Test Uncharted 2 Among Thieves

Le par Fabien H.  |  1 commentaire(s)
Uncharted 2 : Among Thieves - pochette

Présent à l'occasion du lancement de la PlayStation 3, Uncharted s'est vite présenté comme une production de grande qualité, vraisemblablement l'un des fers de lance de la console de Sony. Naughty Dog surenchérit sa licence avec un second épisode hautement attendu par les joueurs, notamment par son ambiance relativement immersive, son moteur graphique de grande prestance et, bien évidemment, une action survoltée. Uncharted 2 tiendra-t-il tous ses engagements ? Réponse dans ce test.

La chasse au trésor reprend

Uncharted s'est toujours affiché comme une expérience vidéoludique reprenant la recette d'une production cinématographique de grande envergure. Si le joueur prend en main l'action, le sentiment ressenti demeure similaire à celui d'un spectateur. Et cette recette fonctionne plutôt bien, étant donné qu'Uncharted 2 : Among Thieves était attendu de pied ferme par de nombreux consommateurs. Bien évidemment, ce nouvel opus mettra en avant les nouvelles aventures de Nathan Drake, jeune aventurier poussé à élucider les mystères qui parcourent le monde, en quête de civilisations inconnues et autres trésors inestimables. Et question trésors, notre cher Sullivan, tout droit venu du premier opus, saura nous rappeler à quel point il désire en amasser afin d'assouvir ses pulsions dépensières. Elena se joindra également à la partie, au même titre que Chloé, une nouvelle équipière bien plus bout-en-train que la petite journaliste.

Après les pérégrinations du premier opus, Nathan sera à nouveau entraîné à lever le mystère sur le dernier voyage du célèbre Marco Polo. C'est son ami Flynn qui le mettra au parfum, en lui demandant de l'aider à dérober un joyau dans un musée bien gardé d'Istambul. Cette mission n'est pas sans mauvaises intentions, puisqu'elle est dictée par le principal ennemi du jeu, Lazarevic, bien décidé à assouvir ses sombres desseins par la force. Question psychologie des personnages, force est de constater qu'ils disposent tous d'une identité propre – notamment via un doublage français très bien réalisé – et ce, en dépit d'un aspect un tantinet cliché / similaire à ce que l'on a pu voir dans certains films tels qu'Indiana Jones ou encore Benjamin Gates. Et d'ailleurs, la trame scénaristique se veut convenue et assez peu originale dans son genre. Néanmoins, Naughty Dog a effectué un réel travail pour nous tenir en haleine du début à la fin de l'aventure et ce, à grands coups de retournements de situations, trahisons et autres scènes d'action terriblement survoltées. Qui plus est, l'aspect flash-back du début du jeu pousse le joueur à vouloir en savoir plus, connaître les raisons pour lesquelles le vif aventurier se retrouve sévèrement amoché dans les contrées enneigées du Tibet.

Uncharted 2 : Among Thieves - 1 Uncharted 2 : Among Thieves - 2

Bien que vous commencerez dans les égouts d'un musée, le titre ne laissera pas de côté l'aspect exploration des contrées vierges et verdoyantes puisque Nate sera amené à suivre les indices de Marco Polo du Népal au Tibet, tout en passant par Bornéo, afin d'arriver à la terre promise de Shambhala, dictée très rapidement dans l'intrigue. Ainsi, la richesse environnementale est véritablement exacerbée, offrant  un spectacle de tous les instants aux joueurs via des dépaysements permanents. Si l'action prendra souvent le pas sur la contemplation pure et dure, certains passages permettront de courtes accalmies. On pensera évidemment au village tibétain, à la fois calme et plein de vie, laissant la liberté au joueur de s'adonner à la visite de la moindre demeure et de s'immerger dans l'ambiance de ces froides contrées reculées. Fort malheureusement, la majeure partie du soft ne laisse guère de place à la flânerie, étant donné que les fusillades formeront une grande partie du gameplay, aussitôt enchaînées par des phases de plate-forme.

