Test The Elder Scrolls IV : Knights of the Nine

Le par Manuel D. C.  |  0 commentaire(s)
Article n° 301 - Test The Elder Scrolls IV : Knights of the Nine (120*120)

Dans le domaine Role Playing Game, Oblivion a incontestablement marqué l'année 2006 sur PC. Alors que le système de vente de petits modules additionnels pour Oblivion est plus que discutable, Bethesda propose un « add-on », qui n'est autre qu'une compilation intégrant une nouvelle quête et les add-ons déjà téléchargeables sur le site officiel.

Jadis...

Après quatre ans de développement, Oblivion s’est imposé en 2006 comme une référence du RPG.
Et c’est surtout la version originale, avec le doublage audio exceptionnel grâce notamment à la participation de célébrités telles que Patrick Stewart, Sean Bean, Terence Stamp et… Lynda Carter, qui a marqué nos esprits.
Knights of the Nine 3
Bien que cela ne nous ait pas sauté aux yeux lorsque nous avons reçu notre exemplaire de Knights of the Nine, il est bien spécifié que c’est une compilation de contenus téléchargeables d’Oblivion.
Et au vue des extensions disponibles dans l’ensemble, ce n'est pas franchement passionnant.
Même si heureusement, certaines extensions méritent un peu plus notre attention, comme Mehrunes' Razor (le rasoir de Mehrune c’est plus ringard comme titre) qui propose une quête qui vous entraînera dans les profondeurs de Niben ou encore, à la conquête d'un donjon en Cyrodiil. Le tout, enrichi par de nombreux artefacts magiques, trésors, livres cachés, mais surtout l’arme ultime, la Mehrunes Razor.
Knights of the Nine 4
Bref, pour ceux qui n’auraient pas déjà jeté leur dévolu sur ces nombreuses extensions moisies (La tour du mage - Le repaire sordide - Le refuge des voleurs - L’armure de cheval - Le planétaire - Les tomes de Sortilèges, etc.), ou qui ne disposent tout simplement pas d’une connexion Internet (il y en a encore '), cette nouvelle extension qui nécessite le jeu original The Elder Scrolls IV : OBLIVION, montre un certain intérêt.

Notamment grâce à une nouvelle quête bien plus consistante : Les Chevaliers des Neuf.
Mais pour ceux qui possèderaient déjà nombre de ces extensions, vous pourrez toujours choisir de télécharger Knights of the Nine séparément moyennant 10 euros sur le site officiel.
Knights of the Nine 5
A noter que la licence Oblivion a désormais été acquise par l’ogre Ubisoft, qui distribue en conséquence Knights of the Nine. Suivront l’adaptation de The Elder Scrolls IV : Oblivion sur la Playstation 3 (mars 2007), ainsi que The Elder Scrolls Travels: Oblivion sur la console portable PSP (premier semestre 2007).



Les chevaliers des neuf quoi '

La grosse et seule nouveauté de cette extension se caractérise par la quête inédite des chevaliers des neuf, qui se montre d’ailleurs comme l'une des meilleures pour Oblivion.

Derrière cette mystérieuse appellation des chevaliers des neuf, se cache en réalité un ordre « religieux » dévoué corps et âme à la recherche des reliques du feu Croisé Pélinal Blanc Serpent qui vainquit autrefois le démoniaque Umaril.
Enfin presque, puisque qu’un abruti à eu l’excellente idée de ramener Umaril, l’ancien roi sorcier Ayléïde, à la vie. On a certainement dû lui promettre monts et merveilles.
Knights of the Nine 1
C'est vrai qu'il est pas très beau Umaril.


Bref, ce sont ici les rumeurs soutenues par les personnages non joueurs, tel que ce mystérieux prophète près de la chapelle d’Anvil qui ont réveillé en vous ce sentiment de héros en quête de sauver Cyrodiil, et peut être même le monde d’Oblivion tout entier de la destruction.
Si vous vouliez prendre des vacances, c’est encore raté. Après tout, c’est vous qui avez souhaité devenir un héros, il faut donc maintenant assumer votre rôle.

