6)

Pour ramasser tous ces trucs, pas besoin d'un gameplay complexe. Vous dirigez votre caddie grâce au joystick du nunchuck, vous accélérez avec le bouton A, vous étourdissez vos "ennemis" en secouant la télécommande et visez les obstacles avec le bouton Z. C'est simpliste à l'extrême et terriblement banal. Avec un tel gameplay, Ubisoft risque de lasser plus d'un de ses joueurs. Le pari est risqué, mais les développeurs ne misent pas le succès du titre sur cet aspect mais bien sur la personnalité des Lapins Crétins et sur l'ambiance du jeu en général. Alors si les niveaux se montrent certes très redondants, voire lassant, on vous conseillera simplement de ne pas les enchaîner sur une seule partie, mais plutôt de découper vos parties. Car si les Lapins n'étaient pas les lapins, on jetterait rapidement ce jeu au rang des titres dispensables.

 



Une ambiance toujours au rendez-vous

Heureusement donc que les lapins sont restés eux-mêmes. Leur humour est toujours de la partie. Par exemple, on citera pour commencer ce lapin présent dans la télécommande. Une vue de l'intérieur de la Wiimote s'affiche à l'écran pour vous le présenter et vous pouvez le malmener comme bon vous semble. Le cogner sur les parois, l'envoyer valser autant que vous le souhaitez, cela vous amusera un temps. Et puis, il est toujours bon de se défouler sur un lapin, tête de turc par excellence. L'intérieur de cette même télécommande sera le lieu de la personnalisation de vos personnages. Vous disposez de trois lapins, que vous pourrez agrémenter à vos façon. Tatouages, masques, raccourcissements des membres, casques, tous les éléments de personnalisation sont dans la même veine : totalement loufoques. Les rendre ridicule au possible sera donc un autre de vos petits plaisirs.

Lapins Crétins le Grosse Aventure (4) Lapins Crétins le Grosse Aventure (3)

Et puis il y a toujours ces mises en scène différentes qui permettront de varier votre aventure. Si chaque niveau tend parfois à se ressembler, certains parfois vous placeront dans des situations cocasses. Les Lapins sont en forme et cela se ressent. La bande son est à son tour excellente. Entre une playlist tout simplement enchanteresse, le titre regorge de voix off qui ne manqueront pas elles non plus de vous arracher quelques sourires. Le ton se veut caustique, les répliques percutantes. L'ambiance de Lapins Crétins n'a donc pas à rougir de celles déjà croisées dans les party-game. C'est elle ici qui permet au titre d'exister dans une large mesure et de vous garantir un vrai moment de plaisir.

 



Galerie d'images

Lapins Crétins le Grosse Aventure (12) Lapins Crétins le Grosse Aventure (11)

Lapins Crétins le Grosse Aventure (10) Lapins Crétins le Grosse Aventure (9)

Lapins Crétins le Grosse Aventure (8) Lapins Crétins le Grosse Aventure (16)

Lapins Crétins le Grosse Aventure (15) Lapins Crétins le Grosse Aventure (14)

Lapins Crétins le Grosse Aventure (13) Lapins Crétins le Grosse Aventure (21)

Lapins Crétins le Grosse Aventure (20) Lapins Crétins le Grosse Aventure (19)

Lapins Crétins le Grosse Aventure (18) Lapins Crétins le Grosse Aventure (17)

Lapins Crétins le Grosse Aventure (24) Lapins Crétins le Grosse Aventure (23)

Lapins Crétins le Grosse Aventure (22)



Conclusion

Lapins crétins la grosse aventureLes Lapins Crétins La Grosse Aventure offre enfin une nouvelle expérience de jeu que les party-game n'arrivaient plus à proposer. Cette fois, il est donc question de parcourir une aventure, de ce point de départ à son aboutissement. Le gameplay perd en dynamisme mais s'offre le confort nécessaire justement à ce type de jeu.

Le titre perd en revanche en diversité. Même si les différents niveaux traversés tendent à se montrer différents des uns des autres, vous ne ferez que ramasser sur votre chemin moult objets. Aussi pour ne pas vous lasser trop rapidement, les développeurs ont heureusement conservé l'ambiance propre des jeux estampillés Lapins Crétins. Cette fois encore, inutile de se prendre au sérieux. Le jeu conserve son rôle de grosse récréation et nous n'en attendions pas moins de lui. Aucune déception ici à la découverte de ce titre, juste de nouvelles habitudes à prendre.

 

 

 



+ Les plus
  • L'humour
  • Le ton décalé
  • Le confort de la prise en main
  • Le nouveau chemin pris par la série
  • L'effet récréatif
- Les moins
  • Plus de multi
  • Redondance des niveaux et de la quête

Notes

  • Graphisme La simplicité est une fois de plus l'apanage des graphismes. Si les lieux sont différents et complètement inédits, on se reconnait d'emblée dans un Lapin Crétin. Les niveaux ont en plus l'atout de se montrer variés malgré leur nombre important.
    8/10
  • Bande son Les développeurs d'Ubisoft Montpellier aiment la bonne musique et cela s'entend encore une fois. Les musiques d'ascenseurs sont des hits connus qu'on ne manquera pas de reconnaître et d'apprécier. Les vois off entendues ici et là sont assez caustiques, parfois farfelues. Ce Lapin Crétin là n'a rien perdu de sa saveur.
    8/10
  • Jouabilité Le gameplay est assez simpliste : il suffit de diriger un caddie et de ramasser un nombre de "trucs" important, tout en évitant les obstacles. On est loin des party-game qui nous demandaient de nous agiter comme des zouaves. Heureusement, la diversité des situations viendra pimenter le tout.
    7/10
  • Durée de vie Il en faut des "trucs" pour produire un tas assez grand pour atteindre la lune. Aussi, le jeu ne manque pas de niveau dans lequel vous ferez certes toujours la même chose, mais où les situations variées permettront à la lassitude de se tenir éloignée.
    8/10
  • Scénario Les Lapins arriveront-ils à leurs fins ? Mystère... Leur destin est entre vos mains, ne les décevez-pas...
    7/10
  • Note générale Qu'il est étrange de ne pas voir les lapins crétins dans un enchaînement de mini-jeux plus loufoques les uns que les autres. Le titre d'Ubisoft a su évoluer vers un autre genre, lui permettant encore une fois, et ce malgré un quatrième volet, d'attirer l'attention des joueurs. On retrouvera le charme de ces personnages toujours aussi surprenants, leur humour toujours aussi particulier. Il ne reste plus qu'à vous laisser convaincre par un contenu riche et varié, mais au gameplay très simpliste.
    7/10
  • Partager ce contenu :
Vos commentaires
icone Suivre les commentaires
Poster un commentaire