Twitter : pas de poursuite pour soutien matériel à l'Etat islamique

Le par  |  1 commentaire(s)
Twitter-prison

Une décision en appel confirme le rejet d'une plainte accusant Twitter de soutien matériel à l'organisation terroriste Etat islamique.

Aux États-Unis, les familles de deux hommes tués en novembre 2015 en Jordanie avaient porté plainte contre Twitter. Les deux hommes travaillaient pour le gouvernement américain dans un centre d'entraînement de policiers à Amman.

TwitterLe groupe Etat islamique avait revendiqué la responsabilité de l'attaque. Elle avait été perpétrée par un officier de police jordanien qui avait étudié au centre.

Une cour d'appel fédérale a récemment estimé que Twitter n'a pas apporté de soutien matériel à l'organisation terroriste. Les plaignants n'ont pas pu démontrer un lien entre Twitter et l'attaque, ou la présence de l'Etat islamique sur Twitter (Reuters).

Cette décision confirme un jugement en première instance en août 2016. Un juge californien avait rejeté la plainte. " Twitter ne peut être traité comme un éditeur ou interlocuteur de la rhétorique haineuse de l'Etat islamique et n'est pas responsable des faits reprochés. "

Selon la plainte, Twitter avait fourni un soutien matériel au groupe terroriste en lui permettant la création et l'utilisation de comptes. Dans son dernier rapport de transparence sur la période du premier semestre 2017, Twitter a indiqué la suppression de près de 300 000 comptes liés au terrorisme.

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #1999197
C'est n'importe quoi. Twitter n'a rien à voir avec le terrorisme, ils disent lutter contre en ayant fermé des milliers de compte. Quelle bande d'idiot de les attaquer en justice.
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme