Test Tony Hawk Project 8

Le par Gildas  |  0 commentaire(s)
Article n° 274 - Test : Tony Hawk Project 8 (120*120)

Huitième épisode de la série des Tony Hawk débutée en 1999, Tony Hawk's Project 8 reprend ce qui a fait le succès de ses prédécesseurs tout en apportant des graphismes améliorés ainsi qu'un mode « Nail the Trick » inédit. Un jeu à réserver aux néophytes ou aux inconditionnels de la série, mais ceux déjà lassés par les précédents épisodes risqueront d'être déçus.

Introduction

Tony Hawk Project 8Tony Hawk’s Project 8, développé par les américains de chez Neversoft, est le huitième épisode de la série des Tony Hawk commencée en 1999. Disponible en magasin depuis le 24 novembre dernier, le jeu se présente comme le premier jeu de skate nouvelle génération. On espère donc oublier son prédécesseur, American Wasteland, sorti il y a presque 1 an sur Xbox 360.

Avec un nouveau nom et un nouveau moteur, ce nouvel opus tente de rafraîchir un peu la série qui n’a pas trop évolué depuis ses débuts. Tony Hawk’s Project 8 souhaite s’écarter du côté un peu sale gosse hérité de ses ancêtres et retrouver le public des épisodes phares de la série. Aidé de ses nouveaux graphismes et d’un style de jeu plus orienté free ride, le titre est sensé redorer l’image de marque de la série, qui avait tendance à se perdre ces derniers temps.

Nous allons donc voir ce qu'Activision, l’éditeur du jeu, nous propose de neuf, mais ne vous attendez pas à une révolution, Tony Hawk’s Project 8 reste un jeu de skate (et oui !).



Les premiers pas

Le jeu nous met dans l’ambiance dès le début. Une intro réalisé avec le nouveau moteur graphique nous montre des skaters réalisant des tricks au ralenti sur du rock bien pêchu signé Kasabian. Il n’y a pas à dire, ça claque plutôt pas mal pour peu qu’on ait investi tous nos sous dans une télé HD. Arrivé au menu principal, on a le choix entre les modes : campagne un joueur, écran splitté, online, free skate et le menu option commun à tout jeu normalement constitué.

Tony Hawk Project 8    Tony Hawk Project 8

Le mode solo se compose d'un tutoriel en 9 étapes, pour se mettre en jambe, qui nous montre comment réaliser les figures de base, du ollie au grind en passant par des figures d’astronautes permettant de rouler ou de prendre appui sur les murs. La maniabilité n’a heureusement pas fondamentalement changé par rapport aux anciennes versions du jeu et on devient assez rapidement opérationnel.
Passons maintenant aux choses sérieuses, le mode campagne. On choisit son personnage parmi une demi-douzaine de skaters différents pour ensuite le personnaliser rapidement en changeant son visage ou sa coupe de cheveux. Après avoir choisi un anglais moche dont la touffe capillaire ne sera pas sans rappeler un certain Elvis, une petite vidéo nous informe que le grand Tony Hawk cherche à créer une équipe avec les 8 meilleurs skaters de la planète. Voici donc votre but ultime ! Faire le malin en sautant par-dessus des palissades pour se faire bien voir de votre idole et intégrer son team ! (oui je sais c’est moche au masculin).

Tony Hawk Project 8    Tony Hawk Project 8

Le jeu se présente sous la forme d’un seul terrain de jeu divisé en différentes zones. Chaque zone propose plusieurs défis qu’il faudra réussir pour gagner des points et débloquer l’accès aux autres zones. En remportant les défis, vous améliorerez également vos compétences et vous monterez ainsi dans le classement des meilleurs skaters du pays. Il existe plusieurs types de défis différents. Vous commencerez par aller chercher les balles de golf de votre vieux ou grinder sur le trottoir de votre rue, puis rapidement, vous devrez faire certains tricks devant une caméra ou bien relever les défis lancés par des pros.  On retrouve également les défis habituels dans ce type de jeu : récupérer plusieurs lettres pour former un mot, rechercher un objet précis ou encore atteindre un score donné en enchaînant les tricks.
Il existe, pour chaque défi, trois niveaux de difficulté (amateur, pro et dément) et il faudra certainement beaucoup de sang froid à ceux qui voudront finir tous les défis en mode dément. On notera enfin une idée intéressante. En débloquant certains défis, on gagne des vidéos de quelques minutes présentant quelque uns des meilleurs skaters de la planète dans leurs œuvres. Une initiative sympa qui fait toujours plaisir aux yeux.

