Test Viomi V3 : le robot aspirateur et laveur haut de gamme

Le par Christian D.  |  0 commentaire(s)

Le robot Viomi V3 fonctionne comme un aspirateur automatique et programmable et profite sur ce point d’un certain nombre d’atouts, entre ses capteurs d’évitement d’obstacles, ses deux brosses complémentaires et son nettoyage en S assurant un nettoyage sans zones mortes des pièces.

viomi V3 brosses

Évidemment, moins il y aura d’obstacles et plus il lui sera facile de passer partout. On notera parmi les avantages une bonne puissance d’aspiration (jusqu’à 2600 Pa) et une imposante batterie de 4900 mAh qui permet un fonctionnement pendant 1h30 à puissance modérée ou l’équivalent de 250 m2.

Viomi V3 reservoir

Dans nos essais, après 45 minutes environ à vitesse standard pour couvrir un peu plus de 50 m2, il reste encore plus de 65% d’autonomie, selon l’application. Dans ce cadre, le bac de récupération d’un demi-litre montre évidemment ses limites, ce qui ne sera pas forcément le cas en segmentant le nettoyage par pièce.

Malgré tout, il faudra penser à vider régulièrement le bac, à moins d’avoir un intérieur aseptisé ou sans animal.

Viomi V3 lavette

Mais le Viomi V3 est aussi un robot laveur agissant en mode mixte avec l’aspiration de poussière ou en pur mode lavage. Pour ces fonctions, il faudra utiliser le bac adéquat et fixer la lingette en tissu sous le robot, avec en plus une surlingette jetable.

Viomi V3 laveur

Cela demande ainsi une préparation supplémentaire qui fait que cette fonction tendra à être moins utilisée. Dans ces modes de lavage, on pourra choisir d’utiliser le mode de nettoyage en S classique ou bien un mode en Y qui conduit le robot à faire régulièrement une petite marche arrière pour éliminer les petits dépôts de poussière humide se formant habituellement avec les robots standards.

Viomi V3 poussiere lavage

Le Viomi V3 utilise une pompe de précision pour réguler l’apport d’eau lors du lavage du sol, ce qui évite les flaques d’eau et un lavage irrégulier.

Pour être efficace, il faudra toutefois que l’espace soit suffisamment dégagé, sans quoi le robot aura tendance à perdre le fil de son mode de nettoyage. Là aussi, une programmation du passage dans certaines pièces ne sera pas inutile pour optimiser le nettoyage.

Le robot en mode lavage laisse une légère humidité après son passage et il conviendra donc de patienter un peu ou de réaliser l’opération de nuit. Dans nos premiers essais, le robot avait tendance à laisser une trace qui restait en certains points après séchage, notamment aux endroits où il avait effectué une rotation. Ces traces ont disparu par la suite après plusieurs essais en mode lavage.

Vos commentaires
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
Anonyme