Test The Witcher 3 Wild Hunt

Le par Fabien H.  |  1 commentaire(s)
The Witcher 3 Wild Hunt - vignette

Série bien connue des amateurs de RPG occidentaux, The Witcher revient avec un troisième épisode sous-titré Wild Hunt. Suivant toujours les pérégrinations du sorceleur Geralt de Riv, le titre de CD Projekt RED cherche à aller encore plus loin dans le développement de son background et ce, dans l'optique d'immerger encore plus les joueurs dans l'univers imaginé dans les romans d'Andrzej Sapkowski. Misant pour la première fois sur l'open world, ce nouvel opus risque-t-il de perdre l'aura de ses prédécesseurs ? Réponse dans notre test complet.

Un univers à part entière

Initiée en 2007 sur PC, la série The Witcher a été rapidement adoptée des amateurs de RPG à l'occidentale. À l'époque, le studio CD Projekt avait su matérialiser des bonnes idées en matière d'ambiance et d'écriture. Restait le gameplay qui a souvent divisé les fans, en raison d'un système de combat particulier. Après un second volet encore plus pertinent que son aîné, les équipes de CD Projekt RED ont finalisé le très ambitieux The Witcher 3 : Wild Hunt. Ambitieux, puisque le titre a cherché à s'étendre en termes d'environnements, mais aussi au niveau du nombre de quêtes et autres événements supplémentaires. En somme, le studio de développement a souhaité proposer une immersion dans la même veine qu'un The Elder Scrolls, connu pour son background très riche et sa durée de vie très importante.

Toutefois, des craintes étaient de mise pour les amateurs de la franchise : en poussant le développement vers un véritable open world, les développeurs ne vont-ils pas perdre en qualité de narration, le véritable point angulaire de la série ? Le fait de se focaliser à la fois sur PC et consoles de salon ( la licence est initialement prévue en priorité sur PC ) n'entrave-t-il pas à la qualité visuelle et aux contrôles de manière générale ? Voilà les principales questions qui pourraient émaner de nos bouches de gamers. Qu'on se le dise d'entrée de jeu, le titre n'est nullement décevant sur la quasi-totalité de ces points, mais nous reviendrons en détails dans la présente critique.

The Witcher 3 ild Hunt - 1 The Witcher 3 ild Hunt - 2 

Les fans le savent, mais The Witcher est historiquement lié au PC, puisque le premier volet est originellement apparu sur ce format, avant de débarquer plus tard sur Mac. Le second opus s'était toutefois fendu d'une mouture sur Xbox 360, sortie dans un second temps. Pour le cas de The Witcher 3 : Wild Hunt, le développement a été synchronisé entre le PC, le PS4 et la Xbox One. Aussi, de nombreux joueurs débarqueront dans l'aventure sans avoir connu les deux précédentes histoires. Si cela aurait pu poser un problème d'immersion, CD Projekt RED est parvenu à nous mettre rapidement le pied à l'étrier, en évitant de cumuler de trop nombreuses références aux anciennes aventures de Geralt de Riv, le héros de la licence. Ce dernier débute ce nouveau scénario par la recherche de Yennefer de Vengerberg, son amour de toujours, ainsi que Ciri, sa fille adoptive qu'il a formé à Kaer Morhen, bastion des sorceleurs, en compagnie de son mentor Vesemir. Le fil rouge se centre sur la Chasse Sauvage, des chevaliers spectraux qui mettent les villages à feu et à sang, ainsi que la guerre imminente menée par les armées de l'empire Nilfgaardien.

Pour ceux et celles qui n'ont pas joué à The Witcher 2, il est possible d'activer une simulation de décisions importantes, permettant ainsi de ne pas trop être lâché dans la nature. Si c'est un vrai avantage d'avoir suivi l'histoire du second opus de la série puisque de nombreux détails y sont liés, il est parfaitement possible de suivre ce nouveau scénario de façon indépendante. Le background pourra être ingéré par l'intermédiaire des données du codex du jeu, ainsi que les nombreux ouvrages disséminés ça et là dans les vastes environnements du titre.

