Dans 10 ans, il sera impensable qu'un professionnel ne sache pas coder

Le par  |  31 commentaire(s)
bug_post

Une tribune de Marlène Antoinat, cofondatrice du coding Boot Camp La Capsule Academy.

Marlene-AntoinatÀ l'heure actuelle, 76 % des entreprises ont engagé leur transformation numérique (selon le Syntec numérique). Et pour cause : ce passage, désormais obligatoire, est un moteur de leur croissance et de leur compétitivité.

Chaque révolution industrielle a amené de profondes mutations du monde du travail. Certains métiers, victimes de robotisation et d'automatisation, ont disparu, quand d'autres ont émergé grâce aux progrès technologiques et aux évolutions sociétales. Aujourd'hui, c'est véritablement une seconde révolution qui s'est engagée au travers du numérique : l'hybridation est devenue un mot-clé du recrutement. Dès demain, elle en sera le principal mot d'ordre.

Le numérique révolutionne le marché de l'emploi

La digitalisation touche aujourd'hui tous les secteurs de l'économie : l'évolution constante de la technologie, de ses outils et des usages qu'elle apporte amène les employés à continuellement gagner en compétences. L'employabilité doit passer par une évolution - même partielle - des compétences. Pourquoi ? Car les profils à compétences multiples rassurent les employeurs sur l'adaptabilité et la compétitivité de leurs candidats. Des profils hybrides permettent de répondre aux nouveaux enjeux des entreprises et apparaissent donc comme l'avenir du monde du travail.

Ceci implique en pratique que les métiers doivent évoluer pour gagner en polyvalence et en expertise.

Le « candidat idéal » a changé

La mutation digitale entraîne une modification des lignes de l'entreprise.

Aujourd'hui, les métiers comme le marketing et la DSI doivent collaborer étroitement. Les systèmes d'information doivent s'ouvrir à la stratégie et le marketing à la technique. Amener deux sphères distinctes à se rejoindre sur un socle commun collaboratif, tel est le nouveau défi du monde du travail qui engendre progressivement de nouveaux métiers. La croissance exponentielle du Big Data par exemple entraîne le recrutement de profils qui possèdent à la fois des compétences techniques mais aussi stratégiques, capables de lire et d'analyser ces données.

Parmi ces nouveaux métiers nécessitant des compétences techniques et des compétences dans le design, le marketing et la stratégie, on retrouve des Products Owners, Products Managers, Creative Technologists, Digital Marketers ou autres Data Analysts qui sont aujourd'hui des métiers très recherchés par les recruteurs. Parmi eux, les Growth Hackers, responsables de la croissance accélérée de l'entreprise, à la croisée entre le marketing et le développement, apparaissent par exemple comme le nouveau visage du développement stratégique des entreprises.

Un seul mot d'ordre : se former

Dans 10 ans, il semblera impensable qu'un professionnel ne sache pas coder !

L'hybridation des métiers et donc l'apprentissage du code informatique pour des profils marketing, graphiques ou stratégiques dans le secteur du numérique, va devenir un garant de la durabilité d'une carrière professionnelle. Posséder un socle technique va très vite devenir indispensable. Ceci implique, pour les professionnels du marketing ou de la stratégie, de se former dès aujourd'hui afin d'acquérir les compétences techniques nécessaires à l'évolution inéluctable du marché du travail. Plus que jamais, les professionnels vont devoir mettre à jour leurs compétences de façon régulière pour se bâtir un profil attractif, recherché par les entreprises.

Parmi les options qui s'offrent aux professionnels pour se former, les Moocs et tutoriels en ligne sont une très bonne option pour ceux qui souhaitent se former de façon autonome. Ils permettent de monter en compétences à moindre frais. Les professionnels souhaitant se former rapidement et efficacement peuvent s'orienter vers des Coding Bootcamps, des formations accélérées au code informatique qui constituent également une excellente alternative.

Le marché du travail est en pleine évolution : c'est dès aujourd'hui qu'il faut se former pour mieux appréhender les challenges de demain.

