Test du Xiaomi Black Shark, le smartphone gaming avec gamepad

Le par Christian D.  |  4 commentaire(s)
Xiaomi Black Shark manette

Les performances des smartphones s'améliorant de semestre en semestre et la qualité des jeux mobiles devenant toujours plus impressionnantes, l'arrivée de smartphones gaming était logique, d'autant plus que cela peut être un bon moyen d'intégrer des technologies pas vues ailleurs pour assurer une qualité ludique optimale tout en refroidissant efficacement la bête. Xiaomi tente sa chance dans ce domaine avec le Black Shark, une première mouture aux reflets verts et dotée d'une manette bluetooth additionnelle. Cela suffira-t-il pour en faire un smartphone de jeu ?

Les caractéristiques

En quête de reconnaissance sur les marchés internationaux où il est en train de forger sa marque au-delà des amateurs d'import, le groupe chinois Xiaomi pouvait difficilement éviter le jeune segment des smartphones gaming qui permet par la même occasion de montrer son savoir-faire avec des modèles en principe hors du commun.

C'est donc assez naturellement que le fabricant a proposé le Black Shark, un smartphone doté de caractéristiques haut de gamme et pensé pour de longues sessions de jeu.

Xiaomi Black Shark 01

Pas seulement smartphone estampillé gaming, il propose un environnement de jeu Shark Space accessible depuis un bouton dédié et une manette de jeu à relier en Bluetooth pour renforcer l'immersion. Cela reste toutefois un smartphone Android qui offrira toutes les possibilités de l'écosystème mobile de Google.

Xiaomi Black Shark manette 02

Parce que son design est atypique, avec un dos portant l'emblème Black Shark s'illuminant lors des notifications ou des appels, la coque protectrice livrée dans l'emballage se limite à protéger les contours du Black Shark.

Xiaomi Black Shark logo 02

On trouvera dans la boîte une protection d'écran, un adaptateur USB-C / jack 3,5 mm (vous aurez compris que le Black Shark est dépourvu de prise casque) et une manette Bluetooth avec un stick et deux boutons. Sa fixation sur le smartphone nécessitera la présence de la coque protectrice.

Les caractéristiques du Xiaomi Black Shark :

  • Affichage 5,99 pouces 1080 x 2160, ratio 18:9, dalle LCD IPS
  • SoC SnapDragon 845 2,8 GHz
  • 6 à 8 Go RAM / 64 à 128 Go stockage (extensible par carte mémoire)
  • Double capteur photo 12 + 20 megapixels (f/1,8, f/1,8) à l'arrière
  • Capteur photo 20 megapixels (f/2,2) à l'avant
  • Batterie 4000 mAh avec recharge rapide Quick Charge
  • Connectique USB-C
  • WiFi 802.11 a/b/g/n/ac dual band
  • Bluetooth 5.0
  • Lecteur d'empreintes dans le bouton Home
  • Bouton dédié Shark Space
  • Pas de prise casque 3,5 mm
  • Fréquences 4G supportées : B1(2100 MHz) / B20 (800 MHz) B3 (1800 MHz) / B4 (1700 MHz) / B5 (850 MHz) / B7 (2600 MHz) et B8 (900 MHz)


Le modèle que nous testons ici provient de chez Gearbest où le Black Shark est actuellement proposé en promotion à seulement 408 € dans sa version 64 Go et à 487 € dans sa version 128 Go.



Un design gaming

Le smartphone Xiaomi Black Shark, en tant que représentant des smartphones gaming, reprend les codes du genre en vigueur pour les PC. Si la face avant ne paie pas de mine, hormis un liseré vert qui disparaîtra presque complètement sous la coque, le dos invoque la bénédiction des esprits ludiques par ses triangles texturés sur la coque et ses lignes soulignées de vert, avec en point d'orgue le logo Black Shark qui s'illumine lors des notifications, appels ou au lancement du Shark Space, qui est le nom de l'environnement dédié au jeu du smartphone.

