Test Total War Shogun 2

Le par Alain L.  |  0 commentaire(s)
Total War Shogun 2 - Logo

La série Total War s’agrandit à nouveau en cette année 2011, une année on ne peut plus importante pour Creative Assembly. Cela fait en effet plus de onze ans que cette saga vidéoludique a été créée. Depuis, elle s’est aventurée sur de multiples périodes historiques comme les guerres napoléoniennes et romaines. Afin de fêter ces onze années d’existence, les responsables ont décidé de se plonger à nouveau au cœur des périodes féodales japonaises.

De la stratégie pure et dure

Total War Shogun 2 porte bien son nom et nous permet comme ses prédécesseurs de participer à des batailles épiques, massives. Elles impliqueront le plus souvent des centaines voire des milliers de combattants prêts à suivre nos ordres. Le jeu se déroule plus précisément durant l’époque Sengoku. Cette époque s’étale du XVème au XVIème siècle et a été marquée par des conflits militaires incessants.

Notre rôle sera de participer à ces batailles dans le seul et unique but d’unifier le Japon et de devenir par la même occasion le shōgun. Total War Shogun 2 est un jeu de stratégie pur rendu accessible au travers de tutoriaux complets et clairs. Il comporte deux types de gameplay : les phases au tour par tour et les phases en temps réel.

Total War Shogun 2 - Image 13 Total War Shogun 2 - Image 12

Les premières phases sont archi-classiques, durant ces dernières le joueur doit organiser la politique économique et militaire des villes placées sous son autorité. Il a donc le pouvoir d'ériger des bâtiments et de les consolider, d’enrôler des troupes et surtout d’explorer via terres et mers le Japon. L’ensemble de ces actions requièrent un certain nombre de tours à effectuer durant lesquels nos adversaires prépareront aussi leur armée.

L’objectif du jeu n’est pas de cohabiter pacifiquement et de trouver des accords. En tant que leader militaire, il nous faut constamment chercher des moyens d’étendre notre empire et rallier le peuple à notre cause. Cela passe inévitablement par la violence et les combats.  Avant de partir au combat, il est nécessaire de se forger une armée digne de ce nom.

Total War Shogun 2 - Image 11 Total War Shogun 2 - Image 10

Le jeu brille dans sa cohérence logistique et historique. Il est impossible pour une seule ville de bâtir à elle seule une invincible armada. Le joueur doit faire avec les avantages conférés par son clan d’origine, il en existe au total neuf. A titre d’exemple, le clan Takeda a accès à ces unités de cavalerie supérieure et voit ses cavaliers dotés d’un meilleur état d’esprit.

Le clan Chosokabe est lui spécialisé dans l’archerie et possède par conséquent des avantages dans ce domaine. Afin de s’approprier ce savoir-faire, le joueur devra capturer les villes gouvernées par ce clan. L’argent joue sans surprise un important rôle dans le concept, il provient principalement du commerce et des impôts. Afin d’augmenter ses revenus, le joueur peut améliorer les routes et les marchés, passer des accords et augmenter les impôts.

Total War Shogun 2 - Image 9 Total War Shogun 2 - Image 6

Cet ultime levier économique est à double tranchant,  en cas d’abus le peuple n’hésitera pas à contester nos décisions. Pour éviter la ruine, le public doit donc trouver le juste milieu entre consolidation militaire et revenus financiers. Une armée solide est une armée régulièrement entretenue à l’aide de fonds financiers et de ressources alimentaires.

Si ces deux conditions ne sont pas respectées, il sera difficile de tenir tête à nos adversaires. En cas de pénurie alimentaire, il est heureusement possible de passer par la voie diplomatique et de nouer des liens commerciaux avec ses voisins. Bien entendu, ces ententes impliquent souvent des contreparties. Elles peuvent être financières ou non.

Total War Shogun 2 - Image 8 Total War Shogun 2 - Image 7



Une formule qui gagne

Si les pièces d’or ne suffisent pas à convaincre, il est alors possible d’arranger un mariage avec l’un des membres de notre famille. Des améliorations culturelles viendront améliorer notre quotidien, elles sont réparties à travers deux branches, la branche Chi (civile) et la branche Bushido (militaire). Elles affectent notablement notre empire.

En formant efficacement nos troupes à l’art du Bushido, il est possible de maximiser le potentiel de nos guerriers qui seront alors fiers de mourir au combat. Durant une campagne, les conditions de victoire nécessitent en général la capture de Kyoto, la capitale de l’époque ainsi que le contrôle des provinces du Japon.

Total War Shogun 2 - Image 5 Total War Shogun 2 - Image 4

Ces campagnes durent souvent un bon siècle. Cela signifie que le joueur a quatre cent tours pour parvenir à ses fins. Une année s’écoule en seulement quatre tours, ainsi à chaque tour une nouvelle saison se profile. Les saisons justement doivent être prises en compte lors de nos campagnes militaires. Attaquer en plein hiver affaiblira notablement nos troupes.

La résolution des conflits militaires peut se faire de façon automatisée ou manuelle. En mode automatique, l’issue dépend souvent de l'entraînement de nos troupes et leur nombre. Cette option permet au joueur de respirer un tant soit peu. Le mode manuel est à privilégier lors des oppositions complexes impliquant un équilibre des forces ou au contraire une infériorité numérique.

Total War Shogun 2 - Image 3 Total War Shogun 2 - Image 2

De cette façon, il est possible de surmonter ces difficultés.  En optant pour la résolution manuelle, le joueur passe à la phase de jeu en temps réel. Dans cette phrase, le joueur a le contrôle entier sur ses troupes à la manière des classiques RTS. Bien entendu, il n’a la possibilité de « fabriquer » des unités et de construire des bâtiments.

Il doit se concentrer sur la partie purement stratégique. Cette partie comprend la prise en compte de facteurs naturels. La météo est un facteur essentiel à intégrer au sein de nos stratégies. La pluie rendra par exemple inefficace toute arme à base de feu comme les fléchettes et les boulets enflammés. Le brouillard empêchera les armes à distance d’être utilisées correctement. Entrainés, les samouraïs pourront facilement prendre le dessus sur des archers en supériorité numérique.

Total War Shogun 2 - Image 24 Total War Shogun 2 - Image 1

Le dénivelé est tout aussi important, il permet à nos troupes d’avoir un champ de vue maximal et autorise les archers à tirer de loin. De plus, les forêts sont à même d’héberger nos troupes et sont un lieu idéal pour tendre des pièges. Au niveau des facteurs humains, on trouve les châteaux lors d’un siège et les monuments conférant de sympathiques bonus logistiques.

Total War Shogun 2 ne serait pas un jeu de stratégie sans son côté aléatoire. Il est matérialisé sous forme de catastrophes naturelles et d’interventions étrangères comme les prêtres chrétiens. Adopter la religion chrétienne à ses avantages comme l’accès aux armes européennes. En revanche, cela est très mal vu par la population à majorité bouddhiste.

Total War Shogun 2 - Image 23 Total War Shogun 2 - Image 20



Galerie d'images

Total War Shogun 2 - Image 13 Total War Shogun 2 - Image 12

Total War Shogun 2 - Image 11 Total War Shogun 2 - Image 10

Total War Shogun 2 - Image 9 Total War Shogun 2 - Image 6

Total War Shogun 2 - Image 7 Total War Shogun 2 - Image 8

Total War Shogun 2 - Image 5 Total War Shogun 2 - Image 4

Total War Shogun 2 - Image 3 Total War Shogun 2 - Image 2

Total War Shogun 2 - Image 1 Total War Shogun 2 - Image 24

Total War Shogun 2 - Image 23 Total War Shogun 2 - Image 20

Total War Shogun 2 - Image 21 Total War Shogun 2 - Image 22

Total War Shogun 2 - Image 19 Total War Shogun 2 - Image 18

Total War Shogun 2 - Image 17 Total War Shogun 2 - Image 16

Total War Shogun 2 - Image 15 Total War Shogun 2 - Image 14



Même concept, même qualité

Total War Shogun 2 - JaquetteCreative Assembly a eu la présence d’esprit de prendre en compte le contexte historique. Ainsi les châteaux du jeu sont composés de cours et de niveaux intermédiaires. La composition de l’armée adverse doit définir notre stratégie. Il faut s’adapter en fonction des situations et éviter les trop grandes spécialisations. Combattre un clan spécialisé dans la cavalerie à l’aide uniquement d’archers relève du suicide.

Il est important de jouer la carte de la diversité et de la polyvalence rendue possible grâce aux compétences actives et passives des différentes unités. On termine avec les unités spéciales comme les généraux et les ninjas. Les généraux sont des personnages importants conférant des bonus logistiques dans un périmètre donné.