The Witcher 3 ild Hunt - 3 The Witcher 3 ild Hunt - 4 



Immersion et roleplay

Quoi qu'on en dise, The Witcher est connu et apprécié pour son ambiance et la qualité de sa narration. CD Projekt RED n'a pas perdu en qualité avec ce troisième épisode et ce, en dépit du passage de la série vers un environnement ouvert et particulièrement vaste. Le titre propose toujours une trame principale intéressante, bien ficelée et mise en scène de la plus belle des manières. En parallèle, le titre propose de très nombreuses quêtes secondaires, incluant des contrats et des chasses au trésor. Ces objectifs supplémentaires peuvent être déclenchés en rencontrant un PNJ ( Personnage Non Joueur ), ou au moyen de panneaux d'affichage dans les différents villages du jeu. Au vu du statut de sorceleur de notre protagoniste principal, il est connu pour être dédié à l'élimination des monstres contre une compensation pécuniaire. Élément important, ces quêtes optionnelles ne sont nullement inintéressantes, puisqu'elle se révèlent bien écrites et apportent toujours un supplément en matière d'apprentissage du background de la série. Aussi, il ne sera pas question de faire sans cesse le messager entre deux PNJ obscurs qui n'apportent rien à l'aventure.

Précédemment critiqué pour sa prise en main plutôt lourde, The Witcher signe quelques modifications à ce niveau avec ce troisième épisode. En effet, Geralt se veut plus vif que par le passé, avec la possibilité d'esquiver, de faire des roulades, se protéger, asséner des attaques rapides ou plus lourdes ( et plus puissantes ). Aussi, les combats gagnent en profondeur et une dimension plus stratégique peut s'amorcer, surtout en cas d'encerclement par de nombreux adversaires. A contrario d'un Assassin's Creed ou les ennemis attendent plus ou moins leur tour avant de vous attaquer, The Witcher III ne nous laisse aucune chance à ce niveau : les adversaires nous attaquent dès qu'ils le peuvent, que vous soyez déjà en train de vous farcir un autre ennemi ou non. Aussi, cela apporte un intérêt certain en matière de gameplay, rendant quelques rencontres plutôt ardues dans les modes de difficulté plus relevés. Pour autant, l'intelligence artificielle n'est pas non plus exemplaire, puisqu'elle fait parfois face à des problèmes de pathfinding dans les nombreux environnements du jeu.

The Witcher 3 ild Hunt - 5 The Witcher 3 ild Hunt - 6 

Outre la présence de ses deux épées ( une normale pour les humains et une en argent pour les monstres ), Geralt dispose également de sorts magiques matérialisés sous forme de signes. Leur usage est souvent nécessaire pour vous sortir d'affaire, notamment le feu pour faire fuir les Noyeurs ( des monstres vivants près de l'eau et marécages ), tandis que le sort de télékinésie vous offrira un avantage contre les humains. Dans tous les cas, les ennemis disposent d'un pattern particulier ainsi que des faiblesses qu'il faudra détecter en consultant le bestiaire dans les menus du jeu. Parfois, il conviendra d'user des capacités d'alchimiste de notre sorceleur, afin de concevoir des fioles à boire ou à écouler sur notre lame pour occire quelques monstres. Vous l'aurez compris, les combats se veulent plutôt riches en possibilités et il ne conviendra pas toujours de marteler la touche d'attaque pour vous en sortir.

Au fil des affrontements et des missions remplies, de l'expérience sera récoltée, permettant de monter en niveaux et, ainsi, débloquer des talents pour notre personnage. Il est même possible de rendre certaines compétences actives par l'intermédiaire de mutagènes concoctés pour l'occasion : chaque mutagène peut accueillir trois compétences débloquées ( généralement de la même couleur pour de meilleurs résultats ), afin de booster les performances. Nouveauté dans cet épisode, Geralt n'est pas le seul personnage jouable, puisqu'il est possible de contrôler Ciri par moments dans le fil de l'histoire. Toutefois, il ne sera pas possible de la faire monter en capacités, la jeune sorceleuse servant essentiellement à proposer une courte diversité en matière de gameplay et à faire progresser le scénario.

The Witcher 3 ild Hunt - 7 The Witcher 3 ild Hunt - 8 



Un tour du monde mémorable

Avec The Witcher III : Wild Hunt, CD Projekt RED a su nous transporter une fois de plus dans un univers très travaillé, disposant d'un background original emprunt de dark fantasy. Les développeur sont parvenus à proposer une narration toujours aussi bien imaginée au sein d'un univers open world. L'exercice est difficile, puisque d'autres jeux en monde ouvert se sont cassés les dents en proposant une progression bien trop décousue, perdant ainsi de l'intérêt sur le long terme. Chaque quête de The Witcher 3 a son importance, qu'elle soit principale ou secondaire. Les choix menés dans le scénario principal a son importance et découle sur des conséquences bien marquées. De ce fait, certains joueurs n'hésiteront pas à réitérer l'aventure pour opter pour d'autres choix émanant de Geralt, dans l'optique de constater les différences. La durée de vie initiale étant déjà très importante, incluant les objectifs secondaires et autres contrats à mener, le jeu risque d'être très chronophage auprès des joueurs qui apprécient les RPG et ce type d'univers.