Qui plus est, la majorité des niveaux se veulent toujours très linéaires et dirigistes dans leurs possibilités d'action. Ainsi, il est impossible de dire qu'Uncharted 2 est véritablement un jeu d'exploration, puisque l'équipe de développement a concentré ses efforts sur un tracé bien précis afin de disposer intelligemment leurs scripts hollywoodiens. Ce n'est pas réellement un inconvénient pour affûter un rythme de jeu soutenu – très probablement la ligne directrice du développement – mais il s'agit d'un élément à noter auprès du public. Ainsi, le jeu s'avère particulièrement assisté, peut-être davantage que l'épisode antérieur. Cela se constate par la mise en évidence des parois à emprunter pour évoluer au travers d'indices, des mécanismes à enclencher pour éviter des pièges ou se sortir d'impasses. Tout ceci est encore dû à l'intention de ne pas perdre le rythme de l'aventure, mais aussi à la tendance actuelle de faciliter la progression du joueur, sans que celui-ci ne se creuse trop les méninges. Ainsi, les énigmes sont très simples (trop peut-être), notamment par la possibilité de consulter le journal de Drake (constamment mis à jour au cours de l'aventure) étonnamment détaillé. À croire que notre héros connaît déjà tous les mécanismes par coeur.

Uncharted 2 : Among Thieves - 3 Uncharted 2 : Among Thieves - 4



Un système fort bien huilé

Uncharted 2 : Among Thieves améliore un grand nombre d'éléments de Drake's Fortune, afin d'offrir une qualité de jeu bien meilleure. Un soin particulier a notamment été mis en application au niveau de la prise en main de Nathan. L'aventurier est encore plus réactif que par le passé, et surtout très agréable à contrôler lors des phases d'exploration. Le syndrome Tomb Raider est ainsi totalement enterré puisqu'il devient très difficile de mourir en chutant, suite à une approximation des sauts entre diverses plates-formes. En effet, Naughty Dog avait précédemment instauré un système de « lock » lors des phases d'escalade afin d'éviter la frustration des joueurs face à des passages trop ardus. Concrètement, lorsqu'on désire sauter d'un rebord à un autre, le fait d'incliner le stick analogique dans une direction permettra de savoir si l'action est possible. Nathan dresse alors son bras pour préparer son élan et il ne restera plus qu'à se lancer. Parallèlement, notre aventurier dispose désormais d'une prudence plus exemplaire : si vous tombez malencontreusement d'une plate-forme, il s'accrochera systématiquement à son rebord. Dans ces conditions, difficile d'y laisser la vie.

Outre les singeries et les phases d'énigme light, ce second épisode d'Uncharted s'oriente en grande partie sur les fusillades. Si ces phases de jeu étaient déjà très confortables dans le premier opus, elles sont désormais extrêmement bien huilées. Étant donné que les déplacements s'avèrent plus abordables dans le soft, il est ainsi plus simple de paramétrer ses attaques armées. La visée demeure quant à elle identique que par le passé, soit via une vue à l'épaule avec la possibilité de zoomer grâce à la touche R3. Un travail a également été effectué au niveau du système de couverture, désormais très tendance dans la plupart des Third Person Shooters. Il suffira d'appuyer sur la touche rond pour se mettre à couvert derrière des abris de fortune, disposés de façon abondante dans les nombreux niveaux. Entre parcelles de murs, palissades, carcasses de voitures et autres mobiliers (comme des tables qu'il est possible de retourner), les développeurs se sont assurés à ce que les joueurs usent et abusent de cette fonction, essentielle à la réussite du jeu. Il est toujours possible de tirer à l'aveuglette depuis sa cachette, permettant de faire quelques dégâts approximatifs sans prendre le risque de se faire descendre. En cas de retraite, il sera également utile de tirer en arrière pendant sa course, afin de freiner ses opposants.

