Uber n'est plus le bienvenu à Londres

Le par  |  3 commentaire(s)
Uber-logo

Uber est de plus en plus contesté en Europe, et le service vient de voir sa licence tout simplement annulée dans la ville de Londres.

Uber est devenu persona non grata dans la capitale britannique : l'autorité des transports de Londres (TfL) a tout simplement retiré sa licence au service.

Uber

La TfL a indiqué avoir retiré sa licence à Uber, ce qui implique que plus aucun chauffeur de VTC travaillant pour le service américain n'a le droit d'exercer son activité dans la capitale britannique. L'autorité a ainsi indiqué dans un communiqué officiel que "L'approche et la conduite d'Uber ont démontré un manque de responsabilité en lien avec plusieurs problèmes, avec des conséquences potentielles pour la sûreté et la sécurité du public."

Ce qui est principalement reproché à Uber, c'est le fait de ne pas contrôler les casiers judiciaires de ses chauffeurs de façon systématique, ou encore d'encourager l'utilisation d'un logiciel permettant à ses chauffeurs de travailler dans des zones interdites aux VTC sans être repérés par les autorités tout en proposant ainsi de la concurrence déloyale avec les services de taxi.

Uber a annoncé faire appel de cette décision, ce qui laissera un sursis à ses chauffeurs qui pourront malgré tout continuer de travailler dans la capitale au-delà du 30 septembre prochain, date de l'expiration de la licence d'exploitation.

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #1981708
"... en proposant ainsi de la concurrence déloyale avec les services de taxi."

Ça ça me rends dingue. Concurrence déloyale ? Parce que c'est moins cher ? Parce que les chauffeurs sont plus sympas ?

Si les taxis tiennent à leur monopole de merde, ils n'ont qu'à offrir un service avec un meilleur rapport qualité-prix. Perso je suis pas fan du concept de payer 30 boules un aller-retour à la gare, avec un boulet qui lève les yeux au ciel lorsque je ne lui donne pas de pourboire.

Depuis toujours, les taxis avaient un monopole leur permettant de mettre les prix qu'ils veulent. Maintenant Uber arrive, et fait jouer la concurrence. Le tout au bénéfice du consomateur, qui pait moins. Mais non, les compagnies de taxis ne veulent pas jouer le jeu de la concurrence et se plaignent en parlant de "concurrence déloyale", et pleurnichent pour interdire les méchants Uber qui propose un meilleur service.

Les taxis peuvent bien crever, c'est tout ce qu'ils méritent pour nous avoir arnaqué pendant des décennies.
Le #1981727
jujubibi a écrit :

"... en proposant ainsi de la concurrence déloyale avec les services de taxi."

Ça ça me rends dingue. Concurrence déloyale ? Parce que c'est moins cher ? Parce que les chauffeurs sont plus sympas ?

Si les taxis tiennent à leur monopole de merde, ils n'ont qu'à offrir un service avec un meilleur rapport qualité-prix. Perso je suis pas fan du concept de payer 30 boules un aller-retour à la gare, avec un boulet qui lève les yeux au ciel lorsque je ne lui donne pas de pourboire.

Depuis toujours, les taxis avaient un monopole leur permettant de mettre les prix qu'ils veulent. Maintenant Uber arrive, et fait jouer la concurrence. Le tout au bénéfice du consomateur, qui pait moins. Mais non, les compagnies de taxis ne veulent pas jouer le jeu de la concurrence et se plaignent en parlant de "concurrence déloyale", et pleurnichent pour interdire les méchants Uber qui propose un meilleur service.

Les taxis peuvent bien crever, c'est tout ce qu'ils méritent pour nous avoir arnaqué pendant des décennies.


Je pourrais dire que les taxis ne sont pas les seuls concernés à nous proposer un comportement qui laisse à désirer,mais je pense que je me limiterais à :Comparaison n'est pas raison. Et puis ce n'est pas aussi une autre raison pour laisser cette entreprise outrepasser les lois et être sans scrupules pour ses concurrents,ses employés, ses chauffeurs, les clients, et les États. Il n'y a presque pas un jour où je n'entends pas parler d'un scandale venant de cette compagnie.

Par ailleurs, nous méritons mieux en terme d'alternative. Je veux dire, doit-on brader tout ce qui constitue les fondements de notre société pour jouir d'un service au vue de tous les sacrifices que l'on consentira ailleurs ?

Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme