Test Yeedi Vac Station : le robot aspirateur et serpillère automatisé

Le par Mathieu M.  |  0 commentaire(s)
Yeedi Vac Station

Le marché des aspirateurs robots est en pleine explosion depuis quelques années avec des modèles qui gagnent de plus en plus en efficacité. Les références se multiplient ainsi, et l'on voit apparaître de plus en plus d'appareils multifonctions dotés d'accessoires intelligents.

Une station de nettoyage automatisée

Yeedi propose un système tout en un baptisé Vac Station qui repose sur l'association d'un robot aspirateur et serpillère Vac Max, à une station de recharge spécialisée dans la collecte automatique des poussières.

Yeedi Vac Station

L'idée est ainsi de proposer un système de nettoyage qui décharge de lui-même la poussière dans un sac de plus grande contenance, prolongeant ainsi sa durée d'utilisation sans aucune intervention de la part de l'utilisateur.

De plus, le robot propose une double fonction en combinant à la fois l'aspiration / balayage ainsi que la fonctionnalité serpillère.

Il s'agit là d'une version simplifiée, mais plus abordable de la Yeedi Mop Station que nous avions déjà pu tester chez le même constructeur, la différence de prix étant située autour des 150 €.

A noter qu'il est possible d'acheter le robot aspirateur et serpillère Yeedi Vac Max sans sa station au prix réduit actuellement de 240 € au lieu de 350 € chez Amazon, mais il est préférable d'acheter le combo aspirateur + station sous le nom de Yeedi Vac Station qui est proposé à 500 € toujours chez Amazon.
La station seule peut être achetée ultérieurement, mais elle est uniquement disponible sur le site de Yeedi. 



Présentations

L'aspirateur robot en lui-même qui constitue le lot peut être trouvé séparément sous la référence Vac Max, il s'agit d'un robot qui conjugue donc aspiration avec une brosse rotative et un balai latéral qui se charge de rabattre la poussière des angles de murs vers le centre de la zone d'aspiration.

Yeedi Vac Station_16

De forme ronde, il embarque un large parechoc avant sur 180 degrés, agrémenté de différents capteurs lui permettant d'évaluer les obstacles. La partie supérieure est dotée d'une caméra qui permet de proposer une cartographie du foyer via la technologie VSLAM.

Yeedi Vac Station_27

Un bouton Home permet le lancement automatique du dernier programme de nettoyage renseigné dans l'application mobile. Notons que la caméra permettra également de faciliter l'appairage du robot avec l'application mobile dédiée, qui se veut nécessaire aux différents réglages et paramétrages des sessions de nettoyage.

Yeedi Vac Station_17

Toujours sur le dessus de l'appareil, un capot sur charnière permet d'accéder au bac de récupération de la poussière ainsi qu'à un bouton permettant d'allumer l'appareil et de synchroniser ce dernier avec le WiFi. Un outil permettant de nettoyer la brosse est également stocké sous le capot.

Yeedi Vac Station_19

À l'arrière se trouve le bac à eau qui permettra de faire fonctionner l'aspirateur en mode serpillère. Pour activer cette fonction, il faudra installer la plaque sur laquelle vient s'attacher la serpillère fournie.

Yeedi Vac Station_25

Au-dessous du robot, on peut repérer la partie aspiration avec la brosse dédiée, les roues sont crantées et sur levier afin de permettre à ce dernier d'évoluer sur les tapis les plus épais. Enfin, on retrouve le balai à trois branches qui permet de déloger la poussière des angles le long des murs.

Sur le plan technique, le Vac Max propose une puissance d'aspiration de 3000 Pa, une puissance suffisante pour la plupart des situations. Sa batterie lui offre jusqu'à 200 minutes d'autonomie d'une traite, soit la possibilité d'aspirer jusqu'à 200 m² de surface au sol avant d'aller se recharger.



A l'usage

L'utilisation du système se veut particulièrement simple : l'application est claire et l'appairage se fait sans accroc.

L'optimisation du nettoyage passe par une phase d'apprentissage du robot : il est conseillé de trouver un emplacement définitif pour la base de recharge afin que le Vac Max se repère plus facilement et rapidement au fil des cycles de nettoyages.

