Qu'est-ce qu'une interface haptique ?

Le par  |  0 commentaire(s)
tuto_haptique

Les interfaces tactiles, c'est très bien, mais cela manque en général d'une interaction : la confirmation que l'appui a été pris en compte. Pour résoudre cette perte d'information par rapport aux systèmes à touches physiques, les fabricants ont imaginé une solution : l'interface tactile haptique.

L'année 2007 a remis les interfaces tactiles et l'expérience utilisateur au coeur du processus de création des téléphones portables haut de gamme. Jusqu'à présent, et hormis quelques exceptions, l'essentiel de l'interface entre l'homme et la machine est passée par des boutons : clavier numérique, touches de contrôle, croix directionnelle.

Ce mode d'interaction, sans être parfait, était adapté à un usage de téléphonie et de quelques fonctions supplémentaires. Mais la multiplication des fonctionnalités des mobiles a conduit à une densité des arborescences des menus ayant tendance à décourager les utilisateurs et à une complexité d'utilisation pouvant rebuter jusqu'aux utilisateurs expérimentés.

D'où les tendances qui ont émergé en 2007, portées par le lancement de l' iPhone, de changer à la fois le mode d'interaction et l'interface pour en optimiser l'ergonomie. Cela s'est traduit par la multiplication des téléphones à interface tactile et de nouvelles formes de hiérarchisation des informations, à la fois modulable et personnalisable, sous forme de widgets.

Samsung SGH F480 02 Samsung Instinct Sprint MWC 2008 LG KF700 01

Quelques exemples de mobiles à interface tactile haptique

Une interface tactile offre également l'avantage de pouvoir être constamment redéfinie en fonction des besoins et des applications. Mais, pour aller plus loin, et pour retrouver l'expérience pression/réaction des traditionnelles touches, certains fabricants proposent des interfaces tactiles haptiques, ce dernier terme pouvant correspondre à une "  perception du toucher ".

Une interface tactile haptique est donc une interface réagissant au toucher par vibration et permettant de valider les appuis sur l'écran afin de minimiser les erreurs de frappe. Différents types de vibration peuvent même distinguer plusieurs modes de toucher ( long, court, répété, etc ), générant des actions en conséquence.

L'utilisateur est donc informé que son action a été prise en compte, au contraire des interfaces tactiles non haptiques, qui peuvent laisser planer le doute en cas de temps de réaction moyen et conduire à répéter inutilement des frappes.

Début 2008, la plupart des fabricants ont ainsi présenté des gammes de téléphones portables dotés d'interfaces tactiles, haptiques ou non, couvrant toute la face avant du terminal ou logées sous l'écran principal.
Vos commentaires
Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme