Test WhatsCall : une application pour appeler gratuitement à l'étranger

Le par Mathieu M.  |  3 commentaire(s)
WhatsCall 1

Alors que la plupart des utilisateurs de mobiles se sont tournés vers les smartphones, les applications de messagerie sont désormais au rang des applis les plus populaires. Mais parmi les ténors comme Snapchat, Skype ou Viber, existe-t-il encore de la place pour les nouveaux venus ? Nous avons choisi aujourd'hui de tester l'application gratuite WhatsCall.

La VoIP pour les appels internationaux gratuits

Les messageries mobiles sont devenues en quelques années des investissements rentables pour les éditeurs qui ont su répondre aux attentes des consommateurs. Et si le smartphone s'est largement démocratisé dans le monde, il est pourtant un facteur qui a encore du mal à s'imposer dans les quatre coins du globe : les forfaits téléphoniques accessibles et confortables.

Si, en France, le tout illimité est presque devenu la norme, nombreux sont les pays qui ne proposent même pas ce type d'offre et dans le meilleur des cas, les appels illimités sont encore facturés au prix fort.

Whatscall 2

Une situation qui s'est rapidement présentée comme une aubaine pour certains éditeurs qui ont contourné le problème en misant sur la VoIP (Voice over IP ou la voix sur IP en français). En faisant transiter les communications vers des serveurs dédiés et en exploitant la data au lieu du forfait vocal, les appels peuvent être proposés gratuitement, sans limites autres que celle de la Data associée au compte. Et là encore, le fait de se connecter à un réseau WiFi connu ou un hotspot gratuit permet de bénéficier de communications gratuites et illimitées. Et la situation est également valable pour les utilisateurs qui bénéficient d'un forfait illimité, mais dont les tarifs pratiqués par l'opérateur pour les communications vers l'international sont prohibitifs : ici, aucune surtaxe.

Pionnier dans le domaine, Viber s'est rapidement installé auprès des utilisateurs, suivi par une foule d'alternatives comme Skype ou Whatsapp... Actuellement, ces messageries sont au coeur d'une véritable guerre pour tenter de canaliser le maximum d'utilisateurs, mais cela n'empêche pas les petits nouveaux de tenter leur chance.

Parmi eux, on trouve WhatsCall, une application qui propose de passer des appels gratuitement vers l'international, depuis des appareils fixes ou mobiles... L'aspect intéressant de la chose, et il faut le noter, est que le destinataire n'a même pas besoin de télécharger l'application de son côté (sympa pour appeler les grands-parents ^^).

Au menu du service : 230 pays sont couverts dans le monde. WhatsCall passe, comme la concurrence, par les réseaux RTC des opérateurs mobiles, ce qui permet de ne pas puiser dans son forfait vocal. On piochera ainsi dans son enveloppe data, à moins de miser sur une connexion réseau Wi-Fi avec dans ce cas là des communications gratuites et illimitées.



Des appels gratuits, mais pas sans contrepartie

Comment WhatsCall peut-il proposer un service gratuit quand des opérateurs le facturent ? Tout simplement grâce à la publicité et à des partenariats qui permettent à l'utilisateur de remporter des crédits.

Dès l'installation, chaque utilisateur se voit crédité de 1000 crédits qui sont utilisés pour passer des appels vers les utilisateurs ne disposant pas de l'application.

Whatscall 01   Screenshot_20161018-134520

On dispose d'un accès à son carnet de contacts ainsi qu'à un journal d'appel et, en théorie, on peut ainsi passer un coup de téléphone à n'importe quel numéro, peu importe qu'il s'agisse d'un fixe ou d'un mobile et peu importe sa géolocalisation à partir du moment ou il se trouve parmi la liste des 230 pays supportés.

Screenshot_20161019-151413   Screenshot_20161019-151354

Malgré tout, il faudra faire un petit tour du côté des options pour vérifier la tarification des appels en cours pour chaque situation. Les tarifs s'expriment en crédit par minute, et diffèrent que l'on appelle un fixe ou un mobile, selon le pays et même en fonction des opérateurs d'un même pays.

Screenshot_20161018-134617   Screenshot_20161019-141559

Par exemple, pour appeler un numéro fixe de France métropolitaine, il faudra compter 40 crédits par minute, entre 580 et 590 crédits la minute pour un mobile, et 2810 crédits par minute pour les numéros spéciaux. Par contre, il faudra compter 120 crédits par minute pour un fixe aux USA et 240 pour un fixe en Allemagne ...