Complément d'information

Vos commentaires Page 1 / 4

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #1970163
Quand je vois ce que des développeurs professionnels sont capables de produire comme horreur, je n'ose imaginer ce qu'une personne, dont ce n'est pas du tout son coeur de métier, puisse produire...
Le #1970166
pffff
Par où commencer ? Dès la première phrase peut être ?

"À l'heure actuelle, 76 % des entreprises ont engagé leur transformation numérique (selon le Syntec numérique)."

--->À l'heure actuelle, 78,34% des boulangers ont engagé leur transformation psychanalytique.

"La digitalisation touche aujourd'hui tous les secteurs de l'économie"
----->vous voulez parler de la technologie du doigt ? Ou bien parlez-vous des techniques numériques ? Donc les techniques numériques touchent tous les secteurs de l'économie ? C'est nouveau ? Ca a commencé l'année dernière ?

Devrais je parler de votre "hybridation" (dont il n'est pas nécessaire de rappeler la définition, laquelle d'ailleurs ? https://fr.wikipedia.org/wiki/Hybridation )

Sérieusement, ce texte a été produit automatiquement par un logiciel non ?

Pour ceux qui ne connaissent pas, allez vous amuser sur l'excellent Corporate Bullshit Generator http://cbsg.sf.net
Le #1970167
" Ils permettent de monter en compétences à moindre frais. "

----> Ils permettent de monter en compétences à moindre compétence surtout.....
Le #1970168
"il sera impensable qu'un professionnel ne sache pas coder", bon...

- Bonjour, je suis professionnel et je ne sais pas coder.
- C'est justement ce qu'on cherchait, vous êtes sûr hein ? Parce que c'est indispensable que vous ne sachiez pas.

Je viens de me rendre compte de ma connerie, c'était écrit "impensable", j'ai lu "indispensable", je pensais que ça avait été corrigé mais non, j'avais bien copié-collé la phrase contenant "impensable" . Pardon GNT, me fouettez pas trop fort.
Le #1970169
Un beau concentré de généralités, de contre-vérités et de pseudo concepts à la mode.

Toute l'histoire économique démontre que la spécialisation est inéluctable pour créer de la valeur : le code restera une affaire des pros du code.
Le #1970171
Subutox a écrit :

"il sera impensable qu'un professionnel ne sache pas coder", bon...

- Bonjour, je suis professionnel et je ne sais pas coder.
- C'est justement ce qu'on cherchait, vous êtes sûr hein ? Parce que c'est indispensable que vous ne sachiez pas.




Dire que mon boulanger (un professionnel), ne sait pas encore coder....


Coder quoi ? Ca englobe quoi comme technologies le mot "coder" dans cet "article" ? HTML ? PHP ? JS ? Client lourd en C, C++, Ada ? Coder c'est pisser du code ? Ou bien c'est concevoir des algorithmes complexes ? Ou bien c'est le métier d'analyste programmeur ?

On saura pas, de toute façon, on s'en fout, tant que ça a l'air pompeux....
Le #1970172
Hey les gars, je sais coder une addition en VBA, je suis donc indispensable !!

Bientôt je saurai... Changer la couleur d'une cellule !! Nécessaire et suffisant non?
Le #1970174
"Products Owners, Products Managers, Creative Technologists, Digital Marketers" "Growth Hackers"… l'inventivité du Marketing niveau BS lexical m'impressionnera toujours.
Le #1970176
lidstah a écrit :

"Products Owners, Products Managers, Creative Technologists, Digital Marketers" "Growth Hackers"… l'inventivité du Marketing niveau BS lexical m'impressionnera toujours.


http://cbsg.sf.net
Le #1970181
Comme si coder serait la condition pour que nous puissions nous nourrir, et avancer dans la vie ! Allez dire ça aux agriculteurs qui reviennent peu à peu à une agriculture naturelle, la permaculture. Le peintre et le maçon, experts en codage ?! Héhéhé
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]