Test Tropico 3

Le par Alain L.  |  0 commentaire(s)
Tropico 3 - Logo

La série des Tropico a toujours su séduire les amateurs de gestion. Mais cette dernière a connu cette année des instabilités financières réglées fort heureusement par Kalypso Media. Entre temps, la série a changé de développeur et a atterri entre les mains de Haemimont Games, un studio bulgare peu connu du public. Ce passage à témoin a-t-il dénaturé le concept originel ? C’est la question à laquelle nous allons tenter de répondre.

Un City-Builder pas comme les autres

Sans surprise, Tropico 3 présente un concept identique à ses prédécesseurs, il ressemble plus particulièrement au premier opus plus réaliste et proche de la réalité. Tropico, c’est tout simplement un mélange de gestion économique et politique. En ce sens, il ressemble énormément à un Sim City ou plus récemment à un Cities XL. A un détail près, car au lieu d’incarner un maire sage comme une image, on y incarne El Presidente.

Etre le dictateur d’une république bananière n’est pas chose aisée. Dans cette île fictive des Caraïbes, il va falloir batailler dur pour conserver le trône convoité par bon nombre de gens. La dimension politique est ici complète et plus développée que la plupart des traditionnels city-builders. Tropico 3 nous offre les clés pour assumer complètement ce poste.

Tropico 3 - Image 10 Tropico 3 - Image 11

Nous ne sommes donc pas cantonnés au simple rôle de gestionnaire financier et immobilier. Mais avant de prendre le contrôle de l’île, il faudra choisir un avatar, un choix on ne peut plus capital. Nous pouvons choisir parmi les avatars prédéterminés comme Che Guevara, Fidel Castro ou encore en créer un nouveau.

L’histoire et le profil de ce futur dictateur est important, il nous confère des avantages et des désavantages qu’il faudra considérer. Etre au pouvoir via un coup d’état militaire, c’est bénéficier d’un grand respect de l’armée qui nous protégera de bien des choses. Etre issu d’une famille de fermiers, c’est obtenir des bonus dans la production de nourriture.

Tropico 3 - Image 12 Tropico 3 - Image 8

En tant que leader et représentant du peuple, il faudra en premier lieu assurer le bon équilibre des finances, de l’emploi ou encore des ressources. Nous avons tout d’abord la nourriture qui est générée par les fermes et dont leur nombre ne cessera de croître avec le temps. L’île est en constante évolution et connait aussi l’immigration.

Afin que notre peuple puisse se loger correctement, il faudra créer des habitations et des réseaux routiers pour assurer leur transport. Viennent ensuite les métaux précieux et le pétrole. Ces ressources sont capitales, libre au joueur d’assigner ces tâches aux travailleurs et de faire en sorte que cette exploitation se passe bien.

Tropico 3 - Image 9 Tropico 3 - Image 1



El presidente, un dur métier

La création d’usines et de logements ne suffit pas, notre peuple a aussi des besoins qu’il va falloir satisfaire rapidement. Pour se la jouer douce, il suffit de créer des écoles, des lieux de culte et des centres de loisirs. Mais avec le temps, les problèmes se multiplient et les sources de revenus aussi. Heureusement, cette difficile équation se met progressivement en place.

La criminalité et la pollution seront à terme des critères à prendre absolument en compte. Pour faire prospérer notre nation limitée par sa superficie, il faudra reconvertir les cultures d’exportation (banane, tabac), développer le tourisme et les relations internationales. Le jeu possède énormément de critères et se joue aussi bien sur la scène nationale qu’internationale.

Tropico 3 - Image 4 Tropico 3 - Image 5

Ceci dit, entretenir nos relations avec l’URSS ou les USA se fait le plus simplement du monde. Il suffit d’être bon diplomate, autrement c’est l’invasion assurée et donc le game over. Il vaut mieux être conciliant, d’autant que les retombées économiques sont souvent positives. Des accords commerciaux font souvent suite aux missions diplomatiques. Le plus important, c’est surtout de rester aux commandes du pays qui peut être la proie à de profondes divisions.

