Anti-harcèlement : Twitter rachète Smyte qui ferme aussitôt

Le par  |  1 commentaire(s)
Twitter-Smyte

Twitter fait tomber Smyte dans son giron pour mieux lutter de manière proactive contre les comportements abusifs. Un rachat qui entraîne l'arrêt immédiat du service.

La semaine dernière, Twitter a annoncé faire l'acquisition de Smyte. Basée à San Francisco aux États-Unis, cette start-up est spécialisée dans l'identification et la prévention du harcèlement et du spam, ainsi que la lutte contre la fraude et pour la sécurisation des comptes d'utilisateurs.

Twitter vante l'approche proactive de Smyte et un même objectif de " mettre fin aux comportements abusifs avant qu'ils n'aient un impact sur l'expérience de quiconque. "

Pour ses clients, la technologie de Smyte analyse leurs données, importe toutes les règles d'un système existant et crée des règles et des modèles de machine learning adaptés à leurs besoins spécifiques.

Smyte
Suite à son rachat, la technologie de Smyte sera intégrée aux systèmes de Twitter et viendra s'ajouter à sa propre technologie et outils déjà déployés. Fin 2017, Twitter a mis à jour ses règles d'utilisation concernant le traitement des comportements haineux, violents et abus.

Si le montant du rachat de Smyte n'est pas communiqué, c'est aussi le mystère à propos de la manière dont cette technologie proactive sera implémentée. Le rachat par Twitter signifie en tout cas la fermeture immédiate du service et de l'accès à son API.

Dans une page archivée de Smyte, on peut lire que la start-up mettait en avant GoFundMe, Indiegogo, Quora, Musical.ly ou encore Zendesk parmi ses clients. Selon TechCrunch, un plan de transition a été mis en place pour les clients de Smyte. Pour autant, certains ont été surpris par la fermeture de Smyte.

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #2019944
Est-ce que Twitter est anti-Smyte du coup ?
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme