Test The Shoot

Le par Fabien H.  |  0 commentaire(s)
The Shoot - vignette

Présenté comme le tout premier jeu de tir compatible avec le PlayStation Move, The Shoot propose de mettre en avant l'efficacité du pointage du périphérique de Sony. Catégorisé comme un rail shooter, le titre ose une direction artistique particulière, tout en proposant un cadre relativement intéressant. Cependant, l'ensemble sera-t-il suffisamment pertinent et surtout étoffé pour devenir l'un des premiers titres PS Move indispensables  ? Nous vous apportons les précisions nécessaires.

Pas peur d'être acteur

Disposé comme l'un des premiers jeux exclusivement étudiés pour le PlayStation Move, la manette à détection de mouvements de Sony, The Shoot permet d'incarner un acteur de cinéma qui aura pour but de se charger de descendre de nombreux ennemis pour assurer le spectacle. C'est d'ailleurs sur une entrée en scène inspirée d'un long-métrage de James Bond que le jeu nous place dans l'ambiance cinématographique qui nous accompagnera du début à la fin de l'aventure. C'est donc armé de votre contrôleur et de la caméra PS Eye que vous vous lancez dans cette nouvelle expérience. Quoi qu'il en soit, le gameplay ne surprendra pas les amateurs de rail shooting, tant la prise en main demeure identique et sans grandes surprises.



Avant de vous lancer dans les missions proposées par le blu-ray, vous devrez tout d'abord passer par le « studio 101 », une sorte de tutoriel qui permet se se familiariser avec les commandes nécessaires à la bonne marche de vos actes. En tant qu'acteur de films, vous êtes sous la responsabilité d'un réalisateur. Ce dernier se veut ainsi l'élément moteur de vos prestations, maître de la qualité de vos actions. Aussi, plus vous êtes efficace, plus il vous couvrira d'éloges. À l'inverse, il n'hésitera pas à couper la scène ou simplement vous virer des lieux s'il vous trouve pitoyable. C'est par le biais d'une icône et d'une jauge situées en haut de l'écran qu'il est possible d'avoir un aperçu de l'attitude de réalisateur au fil du tournage. Le tutoriel, plutôt explicite, précise relativement bien cette fonctionnalité, faisant office de barre de vie potentielle d'un jeu d'action classique.

The Shoot - 1 The Shoot - 2

Le jeu repose sur d'intenses parties de fusillades, en pointant simplement le PS Move vers l'écran, les déplacements s'effectuant automatiquement. Le réticule de visée répond au doigt et à l'oeil, et cela tombe plutôt bien puisque le titre de Sony s'appuie davantage sur l'adresse que le matraquage de gâchette. Aussi, l'intérêt du scoring est bien expliqué, soulignant qu'il influe sur l'intérêt du réalisateur par la même occasion. Il sera inutile de mitrailler un peu partout en espérant faire mouche, puisque chaque tir raté brise la chaîne de combos. De plus, il faudra éviter de toucher des cibles innocentes, sous peine de se faire virer du tournage. Même si vos munitions sont illimitées, l'intérêt du jeu se focalise sur le fait d'effectuer des «  one shot  » à répétition. Votre précision sera votre plus grande amie, surtout que certains adversaires disposent de points faibles bien précis (tête, bras, etc).



À ce sujet d'ailleurs, les ennemis s'avèrent relativement variés puisqu'ils proviennent d'univers radicalement différents. Bien que nous déploreront que le soft ne regroupe que cinq niveaux (découpés en quatre actes chacun), nous apprécieront clairement leur variété. Entre un film de Western, un combat contre des robots dans une ambiance urbaine, un univers de gangsters des années 30, un lieu sous-marin légendaire et un film d'horreur bourré de zombies, de nombreuses expériences dépaysantes nous sont proposées. Cependant, leur conception est assez inédite, puisqu'il ne s'agit pas de véritables ennemis, mais bel et bien d'éléments factices en carton, maintenus par des fils. Si ce choix ne sera évidemment pas du goût de tout le monde, il a le mérite d'être original et en parfaite adéquation avec le tournage de films d'action de série B, des nanars potentiels.