Uncharted 2 : Among Thieves - 5 Uncharted 2 : Among Thieves - 6

Une nouveauté appréciable apparaît : l'infiltration. Ainsi, il sera possible d'user des éléments du décor pour se cacher et surprendre les ennemis pendant leurs rondes, ou lorsqu'ils sont postés. Il suffira d'avancer dans leur dos et d'appuyer sur la touche d'action (carré, par défaut) pour les tuer par surprise. Diverses possibilités sont offertes : par dessus un élément du décor, par dessous (lorsque vous vous agrippez à une plate-forme) ou de coté afin de surprendre une ronde. Cette fonction est d'ailleurs appliquée dès la première mission du jeu, ne laissant aucun autre choix au joueur. Cette diversité, bien qu'assez basique par rapport aux ténors du genre, est particulièrement appréciable. Néanmoins, c'est aussi sur ce point que l'on peut mettre à l'amende Naughty Dog, concernant l'intelligence artificielle. En effet, les ennemis ne sont vraiment pas très loquasses pendant ces phases, puisqu'ils ne nous détectent pas forcément lorsqu'on se déplace à quelques mettre d'eux.

Malgré tout, l'IA a été améliorée au niveau des affrontements. En effet, les ennemis usent énormément de la couverture pour vous canarder. Ils n'hésiteront pas à vous débusquer à l'aide de grenades souvent lancées avec une certaine précision. Il s'avèrent également plus farouches que par le passé, puisqu'ils tenteront régulièrement de vous contourner si vous ne prenez pas l'initiative. L'autre amélioration notable de ce nouvel opus se matérialise au niveau des combats au corps à corps. Plus simples à réaliser, les enchaînements s'effectuent désormais à l'aide de la touche carré. En attaque frontale, il est fort probable que votre cible tente de riposter. Il faudra alors utiliser la touche triangle au bon moment pour esquiver, dans l'optique de contre-attaquer efficacement. Cette possibilité, souvent plus efficace que les armes à feu, sera souvent encouragée lorsque la situation le permet. Enfin, nous noterons un léger bémol lors des phases d'action, toujours non réglé par l'équipe de développement : la gestion de la physique. Cela se constate surtout sur les décors. Pour s'en convaincre, il suffit de constater l'ahurissante résistance des caisses et autres tables face à des impacts de balles. L'ajout de la destruction des objets aurait clairement été un plus dans l'immersion des affrontements. Dommage.

Uncharted 2 : Among Thieves - 7 Uncharted 2 : Among Thieves - 8



Galerie d'images

Uncharted 2 : Among Thieves - 34 Uncharted 2 : Among Thieves - 21

Uncharted 2 : Among Thieves - 13 Uncharted 2 : Among Thieves - 22

Uncharted 2 : Among Thieves - 33 Uncharted 2 : Among Thieves - 36

Uncharted 2 : Among Thieves - 35 Uncharted 2 : Among Thieves - 37

Uncharted 2 : Among Thieves - 32 Uncharted 2 : Among Thieves - 23

Uncharted 2 : Among Thieves - 15 Uncharted 2 : Among Thieves - 14

Uncharted 2 : Among Thieves - 16 Uncharted 2 : Among Thieves - 24

Uncharted 2 : Among Thieves - 31 Uncharted 2 : Among Thieves - 38

Uncharted 2 : Among Thieves - 39 Uncharted 2 : Among Thieves - 30

Uncharted 2 : Among Thieves - 25 Uncharted 2 : Among Thieves - 17

Uncharted 2 : Among Thieves - 28 Uncharted 2 : Among Thieves - 29

Uncharted 2 : Among Thieves - 26 Uncharted 2 : Among Thieves - 18

Uncharted 2 : Among Thieves - 40 Uncharted 2 : Among Thieves - 19

Uncharted 2 : Among Thieves - 27 Uncharted 2 : Among Thieves - 20



Réalisation à l'honneur

Quoi qu'on en dise, Uncharted 2 : Among Thieves demeure à l'heure actuelle l'une des plus belles productions sur console. Et pour le coup, Naughty Dog démontre clairement les possibilités techniques de la PlayStation 3, a contrario d'autres développeurs qui se contentent bien trop souvent de proposer un rendu bien peu optimisé. Ainsi, Uncharted 2 n'accuse aucun ralentissement, la totalité de l'aventure reste extrêmement fluide et ce, même lorsque l'écran se charge d'éléments en mouvement et autres effets pyrotechniques. Le level-design est également très varié et surtout particulièrement inspiré et détaillé. Les moindres parcelles des environnements regorgent de détails, en particulier dans les décors urbains. Des petits éléments font également la différence : les effets d'eau sur les  personnages (qui on été remarqués dans le premier volet), les traces de pas dans la neige, les blessures / salissures qui s'ajoutent progressivement sur les personnages, etc. On sent que le budget réservé à la conception de la production n'a pas été gâché.

