Test Warhammer 40 000 Dawn of War: Soulstorm

Le par Franck P.  |  0 commentaire(s)
test warhammer 40000 dawn of war soulstorm pc image presentation

Pratiquement en même temps que Warhammer Mark of Chaos: Battle March, une autre adaptation des jeux de plateaux de chez Games Workshop parvient jusqu'à nos PC. Et tout comme le premier cité, il s'agit d'une extension. C'est donc de Warhammer 40 000 Dawn of War Soulstorm que nous allons vous parler ici. Extension stand alone comme on en voit de plus en plus, cette dernière version était censée apporter plus de cartes, plus de races et plus d'unités pour plus de fun.

Introduction

Et voila, c'est reparti pour un tour. Vu le contexte guerrier on pourrait même oser un célèbre "c'est reparti comme en quatorze pépé". Car une fois de plus, la série des Warhammer, qu'il s'agisse de Warhammer 40 000 ou Warhammer tout court, se voit garnie d'une nouvelle extension. A croire que l'originalité et l'inventivité ont fuit les créateurs de jeux vidéo puisqu'ils se contentent, un peu comme la télévision et ses séries à n'en plus finir, de nous sortir des suites et ajouts plutôt que des concepts novateurs.


test warhammer 40000 dawn of war soulstorm image v2 (1)     test warhammer 40000 dawn of war soulstorm image v2 (2)    

Mais on peut aussi interpréter, dans le cas de la série des Warhammer, cette multiplication d'add-on par la volonté manifeste d'améliorer un produit qui réunit déjà autour de lui de nombreux adeptes. Ou encore par l'envie de compléter des manques à la suite des différentes demandes d'aficionados qui se seraient épanchés auprès des développeurs. C'est donc un peu à chaque fois la même rengaine, celle de la bouteille à moitié vide ou pleine, celle du ciel à moitié ensoleillé ou à moitié nuageux, celle du développeur à moitié opportuniste ou à moitié super concerné par les attentes de ses clients.


test warhammer 40000 dawn of war soulstorm image v2 (3)     test warhammer 40000 dawn of war soulstorm image v2 (4)    




War is War

Ah, la guerre, inépuisable sujet de jeux vidéo. Tout comme le sport, il permet l'affrontement et donc offre la possibilité au joueur de se "challenger" comme on dit de l'autre coté de l'Atlantique. Warhammer 40 000 nous envoie de nouveau au 41ème millénaire ou bien au 401ème siècle, c'est égal, nous faire vivre les tourments d'un monde en proie au chaos. Comme souvent, plusieurs races se disputent un lopin de terre et se livrent des batailles interminables jusqu’aux confins de la galaxie. Grâce à cette nouvelle extension, ces races se comptent au nombre de neuf.


test warhammer 40000 dawn of war soulstorm image v2 (5)     test warhammer 40000 dawn of war soulstorm image v2 (6)

En effet, aux Space Marines et autres Tau, viennent s'ajouter les Sœurs de batailles, genre de prêtresses guerrières ou folles de dieu, ainsi que les Eldars Noirs bien connus des amateurs du jeu de plateau du même nom. Las, ceux qui espéraient voir arriver sur leur machine de salon les fameux Tyrannides tant réclamés resteront sur leur faim et n'auront qu'à s'en retourner vers la partie à coup de lancers de dés. Le mode campagne nous invite ainsi à prendre part à cette lutte sur quatre planètes que l'on doit débarrasser de tous ses opposants afin de les contrôler.


test warhammer 40000 dawn of war soulstorm image v2 (7)     test warhammer 40000 dawn of war soulstorm image v2 (8)

Ce qui est plus étrange, et sans être une sommité de ce type de jeu on s'en aperçoit très vite, c'est que l'on doit non seulement mener des batailles contre des races naturellement hostiles mais aussi contre d'autres qui habituellement sont alliées. L'affrontement est toujours possible mais dans le cadre d'une "purification du monde" pour les Soeurs de bataille, il ne semble pas logique qu'elles passent sur le corps des Space Marines ou de la garde impériale. Hormis ce détail et une cinématique d'intro tentant vainement de nous introduire toutes les races de façon totalement ratée, Soulstorm parvient donc à renouveler notre attention à moindre frais.


test warhammer 40000 dawn of war soulstorm image v2 (9)     test warhammer 40000 dawn of war soulstorm image v2 (10)




Vous !