Et les sujets à polémiques ne manquent pas dans cette dictature datant de la Guerre Froide. Les sept factions du jeu entrent souvent en conflit avec nos décisions prises que ce soit pour exiger des programmes d’alphabétisation (Intellectuels), protester contre notre ouverture du marché (Nationalistes) ou encore interdire le mariage homosexuel (Religieux).

Tropico 3 - Image 6 Tropico 3 - Image 7

Rassurez-vous, le jeu nous autorise à voir ce qui cloche chez nos opposants, nous permettant ainsi de régler à l’amiable ces soucis en adoptant le plus souvent des décrets. La politique joue une importante part dans le concept, il convient donc de contenter le peuple et de s’attirer leur sympathie. Nous sommes loin d’être intouchables et exempt de critiques.

Les élections permettent aux factions adverses et au peuple de s’exprimer. En cas de crise majeure, des coups d’état et des révoltes peuvent même avoir lieues. Dans ces situations, il est bon de faire appel à l’armée pour mater la résistance, enfermer les leaders voire les assassiner. Et oui, Tropico 3 est un jeu politiquement incorrect, l’objectif final du titre est de s’en mettre plein les poches, tout du moins virtuellement.

Tropico 3 - Image 34 Tropico 3 - Image 35



Madre de dios

Les joueurs plus prudents procéderont à une baisse fiscale pour calmer les esprits et créer une sécurité sociale. El Presidente peut fourrer son nez partout dans les affaires du peuple au point même d’affecter la productivité d’une usine (en licenciant des personnes précises) ou le programme scolaire. D’autres, attendront le jour des élections pour bourrer les urnes et s’assurer de leur réélection.

Il existe d’autres armes politiques comme les déplacements présidentiels, les bains de foule et les indispensables discours que l’on peut grossièrement composer. C’est à peu près tout ce que l’on peu dire du mode libre, un mode connu de tous.

Tropico 3 - Image 36 Tropico 3 - Image 31

Tropico 3 possède un rythme de jeu lent et posé. Il est en revanche dénué de tutoriaux complets, les débutants prendront trois bonnes heures pour trouver leurs marques et cerner le concept. La construction immobilière est aisée, les outils mis à disposition sont naturels et simples d’utilisation. De ce côté-là, il n’y a franchement rien à dire.

Même son de cloche au niveau de l’interface qui est lisible et efficace. Elle permet de souligner les carences de notre île via des filtres et d’alterner rapidement entre gestion économique et politique dont la stabilité sera affectée par le niveau de difficulté. Cela sera surtout valable lors des quinze missions scénarisées.

Tropico 3 - Image 32 Tropico 3 - Image 33

Contrairement au mode libre décrit plus haut, ces missions nous proposent de prendre le contrôle d’une île possédant des conditions de vie particulière. Le joueur devra adapter son style de jeu en fonction des objectifs impartis et des conditions initiales. Le plus souvent, il s’agit d’atteindre des objectifs économiques ou encore de survivre un temps donné à un embargo.

La liberté de jeu est réduite au profit d’une plus grande dynamique. Durant les missions, le facteur temps est essentiel, on ne peut plus se la couler douce et attendre que l’opinion publique se tasse. Les objectifs forcent les prises de décision et par la même occasion les prises de risques. Ces missions sont ponctuées par des imprévus.

Tropico 3 - Image 28 Tropico 3 - Image 29



Galerie d'images

Tropico 3 - Image 3 Tropico 3 - Image 30

Tropico 3 - Image 24 Tropico 3 - Image 25

Tropico 3 - Image 26 Tropico 3 - Image 27

Tropico 3 - Image 20 Tropico 3 - Image 21

Tropico 3 - Image 22 Tropico 3 - Image 23

Tropico 3 - Image 17 Tropico 3 - Image 18

Tropico 3 - Image 19 Tropico 3 - Image 2

Tropico 3 - Image 14 Tropico 3 - Image 15

Tropico 3 - Image 16 Tropico 3 - Image 13



Partida Terminada

Tropico 3 - JaquetteLe plus souvent, ces événements ont des ramifications politiques que l’adversité n’hésite pas à exploiter. Un peu comme dans la vraie vie en somme. En cas d’épidémie, il faudra réagir au quart de tour et éviter que cette dernière se propage. Autrement, le peuple entier nous tombera dessus. Il faudra aussi gérer des événements historiques comme l’assassinat de Kennedy et donc gérer le changement de gouvernance étasunienne.