The Shoot - 3 The Shoot - 4



Galerie d'images

The Shoot - 28 The Shoot - 27

The Shoot - 26 The Shoot - 25

The Shoot - 24 The Shoot - 23

The Shoot - 22 The Shoot - 21

The Shoot - 20 The Shoot - 19

The Shoot - 18 The Shoot - 17

The Shoot - 16 The Shoot - 15

The Shoot - 14 The Shoot - 13

The Shoot - 12 The Shoot - 10

The Shoot - 11 The Shoot - 9



Tirer plus vite que son ombre

Afin de ne pas trop tomber dans la redondance en terme de gameplay, The Shoot propose des options relativement intéressantes, utilisant assez efficacement les fonctionnalités du PS Move. Des bonus vous sont attribués selon la qualité de votre prestation au cours du tournage. Concrètement, plus vous effectuez des combos en visant juste, plus vous aurez de la chance de décrocher l'une des trois surprises permettant de faciliter les combats. La première d'entre elle permet de ralentir le temps l'espace de quelques instants, afin de prendre son temps à bien viser les ennemis qui défilent à l'écran. Pour l'enclencher, il suffit de tourner sur soi-même (ou tourner le PS Move au dessus de sa tête. Le second bonus – à activer en tirant sous votre écran – permet d'effectuer une onde de choc, exterminant absolument tous les adversaires présents. La troisième option, carnage, s'amorce en tirant au-dessus de votre téléviseur, et permet d'exterminer les ennemis en appuyant frénétiquement sur votre gâchette.



Ces trois options, bien que bienvenues pour varier le gameplay et permettre de rater le moins d'ennemis possibles, ne sont finalement pas très nombreuses. Nous aurions apprécié quelques bonus supplémentaires tels que de nouvelles armes, utilisant les possibilités gyroscopiques du contrôleur. Toutefois, vous serez souvent amené à esquiver les projectiles ennemis (bombes, armes blanches, roquettes) que certains ennemis n'hésiteront pas à vous envoyer à la moindre occasion. Dès lors, vous aurez libre choix de tirer ou d'esquiver en pointant votre PS Move à droite et à gauche de l'écran. Au vu d'une perception parfois hasardeuse des angles, il sera souvent plus pratique de tirer sur les projectiles, quitte à perdre le multiplicateur de combos.

The Shoot - 5 The Shoot - 6

Au niveau de la réalisation générale, The Shoot s'en sort bien, pour peu que l'on adhère au choix artistique assez osé. La structure des niveaux composés à base de décors factices offrent toutefois une très bonne immersion et fourmillent de détails. En effet, certains objets cachés tels que des trésors, ou encore des mécanismes spécifiques tels que des explosifs et autres portes, peuvent être actionnés si vous êtes suffisamment observateur. De plus, chaque niveau dispose de fragments de cartes parfois bien dissimulés. Ces derniers permettent de débloquer des défis en solo ou à deux joueurs, offrant ainsi la possibilité de tester de nouveaux challenges. Il ne faudra toutefois pas compter sur une durée de vie astronomique puisqu'une petite poignée d'heures vous permettront de clôturer l'ensemble des films. Même s'il est compréhensible que la durée de vie de ce genre de jeux soit proportionnelle à l'intérêt que l'on porte au scoring, nous étions tout de même en droit d'attendre quelques niveaux supplémentaires, surtout qu'il s'agit ici d'une production destinée aux néophytes du rail shooting.