Contacté à ce sujet, WhatsCall nous a indiqué être entré en négociations avec les opérateurs de différents pays afin de proposer des "tarifs" plus uniformes et plus intéressants encore, ce qui devrait accroître grandement l'intérêt de l'application dans les mois à venir.

On comprend alors immédiatement qu'il va falloir faire le plein de crédits pour s'assurer de pouvoir téléphoner avec l'application... Et contre toute attente, pas besoin de sortir sa carte de crédit, tout est entièrement gratuit.

Screenshot_20161019-141338   Screenshot_20161019-143735

Gratuit, mais pas forcément simple ! Pour remporter des crédits, il va falloir y mettre du sien et réaliser une liste d'actions.

On pourra ainsi récupérer de 10 à 30 crédits en regardant une publicité vidéo, 1000 crédits en invitant un contact à s'inscrire, 300 crédits en remplissant son profil, de 50 à 4000 crédits en téléchargeant des applications recommandées,...

Screenshot_20161019-141428

Pour aller plus loin, on pourra également gagner de 500 à 50000 crédits en réalisant des actions plus complexes. Le plus souvent, il s'agit de télécharger un jeu et d'atteindre un certain niveau ou plus simplement de télécharger et de lancer une application.

Petite information qui a son importance, Cheetah Mobile, l'éditeur de WhatsCall, indique avoir mis en place un système de vérification des comptes pour limiter la prospection commerciale. Lorsqu'un numéro appelant est considéré comme suspect, un message "Fraude" apparait et il est possible de bloquer le numéro.



Une application qui dépanne

Sur un marché déjà saturé par les applications de messageries, WhatsCall tire notamment son épingle du jeu en ne  devant pas être nécessairement installée sur le smartphone de la personne que vous appelez. Ce point à lui seul permettra à WhatsCall de faire son chemin au milieu des géants du secteur.

En théorie, ne pas avoir à demander à ses contacts de s'inscrire sur l'appli devrait rendre l'utilisation de l'application plus souple... Malgré tout, les utilisateurs habitués à réaliser des appels à l'étranger arriveront rapidement à court de crédit, et la procédure pour en récupérer suffisamment pourrait paraître fastidieuse.

WHatsCall

Certes, l'application a le mérite d'être entièrement gratuite... Elle ne nécessite que du temps et d'attention de la part de l'utilisateur pour lui permettre de bénéficier de crédits gratuits. Malgré tout, le public allergique à la publicité passera sans doute son chemin.

Autre point à prendre en compte : pour notre marché largement dominé par les offres confortables à bas prix et en appels illimités, ce type d'application ne prend son sens que dans le cadre des appels vers l'étranger. Et là encore, l'abolition partielle des frais de roaming auprès des opérateurs entre en concurrence directe avec l'intérêt même de WhatsCall.

Malgré tout, on peut conclure en affirmant que WhatsCall se voudra avant tout complémentaire et parfaitement adapté aux appels internationaux d'appoint. Qu'il s'agisse d'une destination non prise en compte dans son forfait ou d'un numéro mobile à l'étranger (peu d'opérateurs intègrent les mobiles étrangers dans leurs offres de roaming).

Au rayon des regrets, on peut déplorer l'absence de messagerie traditionnelle : il n'est en effet pas possible d'envoyer des SMS avec WhatsCall, l'application se limitant actuellement uniquement aux appels.

WhatsCall est disponible gratuitement sur Android et iOS.



+ Les plus
  • Les appels gratuit vers l'international
  • L'heure locale affichée au moment de l'appel
  • Le système intégralement gratuit, aucun système payant caché
- Les moins
  • Le coût en crédits de certains destinations
  • Le système de crédits basé sur le pub et les partenariats parfois lourds et longs
  • Pas de gestion de la messagerie textuelle

  • Partager ce contenu :
Vos commentaires
Trier par : date / pertinence
Anonyme
Le #1929406
En cours de DL merci pour ce partage Mathieu.


Peace.
myk748 offline Hors ligne Vénéré icone 2757 points
Le #1929416
"On pourra ainsi récupérer de 10 à 30 crédits en regardant une publicité vidéo"

On se croiraient dans "Black Mirror" pour le coup ça va aller je suis pas pingre à ce point
Anonyme
Le #1929576
Cheetah Mobile
icone Suivre les commentaires
Poster un commentaire