Visuellement, le titre impressionne de par sa gestion parfaite de l’éclairage et la retranscription juste des bâtiments facilement identifiables. La faune et la flore ont aussi fait l’objet d’une modélisation soignée. Les personnages, eux, sont corrects à défaut d’être réalistes et l’ambiance immersive. La bande originale joue certainement là-dessus.

Sans surprise cette dernière est d’inspiration latine et se targue même de posséder des commentaires radios à la manière de Grand Theft Auto IV. Elle est en tout cas adaptée au contexte et au concept. Après des heures, elle montre naturellement ses limites. Ce n’est certainement pas le cas du jeu qui autorise la publication de scores (issus des missions solos).

Il est aussi possible de visiter les îles voisines, autrement dit les îles conçues par les internautes. L’ensemble possède pour finir des éditeurs de frises chronologiques et de missions. Des outils qui permettent la création et le partage de défis entiers. Au niveau de la durée de vie, les joueurs n’ont rien à craindre.

Tropico 3 est un jeu complexe, complet et rafraîchissant. Il sort des sentiers battus en nous proposant un concept remanié et profond. Mais il nécessite beaucoup d’heures de jeu et de patience. Son côté politique étonnement bien développé est un atout essentiel du titre. Grâce à lui, les joueurs ne sont pas enfermés dans un système fixe. La construction devient par conséquent plus naturelle et logique. Il s’agit pour résumer d’un excellent city-builder que les joueurs patients pourront se procurer sans le moindre regret.

Configuration de test :

  • Asus Rampage II Extreme
  • INTEL Core i7 920 (2.66Ghz)
  • 4Go DDR3-1600
  • nVidia GeForce 280GTX
  • Samsung SyncMaster T240MD


+ Les plus
  • Politiquement incorrect
  • Le moteur graphique
  • La complexité de jeu
  • L’aspect politique
  • Les musiques
- Les moins
  • Temps d’adaptation nécessaire
  • Absence de tutoriaux complets
  • Taille limitée des îles

Notes

  • Graphisme Tropico 3 étonne littéralement de par ses prouesses visuelles et son réalisme. De près comme de loin, l’ensemble parvient à se montrer convaincant et précis. Il demande en contrepartie une solide machine.
    8/10
  • Bande son Les bruitages sonnent justes sans pour autant briller. Les rares doublages sont assurés par des acteurs sérieux qui n’hésitent pas à donner de leur personne. La bande sonore est agréable et donne immédiatement le ton. Avec elle, il est difficile de ne pas se prêter au jeu.
    7/10
  • Jouabilité Le mélange d’économie et de politique prend bien, les possibilités offertes sont nombreuses. L’absence d’un épais tutorial empêchera les débutants d’apprécier rapidement au titre qui demande de toute façon un bon temps d’adaptation car très complet.
    8/10
  • Durée de vie Dans un city-builder, il est toujours difficile d’évaluer correctement sa durée de vie qui peut en théorie être quasi-illimitée. Mais le gameplay affecte logiquement ce chiffre. Dans le cas de Tropico 3, les joueurs auront de quoi passer des dizaines d’heures tant le concept est varié et offre d’innombrables possibilités. Elles ne se limitent pas à la construction, la politique dynamise fortement les choses.
    8/10
  • Note générale Les développeurs ont fait bien plus que reprendre le concept. Ils ont apporté des améliorations et décuplé les possibilités de jeu. Le retour en force de la politique ne joue pas en la défaveur de la gestion économique, tous deux parviennent à cohabiter sereinement grâce à une interface bien pensée. Tropico 3 est un titre qui s’adresse à tous les amateurs de gestion, un titre de grande qualité.
    8/10

  • Partager ce contenu :
Dans le même style
  • Test Tropico 3 Absolute Power
    Les city-builders se font de plus en plus rares en cette année 2010, une rareté qui n’est malheureusement pas prête de changer. Au fur et à mesure que les technologies progressent, les développeurs spécialisés dans ce domaine ont ...
Vos commentaires
icone Suivre les commentaires
Poster un commentaire