Sur le plan technique, le studio de développement nous livre un jeu très beau, assurant des textures de qualité, détaillées et riches en matière d'animations. Un effort particulier a été fourni au niveau des expressions du visage, afin de bien retranscrire l'état d'esprit de notre héros, ainsi que les PNJ que nous vous rencontrerez. Ainsi, cela contribue à une immersion plus dense, assurant dans un même temps un certain attachement aux protagonistes importants de l'aventure. Toutefois, beaucoup d'encre a coulé au sujet de la baisse de qualité graphique entre la version du jeu présentée en 2013 et celle appliquée en définitive. Quoi qu'il en soit, le résultat se révèle très qualitatif, sachant qu'il s'agit d'un jeu open world qui propose que très peu de temps de chargement. Précisons malgré tout que le framerate n'est pas toujours au beau fixe : suivant les éléments en mouvement à l'écran et l'évolution de la météo, il est parfois question de chutes parfois très nettes au-dessous de 30 images par seconde.

The Witcher 3 ild Hunt - 9 The Witcher 3 ild Hunt - 10 

Un bémol est toutefois de mise au niveau de l'interface du jeu, laquelle se veut très peu ergonomique, manquant parfois de lisibilité en raison de son côté trop austère. De plus, le listing de nos éléments parfois nombreux met parfois du temps à s'afficher, ce qui se révèle pénible car le jeu nous pousse à passer régulièrement dans les menus pour créer des fioles d'alchimie, gérer l'inventaire, comparer des équipements ( nouveauté appréciable, toutefois ), ou encore réparer ou démonter vos armes, ou en créer d'autres.

La partie sonore du jeu a également bénéficié d'un traitement de faveur. En effet, la bande originale signe une nouvelle fois des thèmes très bien construits, assurant cette fois-ci une plus grande diversité en matière de rythme. En effet, les musiques oscillent entre les ballades paisibles lors des ballades dans les environnements à pied ou sur votre cheval Ablette, et les combats dans lesquels les musiques deviennent véritablement dynamiques. Les bruitages sont également très nombreux et détaillés, complétant ainsi de fort belle manière l'immersion visuelle avec le son du souffle du vent, le son de la mer ou encore les bruits des PNJ se déplaçant dans les villages. Le doublage est également de qualité, avec une mention spéciale pour la version française qui n'a pas à rougir face aux versions anglaise et polonaise.

The Witcher 3 ild Hunt - 11 The Witcher 3 ild Hunt - 12 



+ Les plus
  • Narration de qualité
  • Background original
  • Immersion omniprésente
  • Monde ouvert réussi
  • Système de combat bien mené
  • Réalisation globale de qualité
  • Grosse durée de vie
- Les moins
  • Quelques baisses de framerate
  • L'interface peu ergonomique
  • Quelques soucis d'intelligence artificielle

Notes

  • medaille
    Note générale Attendu de pied ferme par les amateurs de RPG occidentaux, The Witcher 3 : Wild Hunt se présente comme un excellent cru. Assurant la qualité de narration similaire aux autres opus de la série, CD Projekt RED est parvenu à proposer un univers très vaste à visiter comme nous le souhaitons et ce, sans perdre en immersion. En effet, si la qualité d'écriture est bien présente dans les quêtes principale avec des choix moraux qui auront des conséquences dans la suite de l'aventure, les objectifs secondaires ne sont pas en reste avec toujours un souci de background dans chaque action à effectuer in-game. Avec une réalisation graphique et sonore de qualité, le titre assure une atmosphère bien à lui, couplé à un gameplay bien amélioré. En dépit de quelques petits défauts, The Witcher 3 se présente comme une véritable référence en son genre, un incontournable du jeu de rôle en 2015.
    9/10
  • Partager ce contenu :
Dans le même style
  • Test The Witcher
    Issu du mariage d'un petit studio de développement polonais, CD Projekt et du géant vidéoludique qu'est Atari, The Witcher parvient enfin sur nos bécanes déjà enamourées. Les premiers screens avaient fait saliver par mal de ...
Vos commentaires
Trier par : date / pertinence
guiyom offline Hors ligne Héroïque avatar 675 points
Le #1843674
Bonjour,
C'est quelle version qui est testée ?
icone Suivre les commentaires
Poster un commentaire