Toutefois, ces haut-gradés sont humains et sont susceptibles de retourner leur veste. Afin de s’assurer de leur fidélité, il faut les placer à des postes clés comme la défense ou l’économie. Les ninjas sont eux capables de gravir des murs élevés et peuvent prendre par surprise l’adversaire. Les batailles navales sont plus simples à gérer, les facteurs à prendre en compte sont le nombre et le type de bâtiments ainsi que les conditions météos. Le joueur n’a aucunement besoin de prendre en compte l’inclinaison des bateaux ou encore la direction du vent.

Les deux phases de jeu sont jouées à l’aide d’une interface de jeu claire et complète. A l’instar des unités, cette dernière se montre parfaitement adaptée au contexte historique. Par ailleurs, les artistes ont su modéliser précisément les unités, leur conférer des animations cohérentes mais aussi dessiner de jolis champs de batailles. Les effets spéciaux comme le feu ou le neige participent activement à la bonne immersion du joueur

Même son de cloche au niveau des bruitages et de la bande sonore très crédible. Les doublages sont eux corrects au possible. Le concept prend toute sa dimension en multi-joueurs composé de parties compétitives, de missions escarmouches et ainsi que de missions coopératives. C’est grâce au mode Conquête que les parties compétitives sont accessibles.

Il s’agit en fait d’une interface de jeu reliant les joueurs du monde entier. Dans ce mode, l’objectif du joueur est de conquérir les provinces du Japon. Ces conquêtes sont rendues possibles à chaque victoire acquise face à un joueur humain. Ce mode prend en compte les performances du joueur qui sera récompensé à l’aide de points d’expériences, d’améliorations et d’unités expérimentées. Bien entendu, le joueur peut aussi compter sur l’IA pour lui donner du fil à retordre. L’IA est enfin solide et exploite l’ensemble des possibilités qui lui sont offertes. A signaler aussi la présence d’une encyclopédie complète de grande qualité qui permet aux joueurs de se familiariser avec le titre.

Vous l’aurez compris, Total War Shogun 2 est un titre excellent en tout point qui allie stratégie au tour par tour et en temps réel. Si vous êtes fan de stratégie ou du Japon médiéval, vous pourrez alors vous procurer sans aucun regret ce titre qui vous occupera durant des dizaines et des dizaines d’heures. N’ayons pas peur des mots, il s’agit très franchement d’un incontournable jeu de stratégie, ni plus ni moins.

Configuration de test :

  • Asus P8P67 Deluxe
  • Intel i7 2600K
  • 12Go DDR3-1600
  • nVidia GeForce 260GTX
  • Samsung SyncMaster T240MD
  • Creative Sound Blaster X-Fi Titanium
  • Sennheiser PC 360 G4ME


+ Les plus
  • L'interface simple
  • Les tutoriaux clairs
  • L'ambiance immersive
  • Les possibilités stratégiques
  • Les modes multi-joueurs
- Les moins
  • Addictif
  • Gourmand en ressources
  • Absence d'un éditeur de cartes

Notes

  • Graphisme En temps réel ou au tour par tour, le jeu possède des graphismes et des menus précis à souhait. Cette précision visuelle on la retrouve à tous les étages, que ce soit au niveau des armures, des animations ou encore du décor franchement crédible. Il faut toutefois être équipé d'un micro-ordinateur solide, afficher plus de cinq cents unités à l’écran n’est pas un jeu d’enfant.
    9/10
  • Bande son Au niveau sonore, le titre se « contente » d’atteindre la norme haute. Il est doté de bruitages précis, de doublages corrects et des thèmes sonores sublimes.
    8/10
  • Jouabilité Le titre de Creative Assembly est un modèle en termes de jouabilité et d’ouverture. Bien qu’il offre d’innombrables possibilités stratégiques, ces dernières sont parfaitement expliquées à l’aide de tutoriaux plus limpides que jamais.
    9/10
  • Durée de vie En plus de l'haletante campagne et des missions co-op qui vous tiendront occupés durant une bonne vingtaine d’heures, il faudra sans aucun doute tripler ce nombre avec la prise en compte du mode Conquête.
    8/10
  • Scénario Le jeu n’est pas doté d’un scénario à proprement parler, néanmoins il tire excellemment bien partie de cette période historique captivante au possible et nous pousse littéralement à nous intéresser au Japon médiéval. Difficile de faire mieux.
    9/10
  • Note générale Creative Assembly fait aujourd’hui ce qu’il y a de mieux en matière de stratégie. Il nous offre cette année un concentré de stratégie revu et amélioré, accessible et immersif. Total War Shogun 2 est un incontournable jeu de stratégie que les fans devront se procurer absolument.
    9/10
  • Partager ce contenu :
Vos commentaires
icone Suivre les commentaires
Poster un commentaire