Test Warriors Orochi

Le par Christophe B.  |  2 commentaire(s)
Warriors Orochi

Lorsque Nintendo regroupe Mario et Sonic dans un même jeu, si l’aspect commercial est évident, le développeur nous propose malgré tout un titre totalement original. En revanche, lorsque Koei réunit avec Warriors Orochi ses deux grandes séries, à savoir Dynasty Warriors et Samurai Warriors, c’est pour nous servir un jeu identique aux précédents qui ne vise qu’une seule chose : faire un maximum d’argent.

Un scénario abracadabrant

A la vue de Warriors Orochi sur PlayStation 2, on peut penser que le titre a été créé dans le but de remercier les fans qui ont fait vivre les diverses séries sur une console en fin de vie. Une sorte de cadeau d’adieu. Pourtant, une fois le jeu lancé, et lorsque que l’on sait que la série a également été adaptée sur Xbox 360, on ne peut s’empêcher de voir en Warriors Orochi un pur produit commercial et, pour tout dire, une belle arnaque.

Warriors Orochi   Image 1    Warriors Orochi   Image 3

Pour s’en convaincre, il suffit de voir avec quel génie les scénaristes du jeu sont parvenus à réunir les deux célèbres séries de Koei. Jugez plutôt. Orochi, un démon séculaire sorti de nulle part, décide, sur un coup de tête de fusionner les Trois Royaumes et l’époque Sengoku pour prouver sa suprématie en affrontant tous les meilleurs combattants des deux mondes. Compte tenu du nombre de personnages présents, 77 en tout, venant de Dynasty Warriors et Samurai Warriors, Orochi aura de quoi s’occuper. Et le joueur également.

Warriors Orochi   Image 2    Warriors Orochi   Image 6

En effet, le gros point de ce titre réside dans son immense galerie de personnages. Des héros divers et variés qui disposent tous de techniques de combats propres. Là-dessus, rien à dire, Koei a sorti le grand jeu. Mais pour le reste, c’est une toute autre histoire. Tout d’abord, le contenu du jeu se révèle assez pauvre puisqu’on ne dispose que de deux modes de jeu : Histoire et Jeu Libre. Et encore, ce dernier mode permet simplement de revisiter, avec les personnages de son choix, les niveaux débloqués dans le premier.

Warriors Orochi   Image 8    Warriors Orochi   Image 7


Soporifique

Le mode Histoire ne surprendra pas les fans de la série. Après avoir choisi votre dynastie et vos personnages, le titre se résumera en grande partie à éradiquer l’armée adverse dans des missions qui se ressemblent plus ou moins toutes. Le système n’a ainsi pas changé d’un iota et la monotonie des combats survient très rapidement, dès les premières heures de jeu. Heureusement, il est désormais possible de switcher, instantanément et à tout moment, entre trois personnages, ce qui permet de varier votre façon de battre mais aussi et surtout de reposer vos combattants. Ne cherchez pas d’autre innovation dans Warriors Orochi, ce sera la seule et unique nouvelle idée de ce cross-over.

Warriors Orochi   Image 4    Warriors Orochi   Image 9

Une idée néanmoins bienvenue tant la difficulté du titre se fait sentir. Ainsi, même en mode Normal, il n’est pas rare de mourir dans Warriors Orochi. De plus, l’ensemble étant assez flou, on ne sait parfois pas trop où se diriger, ni quel(s) objectif(s) l’on doit accomplir. On aurait pu croire que les développeurs allaient enfin changer le point de vue des combats mais c'était certainement trop demandé. Ce qui fait que ceux-ci sont toujours aussi brouillons. La caméra est souvent mal placée et les affrontements deviennent parfois illisibles. Bon, comme le jeu se résume à peu de choses près à marteler le bouton de frappe -sans trop réfléchir étant donné l’intelligence artificielle de l’ennemi aussi élevée qu’une huître- le manque de clarté n’est pas forcément préjudiciable.

