Les États-Unis éliminent Kaspersky Lab de leurs agences fédérales

Le par  |  12 commentaire(s)
numerique

Sur fond de crainte de cyberespionnage russe, les logiciels de sécurité de Kaspersky Lab sont interdits de présence dans les agences fédérales américaines.

Le département de la Sécurité intérieure des États-Unis ordonne d'identifier toute présence d'un produit de l'éditeur russe Kaspersky Lab dans les agences fédérales américaines. Le cas échéant, une désinstallation devra être opérée dans un délai de 90 jours.

Cette mesure est légitimée par un risque de compromission des systèmes d'information en cas d'exploitation " par des cyber acteurs malveillants ", et les " liens de certains responsables de Kaspersky Lab avec les services de renseignement et des agences gouvernementales russes. "

En clair, avec la présence de logiciels de sécurité Kaspersky Lab, les États-Unis craignent pour leur sécurité nationale, comme si les produits de cet éditeur pouvaient servir de cheval de Troie à la Russie.

Une telle méfiance n'est pas nouvelle. Pour montrer patte blanche et tout en dénonçant du " cyber-maccarthysme ", Eugene Kaspersky avait proposé de divulguer le code source de produits de Kaspersky Lab afin que le gouvernement américain puisse l'examiner.

Diplômé de ce qui s'appelait à l'époque la faculté de mathématiques de la Haute école du KGB à Moscou, le patron et cofondateur de Kaspersky Lab a travaillé par le passé pour le ministère russe de la Défense. Un passé qui permet aux États-Unis d'attiser la suspicion.

Dans une réaction, Kaspersky Lab fait part de sa déception concernant la décision américaine, souligne être une société privée se conformant aux normes strictes de l'industrie, et précise ne pas être un opérateur télécom soumis à une législation russe décriée.

" Nous n'avons pas de liens ou d'affiliation contraires à l'éthique avec un gouvernement, y compris la Russie. […] Nous n'avons jamais aidé, et n'aiderons jamais, un quelconque gouvernement dans le monde pour du cyberespionnage ou des cyber opérations offensives ", écrit Kaspersky Lab qui attend bien démontrer que les allégations à son encontre sont fausses et infondées.

Complément d'information

Vos commentaires Page 1 / 2

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #1979974
Ils cherchent vraiment le conflit, ces imbéciles...
Le #1979976
En représailles, j'ai désinstallé l'antivirus de John McAfee, cet américain drogué, trafiquant d'armes et présumé meurtrier.

Le #1979980
Le #1979998
Ridicule
Le #1980044
Depuis que je le dit un antivirus Russe ou pourquoi pas un os Nord coréen et pour finir un navigateur signé Daesh
Le #1980045
yam103 a écrit :

En représailles, j'ai désinstallé l'antivirus de John McAfee, cet américain drogué, trafiquant d'armes et présumé meurtrier.


Je voudrais pas dire de bêtises, mais il me semble que ça fait bien longtemps qu'il n'a plus aucun intérêt dans son ancienne boîte, le John.
https://en.wikipedia.org/wiki/John_McAfee#McAfee_Associates
Le #1980048
"Depuis que je le dit un antivirus Russe ou pourquoi pas un os Nord coréen et pour finir un navigateur signé Daesh "

de le même manière que je préfère un anti-virus ne serait-ce qu'aux origines vaguement russe à la majeure partie des concurrents US et consorts, je prendrais cash un anti virus nord coréen s'il existait misant sur la détestation des autres états et la volonté d'afficher l'espionnage de masse des citoyens par ces derniers.
Un peu comme W10 chinois ou la télémétrie est réduite à néant... (je m'en fous du gouvernement chinois il est à 10000+ km).

Le #1980051
Very and VERY Big Fu.-ck you Putin and your cccp today. Slava Ukraina - Glory to Ukraine and USA / Alex / ROMANIA
Le #1980114
alexandrestark a écrit :

Very and VERY Big Fu.-ck you Putin and your cccp today. Slava Ukraina - Glory to Ukraine and USA / Alex / ROMANIA


"Poutine méchant, Zuckerberg gentil" merci on a compris
Le #1980168
Les États-Unis ont bien raison de pratiquer le patriotisme en particulier dans un domaine sensible comme celui-ci, et on ferait mieux de s'en inspirer et de dégager tous les produits étatsuniens de nos machines et de développer les nôtres (jusqu'au matériel, parce que bon...), ou au moins d'aller se servir chez ceux qui ne cherchent pas à nous dominer et nous soumettre.

Par contre, pourquoi communiquer là-dessus ? Y'a rien d'extraordinaire ! A part pour faire monter le clash entre russophobes et russophiles ? J'avoue, à la lecture de cette nouvelle j'ai eu envie de me réabonner à Kaspersky ! Owi, si ça vous aide à lutter contre les yankees, tout ce que vous voulez ! Mais non je résiste.
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]