Tinder : 40 000 photos volées pour de l'IA

Le par  |  15 commentaire(s) Source : TechCrunch
Facepalm

Même si c'est pour du machine learning, extraire de manière cavalière et publier des photos de profil de l'application de rencontres Tinder n'est pas autorisé. Ce n'est pas venu à l'esprit d'un développeur.

Pour constituer une base de données plus conséquente et éprouver des technologies d'intelligence artificielle en matière de reconnaissance faciale, un développeur a eu la " riche " idée de subtiliser quelque 40 000 photos de profil émanant de l'application de rencontres Tinder.

Tinder matchÀ cet effet, il a exploité l'API de Tinder et a créé un script dédié. Son butin s'est focalisé sur des utilisateurs de Tinder à San Francisco et a été hébergé sur Kaggle. Cette plate-forme organise des compétitions en science des données. Elle a été rachetée en mars dernier par Google avec l'idée de se rapprocher d'une communauté de spécialistes du machine learning.

" Pourquoi ne pas tirer parti de Tinder pour bâtir une meilleure base de données de visages et plus grande ? " Tinder n'a évidemment pas partagé l'avis du développeur et a fait supprimer ladite base de données de Kaggle.

Tinder a mis en avant une violation de ses conditions d'utilisation, et a souligné prendre au sérieux la sécurité et la confidentialité de ses utilisateurs. " Nous travaillons toujours à améliorer l'expérience de Tinder et continuons d'implémenter des mesures contre l'utilisation automatisée de notre API. "

Pour autant, le script tinderGetPhotos.py est encore disponible sur GitHub...

Complément d'information

Vos commentaires Page 1 / 2

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #1963839
A partir du moment ou l'API permet de récupérer les photos je vois pas le problème, faire un copy/paste des photos aurait revenu au même mais en plus chiant et carrément plus long, maintenant si les CGU l'interdisent alors oui c'est du vol mais que ce soit une IA qui en vole 40000 ou un partiulier qui en sauvegarde une sur son PC c'est exactement pareil.

Le plus gros soucis que je vois dans cette histoire c'est la sécurité de l'API qui laisse à désirer du moins les possibilités d'appel à celle ci de manière bien trop importante sans aucun contrôle. Du coup dans l'affaire c'est Kaggle qu'il faut blâmer et non le développeur qui se sert juste des outils mis à disposition ...
Le #1963841
Ce sont des photos qui viennent la plupart du temps de Facebook donc bon... C'est open bar hein...
Le #1963842
FFFeu a écrit :

A partir du moment ou l'API permet de récupérer les photos je vois pas le problème, faire un copy/paste des photos aurait revenu au même mais en plus chiant et carrément plus long, maintenant si les CGU l'interdisent alors oui c'est du vol mais que ce soit une IA qui en vole 40000 ou un partiulier qui en sauvegarde une sur son PC c'est exactement pareil.

Le plus gros soucis que je vois dans cette histoire c'est la sécurité de l'API qui laisse à désirer du moins les possibilités d'appel à celle ci de manière bien trop importante sans aucun contrôle. Du coup dans l'affaire c'est Kaggle qu'il faut blâmer et non le développeur qui se sert juste des outils mis à disposition ...


Oui 'fin dans ta logique, un meurtrier n'est pas responsable, puisqu’il a juste utilisé le fusil a disposition (l'outil)...
Le #1963844
Ah, l'éthique et les ingénieurs-fous...
Le #1963846
bugmenot2 a écrit :

Ah, l'éthique et les ingénieurs-fous...


Pour moi, entre l'éthique et la science, je choix est vite fait
Le #1963850
FFFeu a écrit :

A partir du moment ou l'API permet de récupérer les photos je vois pas le problème, faire un copy/paste des photos aurait revenu au même mais en plus chiant et carrément plus long, maintenant si les CGU l'interdisent alors oui c'est du vol mais que ce soit une IA qui en vole 40000 ou un partiulier qui en sauvegarde une sur son PC c'est exactement pareil.

Le plus gros soucis que je vois dans cette histoire c'est la sécurité de l'API qui laisse à désirer du moins les possibilités d'appel à celle ci de manière bien trop importante sans aucun contrôle. Du coup dans l'affaire c'est Kaggle qu'il faut blâmer et non le développeur qui se sert juste des outils mis à disposition ...


+1

Si l'API le permet et que c'est pas spécifié dans les CGU, il aurait eu tord de s'en priver.
Le #1963851
Safirion a écrit :

Ce sont des photos qui viennent la plupart du temps de Facebook donc bon... C'est open bar hein...


Oui enfin l'avantage de prendre la photo sur Tinder c'est qu'à priori on évite les photos de chat, chien, etc. ce qui évite de devoir manuellement trier les images !
Le #1963854
ZeGuigui a écrit :

Safirion a écrit :

Ce sont des photos qui viennent la plupart du temps de Facebook donc bon... C'est open bar hein...


Oui enfin l'avantage de prendre la photo sur Tinder c'est qu'à priori on évite les photos de chat, chien, etc. ce qui évite de devoir manuellement trier les images !


Ça se discute
http://www.consoglobe.com/rhinoceros-blanc-tinder-cg
Le #1963855
L'image de présentation de l'article est magique
Le #1963870
tiliarou a écrit :

FFFeu a écrit :

A partir du moment ou l'API permet de récupérer les photos je vois pas le problème, faire un copy/paste des photos aurait revenu au même mais en plus chiant et carrément plus long, maintenant si les CGU l'interdisent alors oui c'est du vol mais que ce soit une IA qui en vole 40000 ou un partiulier qui en sauvegarde une sur son PC c'est exactement pareil.

Le plus gros soucis que je vois dans cette histoire c'est la sécurité de l'API qui laisse à désirer du moins les possibilités d'appel à celle ci de manière bien trop importante sans aucun contrôle. Du coup dans l'affaire c'est Kaggle qu'il faut blâmer et non le développeur qui se sert juste des outils mis à disposition ...


Oui 'fin dans ta logique, un meurtrier n'est pas responsable, puisqu’il a juste utilisé le fusil a disposition (l'outil)...


Tu utilise ce que je dit de la mauvaise manière, ce que je dit :

"maintenant si les CGU l'interdisent alors oui c'est du vol mais que ce soit une IA qui en vole 40000 ou un partiulier qui en sauvegarde une sur son PC c'est exactement pareil."

Pour simplifier et coller avec ton faux exemple :

Un meurtrier qui tue 40.000 personnes avec un fusil d'assaut est tout autant un meurtrier qu'un gars qui tue 1 personne avec une cuillère à café.

Donc que fait l'histoire de l'API et des 40.000 photos si quand un utilisateur clic droit et enregistre la photo sur son PC est tout autant fautif si c'est interdit dans les CGU, qu'est ce que cet affaire est censée faire comprendre ? Que l'API est là pour faire jolie, que la documentation est publique alors que l'API est privée ? que l'utilisation de l'API dans les conditions qu'elle est distribuée est interdite ?
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]