TSMC : Cap sur la gravure en 3 nm, mais pour quoi faire ?

Le par  |  14 commentaire(s)
TSMC wafer

Si actuellement, TSMC s'oriente vers la gravure en 5 nm, le fondeur vise les 3 nm dès 2022. Mais finalement, ça sert à quoi de vouloir graver aussi fin ?

Il y a quelques jours, TSMC annonçait l'investissement de plus de 15,6 milliards de dollars dans la construction d'un nouveau site de production dédié à la gravure de processeurs en 5 nm. Une usine qui serait installée à Taïwan et qui lancerait des tests en 2017 pour une première commercialisation dès 2020.

Par la suite, les investissements devraient continuer, et TSMC évoque déjà la gravure en 3 nm d'ici 2022... Pour rappel, les premiers processeurs mobiles gravés en 10 nm ne doivent sortir qu'à compter de l'année prochaine.

Mais pourquoi alors souhaiter aller toujours plus loin dans la finesse de gravure ? Plus un processeur profite d'une finesse de gravure élevée, plus il se veut performant et particulièrement adapté aux usages mobiles.

TSMC wafer

Concrètement, une puce gravée en 5 nm consommera bien moins d'énergie qu'une puce identique gravée en 10 nm. Et qui dit consommation amoindrie dit plus d'autonomie pour les dispositifs mobiles.

Cette baisse de consommation s'accompagne également d'une diminution du dégagement de chaleur... Une chaleur qui pèse en général lourdement sur la stabilité des opérations réalisées. Un processeur plus fin permet donc d'obtenir un processeur plus fiable.

En prenant compte de ces avantages, on peut également envisager d'accélérer la fréquence de fonctionnement de la puce et donc d'obtenir une puce plus rapide tout en étant plus économe. Disposer d'une technologie de gravure plus fine permet d'intégrer bien plus de transistors sur une surface identique... Ou de faire le choix de miniaturiser un peu plus les puces pour en graver davantage sur un même Die (la plaque de silicium ou d'alliage qui sert de base pour la gravure des processeurs) et réaliser ainsi des économies...

Reste qu'il y a des limites techniques à la gravure traditionnelle... Les fondeurs disposent déjà d'une alternative leur permettant en théorie de continuer leur course à la finesse avec la lithographie à ultraviolet extrême... Une technologie qui se veut toutefois tellement énergivore et encombrante qu'elle n'est pas encore commercialement viable. Actuellement, l'ensemble des fabricants de puces tente de repousser leur dépendance à cette technologie et préfère tenter d'améliorer au maximum leurs processus de gravure plus traditionnelle.

Complément d'information

Vos commentaires Page 1 / 2

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #1938158
Bah clair que niveau autonomie et puissance/W ça sera toujours intéressant de graver plus fin !
Maintenant, faut voir jusqu'où il sera possible de réduire l'épaisseur des transistors.

L'article est excellent en tout cas, tout y est !
Le #1938171
Safirion a écrit :

Bah clair que niveau autonomie et puissance/W ça sera toujours intéressant de graver plus fin !
Maintenant, faut voir jusqu'où il sera possible de réduire l'épaisseur des transistors.

L'article est excellent en tout cas, tout y est !


Il ne sera pas possible d'aller physiquement plus bas que 3nm avec du silicium il me semble.
Le #1938194
Outpox >>>J'ai lu ça aussi, faudra trouver un autre semiconducteur...
Anonyme
Le #1938198
lebonga a écrit :

Outpox>>>J'ai lu ça aussi, faudra trouver un autre semiconducteur...


Le graphène
Le #1938202
Morpheus005 >>>Vu le prix de la matière première, voilà le prix des proc' !!!!
Anonyme
Le #1938203
lebonga a écrit :

Morpheus005>>>Vu le prix de la matière première, voilà le prix des proc' !!!!


Il est difficile d'avoir le beurre et l'argent du beurre !
Le #1938209
Ou les diamants industriels qui permettraient de faire des processeurs en "3D", un peu comme des immeubles (avec des étages quoi).
Le problème reste encore maintenant le procédé de fabrication des diamants qui n'est pas tout à fait au point.

Source : un docu qui commence à dater un peu mais qui traite de ça.
Le #1938233
Le mit avait fait des avancées sur les nanotubes de carbone en 1nm si j'me souvient bien... Mais pareil, je pense que c'est difficilement productible à grande échelle
Anonyme
Le #1938242
Safirion a écrit :

Le mit avait fait des avancées sur les nanotubes de carbone en 1nm si j'me souvient bien... Mais pareil, je pense que c'est difficilement productible à grande échelle


Safirion, je te mets du vert partout ou le renard te met du rouge; tu peux le faire pour moi ?
Le #1938243
Morpheus005 a écrit :

Safirion a écrit :

Le mit avait fait des avancées sur les nanotubes de carbone en 1nm si j'me souvient bien... Mais pareil, je pense que c'est difficilement productible à grande échelle


Safirion, je te mets du vert partout ou le renard te met du rouge; tu peux le faire pour moi ?


Pas de soucis l'ami, j'étais justement en train de le faire
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]