Tony Hawk Project 8    Tony Hawk Project 8

En ce qui concerne l'aspect multi-joueurs du titre, celui-ci est jouable à 2 en écran splitté ou jusqu'à 8 sur le xbox live. On retrouve différents modes de jeux assez classiques tels que les modes Tricks Attack, Graffiti, Combo Challenge ou encore Score Challenge. On trouve également un mode de jeu inspiré de Tron qui permettra sûrement de s’amuser quelque temps. Dans ce mode, chaque skater laissera derrière lui une trainée faisant office de mur et devra tout faire pour coincer les autres skaters et être le dernier survivant. On pourra enfin juste rider entre potes, pour le plaisir, sans chercher forcement la compétition.
Au final, ce n’est pas aujourd’hui que Tony Hawk réinventera le jeu multi-joueurs même si ce qu’il propose est tout à fait correct et procurera beaucoup de plaisir aux joueurs qui s’attarderont sur le live.



Les nouveautés

Après ces premières impressions, arrêtons-nous un peu sur ce que Tony Hawk’s Project 8 apporte comme nouveautés comparé à ses ancêtres.
On remarquera tout d’abord un effort au niveau des graphismes, en effet les développeurs ont amélioré le moteur graphique qui avait peu évolué depuis le premier opus de la série. Nous avons maintenant droit à des personnages plus complexes et détaillés qu’auparavant, des grands décors sans clipping, ainsi que des beaux effets de lumière bien chiadés. Les effets de flou et de lumière diffuse liés au mode ralenti sont très bien rendus et cela fait vraiment plaisir à voir. Malheureusement, les capacités de la console ne sont pas pleinement exploitées et on a plus l’impression de voir un bon titre PS2 plutôt qu’un titre Xbox 360. On ne peut donc qu’être déçu de ce point de vue, surtout qu’on subit de temps en temps des chutes du nombre d’image par seconde assez désagréable mais qui sont heureusement plutôt rares au final.

Tony Hawk Project 8    Tony Hawk Project 8

On regrettera également les temps de chargement un peu long et trop fréquents ainsi qu’un positionnement de la caméra parfois imprécis. Il est souvent difficile de s’y retrouver dans des bols ou des endroits cloisonnés.

Passé le côté technique, THP8 nous apporte quelques nouveautés au niveau du jeu en lui-même. La première concerne la liberté d’action du joueur. Exit les différentes missions bien distinctes et séparées les unes des autres, ici les développeurs ont joué sur la vague de la liberté pour permettre au joueur d’évoluer librement dans un seul et unique univers. Le déroulement du jeu, expliqué dans la première partie de ce test, marque une volonté de faire évoluer la série, même si on n’assiste pas ici à un changement fondamental du gameplay.

Tony Hawk Project 8    Tony Hawk Project 8

La deuxième nouveauté, qui apparaîtra pour certain comme un gadget, et pour d’autre comme la bonne raison d’acheter le jeu, est le mode intitulé « Nail the Trick ». Derrière ce nom barbare ce cache une idée intéressante permettant de réaliser soit même les figures que l’ont souhaite, moyennant une bonne grosse maîtrise de la manette. C’est bien joli tout ça mais comment ça marche ' En fait ce mode se déclenche uniquement dans certaines circonstances. Le jeu passe alors en mode ralenti et là, vous avez la possibilité de diriger chaque pied de votre skater séparément en utilisant chaque stick de la manette Xbox. En inclinant vers le bas le stick gauche, votre skater va taper dans sa planche avec plus ou moins de puissance afin de réaliser un ou plusieurs flips. La difficulté consiste ensuite à relâcher la pression sur les sticks pour repositionner les deux pieds sur le skate au moment où il se retrouve dans sa position initiale.
Les possibilités que confère le mode Nail the Trick sont assez trippantes et de nombreux joueurs resteront certainement de nombreuses heures devant leur console uniquement pour créer leur trick perso et le poser correctement.