Désireux de se rapprocher de l'ambiance du septième art, le développeur a établi une bande sonore de grande qualité, composée par Greg Edmonson. Les morceaux – notamment Nate's Theme – sont réellement enivrants, tant elle prend aux tripes. Les autres thèmes sont en totale adéquation avec l'ambiance et les lieux arpentés dans le jeu. On sent que la justesse est de mise, mais également un sens du détail assez pointilleux. Tout comme le premier volet, le doublage des voix a été effectué avec des acteurs pertinents, ce qui est souvent assez rare dans une production vidéoludique. Ainsi, la retranscription des voix avec les émotions faciales des protagonistes du jeu est finement menée. Bien évidemment, il est possible d'appliquer les voix originales couplées aux sous-titres français, pour un résultat tout aussi convainquant.

Uncharted 2 : Among Thieves - 9 Uncharted 2 : Among Thieves - 10

Contrairement à Drake's Fortune, Uncharted 2 arbore un mode multijoueur qui permettra d'agrémenter la durée de vie du jeu, jaugée à une petite dizaine d'heures pour le mode solo. Si la synchronisation du jeu au mode en ligne est assez longue, le contenu proposé est suffisamment important pour que l'on s'y attarde. Entre l'habituel Deathmatch en équipe (jusqu'à dix), un équivalent de Capture the Flag et un mode élimination, il y aura de quoi faire en compétition. En parallèle, deux mode coopératifs sont présents (jouables à trois). Le premier d'entre-eux propose d'effectuer des objectifs dans les niveaux de la trame solo, remaniés pour l'occasion. Le second offre la possibilité d'exterminer des vagues d'ennemis de plus en plus fournies. Cet aspect coopératif est d'ailleurs bien conçu puisqu'il pousse les joueurs à s'entraider activement afin de progresser. Il faudra par exemple veiller à ce que son équipier ne meure pas, sous peine de perdre la partie. Pour récompenser les joueurs, un système de niveaux et de gain d'argent sont implantés, permettant de devenir plus fort, tout en achetant des améliorations et optimisations d'armement. Un plus indéniable.

Après un premier épisode qui avait placé la barre particulièrement haute, Uncharted 2 : Among Thieves se matérialise comme un digne successeur, en particulier par les nombreuses améliorations qu'il a cumulé. La prise en main s'avère encore plus souple et plus réactive, le rythme de jeu est décuplé et le moteur graphique a profité d'un enrichissement non négligeable. La durée de vie a également gagné un cran, même si l'on dépasse difficilement la dizaine d'heures en solo. L'introduction du mode multijoueur est donc salvateur sur ce point. On regrettera cependant le scénario quelque peu convenu, l'aspect trop linéaire du cheminement et une trop grande assistance – notamment lors des énigmes. Malgré tout, les aventures de Nathan Drake se savourent du début à la fin, passionnant son public avec un certain doigté. Ainsi, de nombreux joueurs passeront outre les quelques légères lacunes, difficilement perceptibles tant l'aventure nous happe.

Uncharted 2 : Among Thieves - 11 Uncharted 2 : Among Thieves - 12



+ Les plus
  • Excellente réalisation graphique
  • Prise en main efficace
  • Possibilité d'infiltration intéressante
  • Rythme de jeu effréné
  • Bande sonore de qualité
  • Doublage pertinent
  • Mode multijoueur complet
- Les moins
  • IA des ennemis encore perfectible
  • Gestion de la physique pas exploitée
  • C'est linéaire
  • Assistanat trop important, notamment dans les énigmes
  • Scénario un peu trop convenu