Yeedi Vac Station_10_1

Lors de la première utilisation, les déplacements du Vac Max sont hasardeux et le robot profite alors de l'amortissement de son pare-chocs pour décrire les limites physiques de son environnement. Les déplacements sont volontairement lents, et il nous aura fallu 38 minutes pour faire le tour d'une pièce de 22m², avec un résultat quelque peu mitigé. Par ailleurs, lors de nos 2 premiers essais, le Vac Max n'a pas été en mesure de retourner de lui-même à sa base de recharge, ses deux seuls échecs toutefois.

Yeedi Vac Station_06

Yeedi recommande en effet, via son application, de réaliser au moins 5 cycles de nettoyage afin que la cartographie des lieux soit complète... Et effectivement, au fil des cycles, le comportement du robot change du tout au tout.

Les passages du robot sont automatiquement croisés pour ne rien laisser derrière lui, il accélère sur les segments qui ne présentent aucun obstacle et ralenti quelques centimètres avant les murs ou pieds de table. Progressivement, le nettoyage devient plus profond et gagne en efficacité : désormais, il ne nous faut plus que 30 minutes pour boucler la pièce.

Yeedi serpillère

Le Vac Max dispose par ailleurs de quelques fonctionnalités intéressantes. Il repère ainsi les escaliers et évite de chuter, il adapte automatiquement la puissance d'aspiration lorsqu'il repère un tapis ou moquette, il évite les tapis lorsque le module serpillère est installé et enfin, il réalise un tour du périmètre de la pièce pour déloger la poussière des angles avec son balai rotatif.

Concernant la partie serpillère, elle fait l'affaire, mais sans plus : ne disposant pas d'effet de pression ou de rotation, le simple passage de la serpillère humide n'est pas aussi efficace qu'un passage au balai lave-pont. Néanmoins les passages répétés permettent de venir à bout de nombre de taches, y compris celles de la cuisine. Pour les taches de graisse par contre, rien à faire, il faudra sortir l'huile de coude ou bien basculer vers le modèle Yeedi Mop Station. Dommage également que les passages aux deux niveaux de débits les plus faibles laissent des traces au sol, on remarque même que toute la surface de la serpillère n'est alors plus en contact avec ce dernier.



Une application simple, mais efficace

Concernant les réglages via l'application, on peut sélectionner 4 niveaux de débit d'eau et trois puissances d'aspiration. Il est possible de programmer les nettoyages pour automatiser l'aspiration et la serpillère. Par ailleurs, on peut également sélectionner les différentes zones à nettoyer pour insister plus souvent sur la cuisine ou la chambre des enfants par exemple.

Yeedi Vac Station_33Yeedi Vac Station_29

Une option "Nettoyage continu" propose un intérêt particulier : si le robot arrive en fin d'autonomie, il retourne automatiquement à sa base de recharge et, une fois rechargé, reprend automatiquement le travail là où il l'avait laissé.

Une fonction "Ne pas déranger" permet de verrouiller l'action du robot selon un créneau horaire défini.

Yeedi Vac Station_31Yeedi Vac Station_32

Enfin une option vidage automatique profite plus spécialement de la Vac Station : lorsque le bac à poussière du robot est plein, il va automatiquement se vider dans la station de stockage et retourne ensuite à son travail.

Globalement l'application est plutôt bien fichue et ne se perd pas dans trop de détails ou réglages anecdotiques. L'essentiel est là et fonctionne parfaitement, après tout c'est ce qui est recherché par le consommateur de ce genre de produit : dégainer son smartphone à l'improviste pour lancer un nettoyage à distance le temps de rentrer du travail, sans autre forme de prise de tête.



L'extension bienvenue

La Vac Station pour sa part propose un système relativement ingénieux : il s'agit d'un module aspirant qui profite de tuyères arrivant jusqu'au-dessous de l'aspirateur (ce qui explique la base surélevée) et qui permettent ainsi de vider totalement le bac à poussières du robot. Le système collecte ainsi les saletés dans des sacs jetables dotés eux-mêmes d'un système assez malin qui les verrouille automatiquement dès qu'on les retire de la station pour éviter de faire tomber la poussière à nouveau.