Les succès

Voici les succès de Tony Hawk Project 8 sur Xbox 360 :



Conclusion

Tony Hawk Project 8Disons le clairement, Tony Hawk’s Project 8 n’est pas une révolution. Mais avec des graphismes soignés, et de bonnes idées comme le mode Nail the Trick, ce nouvel opus permet de rattraper la déception laissée par American Wasteland, dernier épisode de la série sorti également sur Xbox 360.

Le jeu permettra aux joueurs ne connaissant pas encore trop la série des Tony Hawk de s’éclater de longues heures, et le gameplay à la fois efficace et recherché donne au mode Free Skate une durée de vie presque inépuisable. Ajoutons à cela des musiques collants parfaitement au jeu et pour une fois pas trop répétitives, pour peu qu’on aime le style, et on tient un jeu bien maîtrisé à conseiller à ceux ne connaissant pas déjà par cœur la série des Tony Hawk.

Activision joue la carte des consoles next-gen pour nous ressortir un concept déjà assez usé et ne fait au final pas énormément d’efforts pour révolutionner le genre. En même temps, il fallait s’y attendre, car après avoir été quelques fois en concurrence au début, la série des Tony Hawk  évolue, depuis quelque temps déjà, seule dans le monde pourtant assez populaire des jeux de skates.
Espérons que le prochain épisode de la série apportera quelque chose de vraiment nouveau, car d’autres éditeurs se préparent à relancer la guerre des jeux de skate, à commencer par Electronics Arts et leur jeu intitulé tout simplement « Skate », prévu pour sortir en 2007 et qui, d’après les développeurs, possèdera un gameplay révolutionnaire. Wait and see comme on dit en Amérique…




+ Les plus
  • Le plaisir de rider en toute liberté
  • Le gameplay toujours aussi efficace
  • Les musiques qui arrachent
- Les moins
  • Le manque de nouveautés
  • Le jeu en multijoueurs limité

Notes

  • Graphisme Cet épisode de Tony Hawk, bien que plus beau que les précédents, se révèle un peu décevant au niveau des graphismes. Neversoft nous fournit ici quelque chose de correct mais on s?attendait à mieux vu les possibilités de la Xbox 360.
    7/10
  • Bande son Qui dit jeu de skate, dit musique bien membrée. Et là, on n?est pas déçu avec des musiques pas trop répétitives qui arrachent sévères. Ca change des jeux pour lesquels on à l?habitude de couper la musique pour jouer !
    9/10
  • Jouabilité Les combinaisons de mouvements sont nombreuses et l?utilisation des contrôles est bien pensée. Un tutorial guidera les débutants et de nombreuses heures de jeux seront nécessaires pour maîtriser parfaitement sa planche, surtout avec le mode Nail the Trick.
    8/10
  • Durée de vie On arrive assez rapidement dans le top 8 et les défis du mode campagne finissent par devenir un peu ennuyeux. Heureusement la force de la série Tony Hawk est de pouvoir skater en toute liberté entre potes. Pour ceux qui aiment ça, la durée de vie est quasiment sans limite.
    8/10
  • Scénario Le scénario est assez limité, Tony Hawk monte un groupe avec les 8 meilleurs skaters du monde et le but du jeu est de devenir le meilleur pour en faire partie. Mais, en même temps, si vous attendez un vrai scénario, il ne faut pas chercher dans les jeux de sport?
    4/10
  • Note générale Autant l?avouer, ce nouvel opus de la série Tony Hawk ne révolutionne pas grand-chose, il ravira ceux qui n?ont jamais joué à un Tony Hawk de leur vie, comblera certainement ceux qui ont toute la collection. Pour les autres, il reste un bon jeu et leur fera passer du bon temps au coin d?une rampe.
    7/10
  • Partager ce contenu :
Dans le même style
  • Test Tony Hawk's Project 8
    Quand on est une star incontestée dans son sport et qu'on ne sait plus comment faire pour se la couler douce tout en gagnant des ronds, il existe une merveilleuse solution : prêter son nom, son aura, sa renommée et son authenticité ...
Vos commentaires
icone Suivre les commentaires
Poster un commentaire