Tout comme le scénario ou les races contrôlées, le gameplay de Warhammer 40000 Dawn of War Soulstorm n'a été que très peu modifié. Bien évidemment les deux nouvelles races appellent de nouvelles compétences. Mais ce qui est le plus nouveau est bien l'apparition d'objets volants. Pour le reste, il suffit toujours d'appliquer les mêmes recettes qu'à l'habitude. On doit donc contrôler des points de ressources ainsi que des avants postes ou des reliques afin d'augmenter ses capacités de production. De la sorte on pourra construire plus d'unités qui permettront la prise de positions et ainsi de suite.


test warhammer 40000 dawn of war soulstorm image v2 (11)     test warhammer 40000 dawn of war soulstorm image v2 (12)

La part belle est à nouveau donnée au joueur qui passe plus de temps à rusher qu'à phosphorer. En effet, il est bien plus utile pour arriver à ses fins de harceler son adversaire et donc de l'empêcher de construire calmement sa base et ses défenses. D'ailleurs, c'est très souvent la tactique, si l'on peut dire, de l'ordinateur. On pourra toujours dire que ce n'est pas juste ou que ce type de stratégie ne met pas en valeur les joueurs les plus planificateurs.


test warhammer 40000 dawn of war soulstorm image v2 (13)     test warhammer 40000 dawn of war soulstorm image v2 (14)

Mais après tout, qui a dit que la meilleure façon de gagner une guerre n'était pas d'annihiler l'ennemi avant que celui-ci n'ait eu le temps de constituer une réelle armée ? A ce titre, on pourra toujours se remémorer la fameuse "Blitzkrieg", ou guerre éclair, chère à un dictateur du passé qui avait réussi en son temps à contrôler une partie de l'Europe sur sa seule vitesse à passer à l'offensive. Bref, on retrouve ici tout ce qui avait fait le succès de Warhammer 40 000 dawn of war, les petits ajouts venant simplement compléter le paysage.


test warhammer 40000 dawn of war soulstorm image v2 (15)     test warhammer 40000 dawn of war soulstorm image v2 (16)




Mature ou vieillot ?

Il est des domaines ou l'âge et l'ancienneté sont sources de reconnaissance et même d'adoubement. Toutefois le jeu vidéo n'en fait souvent pas partie. Et si l'on a plaisir à se rappeler les goodies oldies auxquelles on a pu jouer au cours de son enfance, il est bien rare que l'on arrive à s'extasier sur les performances graphiques de l'époque. C'est un peu le nœud du problème en ce qui concerne cette nouvelle extension d'un jeu dont le moteur graphique accuse déjà quelques années. Toutefois, il faut bien admettre que si limité qu'il soit, il parvient toujours à nous procurer de bonnes sensations.


test warhammer 40000 dawn of war soulstorm image v2 (17)     test warhammer 40000 dawn of war soulstorm image v2 (18)

Pour les yeux, quelques ajouts d'effets de lumière ont d'ailleurs été entrepris avec un résultat probant. Sinon, les mêmes causes produisent toujours les mêmes effets, la caméra est donc toujours aussi moyenne et quelques skins pas franchement réussis. En outre, l'ensemble est relativement gourmand en ressource et induit de longs (parfois très longs) chargements entre les cartes. Quant à la bande son dans son ensemble, elle donne toujours autant de plaisir à être entendue sans mériter qu'on y consacre plus de quelques lignes.


test warhammer 40000 dawn of war soulstorm image v2 (19)     test warhammer 40000 dawn of war soulstorm image v2 (20)

Mais voila, on a beau se dire que tout ceci n'est ni nouveau ni avant-gardiste, en omettant l'époque à laquelle se tient le jeu, c'est un peu comme pour certains vieux jeux que l'on retrouve avec plaisir. On passe donc relativement facilement outre ces petits défauts graphiques pour ne se souvenir que des bons points que sont certaines constructions, les design de plusieurs véhicules tout à faits réussis ou bien encore des environnements suffisamment variés pour ne jamais susciter l'ennui.


test warhammer 40000 dawn of war soulstorm image v2 (21)     test warhammer 40000 dawn of war soulstorm image v2 (22)




Les 9 races en images




test warhammer 40000 dawn of war soulstorm image v2 (26)     test warhammer 40000 dawn of war soulstorm image v2 (33)


test warhammer 40000 dawn of war soulstorm image v2 (32)     test warhammer 40000 dawn of war soulstorm image v2 (31)


test warhammer 40000 dawn of war soulstorm image v2 (30)     test warhammer 40000 dawn of war soulstorm image v2 (29)


test warhammer 40000 dawn of war soulstorm image v2 (28)     test warhammer 40000 dawn of war soulstorm image v2 (27)


test warhammer 40000 dawn of war soulstorm image v2 (34)