Xiaomi Black Shark 03

Xiaomi Black Shark dos

Xiaomi Black Shark texture

Le Black Shark propose un affichage 5,99 pouces FHD+ au ratio 18:9, sans encoche et laissant une bande noire au sommet pour loger capteur photo avant, écouteur et LED de notification, et une bande noire à la base qui intègre un bouton Home avec lecteur d'empreintes intégré.

Xiaomi Black Shark bouton Home

Ce bouton Home pourra appeler le Game Dock du Shark Space, comme on le verra plus loin. Le Xiaomi Black Shark intègre les habituels boutons on/off et touches de volume mais il ajoute sur l'autre tranche un bouton dédié activant le Shark Space.

Xiaomi Black Shark USBC

A la base, on trouvera deux grilles de haut-parleur entourant la connectique USB Type-C pour la recharge rapide ou l'écoute de musique en mode filaire. On notera l'absence de la bonne vieille prise jack 3,5 mm, ce qui peut sembler un peu étonnant pour ce type de smartphone, où l'on peut vouloir jouer même en le chargeant.

A moins de disposer d'un casque sans fil, il faudra donc jouer avec les haut-parleurs ou sans son du tout. A l'arrière, le double capteur photo est placé en position horizontale tout en haut du dos du smartphone, avec son flash LED.

Xiaomi Black Shark double capteur photo

Dans l'ensemble, le smartphone Black Shark conserve une certaine discrétion et ne donne une idée de sa nature que retourné. Et encore, les lignes du dos, certes inhabituelles, ne vendent pas complètement la mèche. L'illumination du logo indique toutefois qu'il ne s'agit pas d'un smartphone comme les autres.

La finition est en tout cas irréprochable et le Black Shark donne une impression de solidité. L'affichage, de type LCD IPS, offre de belles couleurs, que l'on pourra adapter selon ses goûts dans les réglages, et de la luminosité, ce qui en mettra plein la vue.



Les performances

Pour ce modèle qui nous a été fourni par Gearbest, l'interface se rapproche d'un Android pur avec un aspect épuré et un tiroir d'applications. Le Black Shark tourne sous Android 8.1 avec les services Google bien présents mais pas d'applications tierces inutiles.

Xiaomi Black Shark accueil Xiaomi Black Shark applications

L'ensemble est efficace et complété par le Shark Space (voir plus loin) pour profiter pleinement de l'aspect gaming. Les réglages sont conformes aux attentes et comportent quelques options inhabituelles pour apporter un Super Cinema Mode en vidéo ou pour choisir ce qui déclenche l'illumination du logo à l'arrière.

Du côté des performances, le Xiaomi Black Shark frappe fort avec son SoC SnapDragon 845 et son système de refroidissement spécifique, associé à 6 Go de RAM et 64 Go de stockage (sur notre modèle de test).

Qui dit SnapDragon 845 dit puissant GPU Adreno 630 qui constitue une référence en la matière, assurant une grande fluidité de jeu et un niveau de détail des textures pas atteint avec d'autres GPU mobiles.

Xiaomi Black Shark AnTutu Xiaomi Black Shark Geekbench

Les résultats sur AnTuTu ou Geekbench placent le Black Shark dans le haut du panier avec plus de 287 000 points pour le premier et des scores de 2400 points environ en test single core et de 7200 points en test multicore pour le second.

Au quotidien, le smartphone se montre réactif en toute occasion et permet de jouer aux titres les plus exigeants avec un niveau maximal de détails, avec des temps de chargement raccourcis. L'expérience reste de qualité même après plusieurs dizaines de minutes de jeu, sans ralentissements perceptibles.

Sur des sessions de jeu de plusieurs dizaines de minutes (Asphalt 9, ici), le smartphone chauffe modérément, la coque devenant plus ou moins tiède, sans vraiment perturber l'expérience ludique, même après plus de 20 minutes de jeu.