Warriors Orochi   Image 5    Warriors Orochi   Image 10

Ne parlons pas de la qualité technique du titre qui n’a également pas évolué par rapport à ses aînés. Par ailleurs, même si le système d’expérience permet toujours de faire évoluer ses personnages (ainsi que ses lieutenants, dirigés par l’ordinateur) et qu’il est encore possible de fusionner ses armes pour en fabriquer de plus puissantes, rendant le titre attractif, c’est bien peu et Warriors Orochi tourne rapidement en rond de par son manque de nouveautés.

Warriors Orochi   Image 11    Warriors Orochi   Image 12


Conclusion

Warriors OrochiAvec une telle affiche, le joueur était en droit d’attendre un peu plus qu’un incroyable casting. Répétitif et vide, Warriors Orochi n’est même pas sauvé par un bel enrobage puisque le titre est purement et simplement hideux. In fine, il ne reste pas grand-chose au titre de Koei et son existence ne semble uniquement justifié par l’appât du gain car nulle doute que de nombreux fans ne resteront pas insensibles au mariage de Dynasty Warriors et Samurai Warriors. Malheureusement pour eux, le résultat n’est absolument pas à la hauteur et la déception est évidemment de mise. Qu’on ne dise pas qu’on ne vous aura pas prévenus.

Warriors Orochi est disponible à partir de 34,95 €.


+ Les plus
  • 77 personnages jouables
  • La possibilité de switcher entre trois personnages en cours de jeu
  • L'expérience accumulée en fin de mission
- Les moins
  • Graphiquement très laid
  • Caméra placée trop en hauteur
  • Quasiment aucune évolution
  • Concept vieux de plusieurs années

Notes

  • Graphisme Bouh le gros bouillard qui peine malgré tout à masquer l'horrible clipping. Ce à quoi il faut ajouter des décors désespérément vides et des coups spéciaux qui manquent d'éclats. Heureusement, le design des personnages s'en sort honorablement et on a droit à des cinématiques plutôt bien faites.
    4/10
  • Bande son Dommage qu'on ait uniquement le droit à un doublage en anglais même si celui-ci reste de qualité. En revanche, les musiques ne collent pas du tout avec l'ambiance du titre.
    5/10
  • Jouabilité Il est vraiment temps que Koei révise entièrement son système car pour l'heure, Warriors Orochi n'est pas aidé. Les combats deviennent rapidement illisibles à cause d'une caméra idéalement mal positionnée. Par ailleurs, comme dans tout beat'em all qui se respecte, on a le droit à une IA désastreuse.
    5/10
  • Durée de vie Si le contenu a nettement régressé par rapport aux anciens épisodes, Warriors Orochi demandera un certain temps avant de venir à bout de toutes les campagnes d'autant que la difficulté rallonge artificiellement la durée de vie du jeu. De même, le mode coopératif vient lui aussi mettre sa pierre à l'édifice.
    7/10
  • Scénario Les plus grands scénaristes de série Z n'auraient pas fait mieux. Créer un démon voyageant dans le temps qui, pour passer le temps, va fusionner deux mondes sans aucun rapport (Les Trois Royaumes de la Chine Antique et l'ère Sengoku du Japon) afin d'y affronter les plus grands héros de chaque époque. Deux points pour nous avoir fait rire.
    2/10
  • Note générale Lorsque l'on réunit deux séries aussi populaires, on n'attend plus qu'un simple épisode regroupant plus de 70 personnages. L'épisode rêvé par certains prend alors des allures de cauchemar. Techniquement à la ramasse, pauvre dans le contenu et doté d'un gameplay daté, Warriors Orochi n'est plus que l'ombre de lui-même. Il est grand temps que Koei retravaille en profondeur sa série.
    4/10
  • Partager ce contenu :
Vos commentaires
Trier par : date / pertinence
El penguinno offline Hors ligne Vétéran avatar 1237 points
Le #192867
Et la reléve arrive!!! Dynasty Warrior VI devrait remettre les pendules à l'heure, tout au moins au niveau graphique, après le gameplay ca reste des jeux de massacre massif donc une révolution du gameplay serait étonnante
CodeKiller offline Hors ligne VIP avatar 8386 points
Le #192903
Encore un jeu marrant mais qui ne sort que sur console...pft...
icone Suivre les commentaires
Poster un commentaire