Knights of the Nine 6

Vous devrez en conséquence vous mettre en quête pour découvrir les reliques de votre idole Pélinal. Ou plutôt un gentil pèlerinage dédié aux neuf divinités à l’aide du guide Michelin que le prêtre vous aura justement donné. Quelle attention, il est sympa quand même.

Sauf, qu’il a entre temps oublié de vous préciser que vous risqueriez sans doute de croiser les membres fantômes du fameux ordre saint, afin de retrouver les reliques. Chacune d’entre elles étant un prétexte pour une nouvelle étape.
Ce qui vous permettra au final de vous approprier le déguisement de Pélinal et d’atteindre le rang tant convoité de « paladin divin ». C’est Umaril qui risque d’être surpris.

Oblivion 3
C'est par là !




Galerie d'images


Mehrunes        Mehrunes 2
Meshrunes'Razor


Orrery       Orrery 2
Orrery


VileLair       VileLair 2
The Vile Lair



Thievesden       Thievesden 2
The Thieves Den

The Elder Scrolls IV : Oblivion - Wizard's Tower - Image 1       Wizard tower 2
The Wizard's Tower



Une extension incontournable '

Si le scénario n’a rien d’extrêmement original, l’intrigue est prenante du début à la fin. Et il vous faudra compter environ une dizaine d’heures pour explorer ce « mod » de fond en comble. Sans se presser toutefois, mais avec en prime de nouvelles révélations sur les ruines Ayléïdes.

Knights of the Nine 2
De quoi se replonger avec plaisir dans le monde d’Oblivion. Mais on aurait sans doute préféré profiter d’une réelle nouvelle extension, avec bien plus d’ambition. Et non une simple compilation avec pour seule nouveauté, la quête des neuf.
Un peu léger pour les 25 euros demandés.




+ Les plus
  • Graphisme
  • Bande son
- Les moins
  • Durée de vie
  • Scénario un peu vide de certains addons

Notes

  • Graphisme Techniquement, rien n'a évolué depuis Oblivion. La partie graphique ne souffre néanmoins pas de la comparaison avec d'autres titres plus récents comme Neverwinter Nights 2 et reste en conséquence très agréable.
    8/10
  • Bande son Côté ambiance, la musique colle toujours parfaitement aux différents environnements. Les bruitages restent réussis, mais on note quelques grossières erreurs dans le doublage. Comme d'habitude avec la plupart des jeux.
    7/10
  • Jouabilité Aucun dépaysement puisque rien n'a été amélioré, ni même rajouté. Le gameplay reste fidèle à l'original.
    8/10
  • Durée de vie Bien sûr, ce n'est qu'une extension contenant plusieurs quêtes. Mais à part Knights of the Nine qui demande une dizaine d'heure en prenant son temps, le reste est totalement insignifiant. On aurait apprécié un contenu plus conséquent et on a vraiment eu l'impression d'être face à un Half Life 2: episode X à la durée de vie limitée.
    5/10
  • Scénario A l'exception de Knights of the Nine, bien plus travaillé et abouti, les autres mini extensions ne sont pas suffisamment consistantes et sont d'une énorme légèreté. Difficile d'accrocher.
    6/10
  • Note générale Si la partie technique déplorable de Gothic 3 ne vous a pas rebuté pour explorer toutes les richesses du jeu et que vous avez découvert NeverWinter Nights 2, Knights of the Nine ne vous intéressera pas vraiment. D'autant plus si vous avez déjà téléchargé plusieurs extensions. Et dans ce cas, il reste préférable d'acheter Knights of the Nine séparément au prix de 10 euros.
    7/10
  • Partager ce contenu :
Dans le même style
  • Test The Elder Scrolls IV: Oblivion
    Qui ne connaît pas "The Elder Scrolls IV: Oblivion" ? A vrai dire pas grand monde chez les humains pratiquant un minimum le jeu vidéo et ayant vécu sur la planète Terre cette dernière année. C'est donc avant tout une redécouverte ...
Vos commentaires
icone Suivre les commentaires
Poster un commentaire