Utilisant avec précision le PlayStation Move, The Shoot se présente comme un jeu de tir relativement abordable, même pour les néophytes du genre. A contrario d'autres productions centralisées sur ce type de gameplay, le titre de Sony récompense plus volontiers l'adresse au lieu du matraquage intensif de gâchette. Le résultat final s'avère plutôt efficace, même si on déplorera un certain manque de contenu. En effet, il faudra compter sur cinq niveaux et seulement trois bonus à acquérir au fil des combos. Le titre étant plutôt réussi sur le plan graphique (même si l'orientation artistique ne plaira pas forcément) et disposant de niveaux riches et variés, il est assez dommage de constater cette durée de vie vraiment faiblarde et son taux de rejouabilité plutôt moyen. Les amateurs de scoring seront toutefois aux anges avec une difficulté assez accrue pour décrocher la médaille d'or dans chaque film.

The Shoot - 7 The Shoot - 8



+ Les plus
  • Bonne précision
  • Direction artistique originale
  • Niveaux variés
- Les moins
  • Contenu trop rachitique
  • Manque de challenge sur le long terme

Notes

  • Graphisme Le moteur graphique de The Shoot est relativement honnête, même s'il ne révèle pas pour autant comme un exemple en son genre. Le titre propose un level design correct et surtout très riche en diversité et en détails. Le choix artistique des ennemis en tant que cibles plates ne sera pas au goût de tout le monde, mais cela contribue à l'ambiance de films d'action de série B. La fluidité, élément primordial de tout bon rail shooter qui se respecte, est ici bien présente.
    6/10
  • Bande son La réalisation sonore du jeu se veut particulièrement correcte, proposant des musiques en totale adéquation avec l'ambiance des décors et suffisamment présente pour proposer de la valeur ajoutée à l'expérience générale. On regrettera toutefois les remarques à répétition formulées par le réalisateur en cours de jeu.
    6/10
  • Jouabilité On ne peut pas reprocher un manque de précision de The Shoot. L'utilisation du PlayStation Move se fait sans accrocs, avec cependant quelques gènes lors du mouvement circulaire pour ralentir le temps. Vu que le titre s'appuie sur l'adresse, il était nécessaire de pouvoir calibrer le réticule au pixel près. Le résultat est convainquant.
    7/10
  • Durée de vie Comme la plupart des jeux de tirs sur rails, la durée de vie forme rarement un point fort. Aussi, il ne faudra qu'une petite poignée d'heures pour clôturer les cinq niveaux qui constituent le jeu. Pour augmenter le challenge, les développeurs ont mis en avant une partie défis qui ne se débloque qu'à condition de récupérer des morceaux de cartes dissimulés dans les niveaux. Quoi qu'il en soit, ce sont surtout les amateurs de scoring qui trouveront de l'intérêt à refaire de nombreuses fois les différents actes.
    4/10
  • Note générale Pour l'un des premiers jeux compatibles avec le PlayStation Move, The Shoot se veut relativement efficace. Précis dans sa prise en main, ce jeu de tir sur rails propose également des niveaux riches en détails et suffisamment variés pour que l'on évite la redondance. Le fait d'avoir opté pour le gameplay à base d'adresse et non sur le matraquage de boutons offre au titre une certaine accessibilité à un public plus large. Toutefois, le jeu demeure particulièrement avare en contenu (cinq niveaux et quelques défis) et ce, en dépit d'une réalisation graphique de bonne facture et d'un rendu artistique axé sur le second degré.
    6/10
  • Partager ce contenu :
Dans le même style
  • Test The Witcher 3 Wild Hunt
    Série bien connue des amateurs de RPG occidentaux, The Witcher revient avec un troisième épisode sous-titré Wild Hunt. Suivant toujours les pérégrinations du sorceleur Geralt de Riv, le titre de CD Projekt RED cherche à aller encore ...
  • Test The Talos Principle
    Initialement connu pour son FPS-défouloir Serious Sam, le studio de développement Croteam nous propose une toute nouvelle expérience aux antipodes de ses habitudes avec The Talos Principle. En effet, le titre se présente comme un ...
Vos commentaires
icone Suivre les commentaires
Poster un commentaire