Yeedi Vac Station_15

La station pourrait paraître accessoire, elle se veut en réalité plutôt bienvenue. Car si le Vac Max peut sans problème aspirer plus de 200 m² avec une seule charge, son bac à poussière se veut relativement petit. Ainsi, les propriétaires d'animaux pourraient voir le bac se remplir de poils et autres peluches assez rapidement.

Yeedi Vac Station_11

En théorie, ce type de robot vise un usage quasi quotidien. C'est le but même de l'automatisation de la procédure : multiplier les cycles pour conserver un environnement propre et limiter la nécessité d'un nettoyage plus profond par l'accumulation de poussière... C'est aussi en cela que le système se veut efficace au fil des cycles : plus ils sont rapprochés et moins il y a de saleté à collecter, du moins en théorie. Dans le cadre d'un usage soutenu, le bac à poussière se montre suffisant, mais là encore, les pertes de poils de nos animaux de compagnie peuvent en juger autrement.

Yeedi Vac Station_13_1Yeedi Vac Station_12

Dans tous les cas, l'utilisation de la Vac Station permet de ne plus manipuler directement le bac à poussière du robot, ce qui est, avouons-le, une bonne chose. Car vider la poussière du bac est relativement délicat et se termine bien souvent par la perte de poussières sur le sol fraîchement nettoyé... Avec la Vac Station, tout termine dans un sac facile à manipuler et quasiment hermétique lorsqu'on le sort, un bon point de plus.

En théorie, l'utilisation de la Vac Station devrait permettre jusqu'à 15 jours de nettoyage à un rythme soutenu sans avoir à vider le sac, mais là encore, tout dépend de la quantité de poussière aspirée.



Bilan

Le système Vac Station de Yeedi nous aura convaincu au fil de notre essai. Après deux premiers essais laborieux, l'apprentissage du robot commence à payer et l'on prend vite l'habitude de lancer des cycles de nettoyage dès une absence ou juste avant l'arrivée de convives, pendant que l'on prépare le repas ou que l'on part chercher les enfants à l'école.

Yeedi Vac Station_10_1

Certes, il y a des limites à ce type d'aspirateur, notamment au niveau de l'accessibilité de l'appareil sous les meubles ou dans certains angles. Mais globalement, la technologie de repérage et de cartographie fait que le robot n'oublie pas un seul recoin de la pièce.

Considérée comme un complément aux nettoyages classiques il y a un temps, la situation est en train de changer : désormais, l'efficacité de ces systèmes en fait le nettoyage principal, et c'est l'action manuelle de l'utilisateur avec un aspirateur conventionnel qui devient le complément une fois par semaine.

Ce type de produit propose avant tout une tranquillité d'esprit et ne fonctionne réellement de façon optimale que si les cycles sont répétés, après quoi les résultats sont plus que satisfaisants.

On regrette toutefois le mode serpillère qui n'est pas aussi performant qu'attendu dans le cadre de grosses taches ou taches très incrustées. Dommage également qu'il faille retirer manuellement le module serpillère, sans quoi le robot refuse (à juste titre) d'aspirer les tapis.

Il s'agit là d'une version simplifiée, mais plus abordable de la Yeedi Mop Station que nous avions déjà pu tester chez le même constructeur, la différence de prix étant située autour des 150 €.

Rappelons qu'il est possible d'acheter le robot aspirateur et serpillère Yeedi Vac Max sans sa station au prix réduit actuellement de 240 € au lieu de 350 € chez Amazon, mais il est préférable d'acheter le combo aspirateur + station sous le nom de Yeedi Vac Station qui est proposé à 500 € toujours chez Amazon. La station seule peut être achetée ultérieurement, mais elle est uniquement disponible sur le site de Yeedi.



+ Les plus
  • L'aspect pratique
  • Le nettoyage complet
  • L'application simple
- Les moins
  • La gestion de la serpillère
  • Le bruit en aspiration maximale

  • Partager ce contenu :
Vos commentaires
icone Suivre les commentaires
Poster un commentaire