Ubisoft agace Vivendi qui s'impatiente

Le par  |  9 commentaire(s)
Ubisoft nouveau logo

Vivendi compte toujours mettre la main sur l'éditeur Ubisoft et c'est récemment Stéphane Roussel, président des opérations du groupe qui exprimait son agacement face à la résistance des frères Guillemot.

On le sait, depuis plusieurs mois déjà, le groupe Vivendi s'est lancé dans une tentative de rachat de l'éditeur Ubisoft. Le groupe de Vincent Bolloré avait déjà racheté Gameloft et racheté plus de 25% des parts d'Ubisoft.

Ubisoft nouveau logo

Mais face à cette tentative de rachat, la famille Guillemot fait de la résistance, refusant de voir l'entreprise familiale rachetée par un si grand groupe, notamment pour conserver son indépendance. Face à la situation, Stéphane Roussel soufflait le chaud et le froid dans le journal canadien La Presse+, expliquant que "Le succès de l’intégration de Gameloft donne l’idée d’aller plus loin dans les jeux vidéo. À l’échelle Vivendi, ça ne suffit pas, donc on veut accélérer. C’est possible que ce soit avec Ubisoft, mais ça peut aussi être avec quelqu’un d’autre".

Malgré tout, Vivendi se montre particulièrement agacée par la position d'Ubisoft et s'entête à souhaiter absorber l'éditeur :

"On a beau tendre la main, on est face à une famille qui a de la difficulté à accepter les règles du jeu liées au fait d’être en Bourse. Il y a un blocage de leur côté, au minimum. Mais ça ne nous empêche pas d'avancer. La décision d'accélérer ou pas, elle ne se fera pas par rapport à leur comportement, il faut être clairs, parce qu'on pourrait attendre longtemps. Ça se fera par rapport à ce qu'il est pertinent de faire, si le prix est le bon. On n'est pas condamnés à le faire avec Ubisoft, mais on en détient quand même déjà 27%. Ce serait le penchant le plus naturel, mais je ne suis pas en train de vous dire qu'on va le faire de manière certaine"

Actuellement, la capitalisation boursière d'Ubisoft est de 5,6 milliards d'euros, ce qui freine Vivendi à se lancer dans une acquisition hostile. Par ailleurs, la situation d'Ubisoft n'est plus aussi catastrophique qu'au début des négociations avec Vivendi, puisque l'éditeur a enchainé quelques gros succès et a même réussi à trouver un nouveau levier de croissance en revendant ses droits de licences à des plateformes comme Netflix ou des studios pour les adapter en films ou séries.

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #1967574
Qu'ils continuent sur cette voie !
Franchement, Ubi gagne mon estime
Le #1967583
J'espère qu'Ubisoft gardera son indépendance et son image de société Française avec beaucoup de talents et de potentiel.
Le #1967587
J'admire la résistance des Guillemot
Le #1967593
Stéphane Roussel née avec une cuillère en or dans le cul ne supporte pas les petites contrariétés de la vie...et si résisté a une OPA fait aussi parti des règles du jeu liées au fait d’être en Bourse... au moins il m'aura fait rire avec sont caprice a 2 centime.
Le #1967595
iFlo59 a écrit :

Qu'ils continuent sur cette voie !
Franchement, Ubi gagne mon estime


Je suis daccord, de plus la qualité de leur jeux a beaucoup augmente ces dernier temps.
Le #1967598
Aaah Vivendi n'aime pas qu'on lui résiste... pauvre petit ! Alors qu' ils sont si balaise en matière de jeux vidéo -- contrairement à Ubisoft ! Aaaah Wait ! Qu'est-ce que je raconte !!!
Le #1967663
Dès qu'on entends parler de Vivendi, ça pu tjs la merde désolé si je choque
Le #1967710
Asgardcfr a écrit :

Dès qu'on entends parler de Vivendi, ça pu tjs la merde désolé si je choque


Normal c'est une société qui n'apporte aucune valeur ajoutée puisque sa finalité n'est que la croissance externe (rachat et revente d'entreprise)

Ce n'est que mon avis
Le #1967733
drahus a écrit :

Stéphane Roussel née avec une cuillère en or dans le cul ne supporte pas les petites contrariétés de la vie...et si résisté a une OPA fait aussi parti des règles du jeu liées au fait d’être en Bourse... au moins il m'aura fait rire avec sont caprice a 2 centime.


Stéphane Roussel encore un nom qui va rester dans les annnnnales
On avait déjà notre Veau doré à l'huile de palme , son mètre à pioncé

Je ne comprends pas tous ces gens qui passent allègrement le mur du con sans faire plus de bruit que ça dans la presse ch'uis con elle est à eux la presse !
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]