Avec PUBG Mobile, l'échauffement est plus manifeste, sans être vraiment gênant. Cela est plus perceptible quand le smartphone est en charge et que l'on joue en même temps. Dans ce cas, l'échauffement est beaucoup plus net et peut devenir un peu désagréable. Quoi qu'il en soit, le système de refroidissement liquide par caloduc se montre à la hauteur.

Xiaomi Black Shark PUBG

L'autonomie du Black Shark n'est pas mauvaise non plus et il sera possible de jouer plusieurs heures durant avant de penser à recharger le smartphone. La batterie de 4000 mAh profite de la recharge rapide Quick Charge, bien pratique pour s'y remettre.

Le Xiaomi Black Shark propose un double capteur photo à l'arrière. Si les clichés sont corrects avec une bonne lumière, les résultats en intérieur et en faible luminosité font souvent ressortir du flou.

Xiaomi Black Shark photo

Un mode IA est présent pour optimiser les réglages photo mais la différence est souvent modérément perceptible et n'améliore pas les problèmes de flou. L'appareil photo, même double, n'est sans doute pas le point fort du smartphone mais ce n'est pas non plus forcément pour cette fonctionnalité qu'on le choisira !



Le Shark Space

En ces temps où les smartphones dotés d'un SoC SnapDragon 845 sont nombreux, qu'apporte le statut de "smartphone gaming" du Xiaomi Black Shark ? Après tout, Samsung ne le dit pas autrement en présentant son Galaxy Note 9 comme un smartphone gaming en soi grâce à son processeur Exynos surpuissant associé à un GPU ARM Mali-G72 et avec un système de refroidissement Water Carbon spécifique.

Si l'on retrouve aussi une solution de refroidissement surdimensionnée pour affronter les longues sessions de jeu sur le Black Shark, le smartphone dispose aussi d'un espace dédié baptisé Shark Space.

Activé depuis un bouton (la Shark Key) présent sur la tranche, il fait entrer le smartphone dans un mode spécial pensé pour le gamer. Cela passe par Game Dock, sur-couche spécifique apparaissant d'un glissé sur le bouton Home et qui renseigne sur l'intensité du travail du CPU et du GPU et permet de procéder à certains réglages.

Xiaomi Black Shark Space

Son activation commence par vider la RAM, histoire de n'avoir rien qui traîne et de pouvoir s'adonner aux jeux les plus gourmands sans ralentissements. Il est aussi question d'adaptation du fonctionnement du SoC pour créer un mix entre performances, échauffement et consommation d'énergie.

Xiaomi Black Shark Game Dock

Shark Space 03

On y trouve ensuite un ensemble d'options pour ne pas recevoir d'appels ou de notifications, pour passer dans un ExtremeMode sans concession ou encore pour redéfinir les zones de l'écran qui correspondront aux touches et au stick de la manette Bluetooth.

C'est plutôt bien pensé et cela devrait couvrir une majorité de besoins et de titres, même si certains éléments n'ont pas été traduits du chinois. Rien de grave cependant.

Xiaomi Black Shark manette 02

Xiaomi Black Shark manette

La manette Bluetooth, livrée avec le Black Shark, est l'autre grand atout gaming du smartphone. Elle se positionne sur le côté gauche du smartphone et permet de disposer d'un ensemble stick / boutons tout en pouvant interagir avec l'affichage tactile de la main droite.

Shark Space 02

C'est assez efficace sur des jeux comme PUBG Mobile et cela apporte un vrai confort de jeu par rapport à une utilisation passant totalement par l'écran tactile. Encore faut-il qu'elle ne soit pas considérée comme de la triche sur certains jeux multijoueurs !

La manette semble assez robuste et on n'a pas spécialement noté de latences dans l'utilisation. Elle constitue un complément agréable, pas forcément indispensable mais bienvenu.



Conclusion

Pour une première entrée en matière, Xiaomi s'en sort plutôt bien avec son modèle Black Shark. Bien équipé, doté d'un système de refroidissement spécifique et livré avec une manette Bluetooth, le premier smartphone gaming de la marque assume son statut sans trop en faire.

Le smartphone reste discret, hormis son liseré vert et son dos sortant de l'ordinaire, avec ce logo central s'illuminant en cas d'appel ou de notification. Avec son affichage 6 pouces au ratio 18:9, il reste assez imposant en main et ne permettra pas facilement un usage à une main.

Xiaomi Black Shark accueil

La puissance est bien présente grâce au Soc SnapDragon 845 et aux 6 Go de RAM (ou 8 Go de RAM pour la configuration la plus puissante) et l'affichage LCD IPS apporte une bonne expérience ludique par ses couleurs vives et sa réactivité.

Xiaomi Black Shark dos 01

Le Shark Space, environnement dédié au jeu modulant la puissance du SoC pour garantir des performances optimales tout en fournissant des options pour ne pas être dérangé pendant les sessions de jeu, apporte un confort appréciable pour le joueur mobile.

La manette Bluetooth, sans être indispensable, apporte un utile complément aux capacités du Black Shark, notamment grâce à la possibilité de mapper le stick et les boutons en fonction des jeux. Attention, cependant, certains titres (multijoueurs) ne vous laisseront pas jouer, considérant qu'il s'agit d'une forme de triche. Et c'est vrai qu'on y prend vite goût sur des jeux comme PUBG Mobile !

Xiaomi Black Shark PUBG

L'autonomie est également un point fort du smartphone, ce qui n'est pas négligeable pour un smartphone consacré au jeu et le seul bémol viendrait peut-être de son double appareil photo, pas mauvais mais au résultat souvent flou dès que les conditions de luminosité faiblissent.

Le Xiaomi Black Shark est certes un smartphone gaming mais il pourra tout aussi bien être utilisé au quotidien, si l'encombrement d'un grand smartphone 6 pouces ne constitue pas une gêne.

Pour ce qui est du prix, on se retrouve dans une catégorie haut de gamme à plus de 600 à 750 € en prix de référence mais il est déjà possible de le trouver à moins de 500 € sur certaines plates-formes, en version internationale, comme par exemple chez Gearbest où le Black Shark est actuellement proposé en promotion à seulement 408 € dans sa version 64 Go et à 487 € dans sa version 128 Go.



+ Les plus
  • Bel écran
  • Puissante configuration
  • Autonomie correcte
  • Manette Bluetooth fournie
- Les moins
  • Double capteur photo moyen
  • Un peu trop volumineux et lourd
  • Pas de port pour carte de stockage
  • Pas de prise casque jack 3,5 mm

  • Partager ce contenu :
Vos commentaires
Trier par : date / pertinence
Argonaute offline Hors ligne Héroïque avatar 904 points
Le #2033825
Un téléphone servant aussi à téléphoner, il aurait été souhaitable de connaître les bandes de fréquences gérées par le téléphone et les fonctions annexes...
Bruno online Connecté Equipe GNT icone 19404 points
Le #2033830
Argonaute a écrit :

Un téléphone servant aussi à téléphoner, il aurait été souhaitable de connaître les bandes de fréquences gérées par le téléphone et les fonctions annexes...


effectivement, le dossier a été complété.

Pour info les fréquences 4G supportées sont :
B1(2100 MHz) / B20 (800 MHz) B3 (1800 MHz) / B4 (1700 MHz) / B5 (850 MHz) / B7 (2600 MHz) et B8 (900 MHz)
bebep42000 offline Hors ligne Vétéran icone 1209 points
Le #2034244
Bruno a écrit :

Argonaute a écrit :

Un téléphone servant aussi à téléphoner, il aurait été souhaitable de connaître les bandes de fréquences gérées par le téléphone et les fonctions annexes...


effectivement, le dossier a été complété.

Pour info les fréquences 4G supportées sont :
B1(2100 MHz) / B20 (800 MHz) B3 (1800 MHz) / B4 (1700 MHz) / B5 (850 MHz) / B7 (2600 MHz) et B8 (900 MHz)


donc pas de B 28 ????? dommage
icone Suivre les commentaires
Poster un commentaire