Notes

  • Graphisme Techniquement parlant, force est de constater qu'Uncharted 2 s'en sort avec les honneurs. Présentant un moteur graphique encore plus riche que son prédécesseur, l'opus offre une nouvelle fois une belle démonstration technique des capacités de la PS3. Les environnements fourmillent de détails, les animations sont nettes et aucune baisse de frame rate n'est à constater. Il ne manquerait plus que la destruction des décors de façon non scriptée pour que le travail se rapproche de la perfection.
    9/10
  • Bande son Le soft de Naughty Dog arbore une bande originale digne des meilleurs films d'aventure. Prenants, dynamiques, les thèmes sonores collent parfaitement avec l'ambiance très rythmée du jeu. Qui plus est, les sonorités fourmillent de petits détails en rapport avec les localités visitées. En parallèle, les doublages français sont d'excellente facture - à l'instar de l'épisode précédent. Néanmoins, il est possible d'appliquer les voix originales, tout aussi pertinentes.
    9/10
  • Jouabilité Cette suite a été légèrement retravaillée au niveau de la prise en main. Ainsi, Nathan se veut plus souple à contrôler, arborant une réactivité plus nette que par le passé. Ainsi, les phases de plate-forme et de fusillade sont très aisées à appréhender. L'interaction avec les décors a également été enrichie, afin de proposer une plus grande facilité de couverture. L'ajout de la fonction d'infiltration est un plus indéniable, même si l'on constate de ce fait les limites de l'IA des ennemis, pourtant améliorée par rapport au premier volet.
    8/10
  • Durée de vie Étant donné que l'équipe de développement s'est assurée à ce que le titre nous tienne en haleine dans un rythme particulièrement dynamique, le jeu se boucle assez rapidement. Comptez une petite dizaine d'heures dans un mode de difficulté modéré. Ensuite, libre à vous de vous frotter à une difficulté avancée, ne serait-ce que pour glaner quelques trophées ou récolter des trésors oubliés lors de votre première escapade. Toujours est-il que le mode multijoueur permet d'agrémenter la durée de vie, au travers de plusieurs modes compétitifs et coopératifs.
    7/10
  • Scénario En dépit de l'aura générale que le titre dégage, le scénario ne se matérialise pas vraiment comme un véritable modèle. Couplant clichés et évènements déjà vus dans divers films d'aventure, la trame pourrait prêter à sourire, d'autant plus que le principal ennemi du jeu se classe pile dans le stéréotype du méchant qui veut dominer le monde. Malgré tout, l'équipe de développement s'est assurée de faire bonne impression en faisant évoluer l'histoire de façon suffisamment intelligente pour tenir son public en haleine.
    7/10
  • Note générale Sans conteste l'une des meilleures productions de la PlayStation 3, Uncharted 2 : Among Thieves pourrait se comparer à une expérience cinématographique interactive, étant donné que la réalisation est à l'honneur avec un grand sens apporté à la mise en forme. Mélangeant habilement les phases de plate-forme, d'énigme et de fusillade, le titre ne laisse pas pour autant le joueur inactif, loin de là. Le rythme ne faiblit pas et ce, pendant une dizaine d'heures. L'implantation d'un mode multijoueur plutôt complet permet d'élargir cette durée de vie. En dépit de quelques légers bémols, ce nouvel épisode des aventures de Nathan Drake demeure une valeur sûre.
    9/10
  • Partager ce contenu :
Vos commentaires
Trier par : date / pertinence
Micke16 offline Hors ligne Vétéran avatar 1246 points
Le #546681
Où est la perfection finalement?
Chacun trouvera à redire sur tout et tout à des défauts.
Uncharted 2 est un des rares jeux qui transporte le joueur, le plus beau jeu auquel j'ai joué mais aussi le plus vivant!
Le scénario est ce qu'il est, loin d'être le plus mauvais en tout cas! Il nous dépayse, et les phases de jeux ne sont jamais trop longues pour nous lasser.
Mention spécial aux doublages, vraiment réussis et des expressions faciales, gestuelles... cinématographiques, les "acteurs" sont vivants!

Après tout le tapage qu'il y avait eu dessus, j'avais vraiment peur d'être très déçu façon KillZone 2 mais non, c'est même une très bonne surprise qui de plus, donne très envie de recommencer le jeu histoire de revivre l'aventure et de décrocher tous les trophées!

Qu'un mot: Bravo!
icone Suivre les commentaires
Poster un commentaire