Conclusion

Au final, Warhammer 40 000 Dawn of War Soulstorm est une extension utile. Pour le coté indispensable il faudra un peu plus de temps pour mesurer la chose. Mais si l'on se dit que cette dernière sortie est un stand alone, qu'elle octroie la possibilité de jouer en réseau à 114 cartes différentes et d'incarner 9 races au maximum, il y a fort à parier que les joueurs des précédents volets ne réfléchiront pas à deux fois avant de flairer ce que l'on peut appeler une bonne affaire. Au delà de cette population, c'est surtout pour les nouveaux venus que se posera la question.


test warhammer 40000 dawn of war soulstorm image v2 (23)     test warhammer 40000 dawn of war soulstorm image v2 (24)

En effet, si le simple achat de Soulstorm permet de jouer aux 9 races en mode campagne, seules les deux dernières venues pourront être utilisées pour le mode Online. On sera donc tenté de s'acheter Dawn of War pour pouvoir utiliser les autres non disponibles. Et dans ce cas là, autant commencer par Dawn Of War. Cela aurait peut être été cruel pour ceux qui possédaient déja Warhammer 40 000 Daw Of war, mais offrir la possibilité à ceux qui commenceront par Soulstorm de jouer en réseau avec les 9 races eût été préférable.


Warhammer 40000 Dawn of war: Soulstorm est disponible sur PC à partir de 32 €


+ Les plus
  • Deux nouvelles races aux compétences intéressantes
  • Retouches visuelles de-ci, de-là
  • Un contenu conséquent tant online que offline
- Les moins
  • Pas de réelle innovation
  • Pas de Tyrannides
  • Mode online réducteur si on ne possède que ce stand alone.

Notes

  • Graphisme Malgré l'ancienneté du jeu originel, les graphismes restent tout à fait corrects et ne paraissent pas sortir d'un autre âge. On reste cependant dubitatif devant la réelle gourmandise qui semble s'accaparer nos ressources matérielles au moment du chargement de chaque carte. Animé, vif, coloré et truffé d'effets de lumière, Soulstorm soutient donc tout à fait la comparaison avec bien d'autres STR.
    6/10
  • Bande son Tant les musiques que les voix ou bruitages sont d'un niveau plus qu'honorable. Il n'y a aucun pou à chercher dans la tête des développeurs de ce coté ci.
    7/10
  • Jouabilité Toujours dans le même style que les autres volets de la série, et après tout pourquoi aurait-il fallut qu'il en soit autrement, Soulstorm est parfaitement jouable et réactif. Même la caméra pas optimale ne parvient pas à nous perturber suffisamment pour ne pas apprécier son style propre. C'est donc rush à tout va mais au moins cela recèle un mérite : éviter l'ennui et multiplier les points de frictions. En même temps, si on veut un jeu de guerre sans affrontement, c'est qu'on n'a pas tout compris...
    8/10
  • Durée de vie Pour une extension, c'est probablement le point le plus satisfaisant. Le fait de pouvoir jouer la campagne avec les neuf races et donc de la recommencer autant de fois, ou bien l'ajout de presque trente nouvelles cartes online donnent un réel sens à cette sortie. On a juste enlevé un petit point pour le fait de ne pas pouvoir jouer avec les 9 races online lorsqu'on ne dispose que de Soulstorm. Mais c'est vraiment pour chicailler.
    9/10
  • Scénario Si on va au-delà du manque de logique dans certaines batailles et de la pauvre cinématique introductrice, le mode campagne et son scénario suffisent amplement à nous intéresser aux combats.
    6/10
  • Note générale Pour reprendre ce que nous disions plus haut, Warhammer 40 000 Dawn of War Soulstorm s'impose donc comme une extension quasi indispensable à celui qui possède déjà les précédents volets. Car deux nouvelles races et plusieurs nouvelles cartes sont autant de bonnes raisons de se remettre à la bataille des planètes. Mais pour ce qui est de son coté "acheté seul" et donc destiné aux nouveaux adhérents du club Warhammer 40 000, l'absolue nécessité ne s'impose pas de fait. Car il faudra choisir entre ce stand alone aux modes online dégradé, ou l'originel moins complet en termes de races et de possibilités.
    7/10
  • Partager ce contenu :
Vos commentaires
icone Suivre les commentaires
Poster un commentaire