Valve prépare un service de Cloud gaming

Le par  |  3 commentaire(s)
Gabe Newell - Valve.

Valve serait actuellement en train de développer son propre service de cloud gaming s'articulant autour du catalogue de Steam.

Valve chercherait actuellement à mettre en place son propre service de Cloud Gaming afin de faire face aux initiatives de Microsoft, Sony et de Google dans le domaine.

Steam

C'est une mise à jour du code de SteamDB qui a attiré l'attention de certains développeurs suite à la découverte d'une référence à un service baptisé "Steam Coud Gaming". Dans les lignes de codes ainsi trouvées, il apparait que Steam demande aux éditeurs et développeurs s'il est possible de rendre disponibles leurs titres sur "Steam Cloud Gaming".

Compte tenu du catalogue de titres de Steam, si jamais un service de Cloud Gaming venait à sortir du côté de Valve, il pourrait constituer l'offre la plus alléchante et s'imposer d'emblée comme une référence, du moins si tous les titres diffusés par la plateforme intègrent une offre mensuelle. Et quand bien même, Steam restant la plateforme de prédilection des joueurs, le fait de pouvoir profiter de son catalogue de titres depuis une configuration plus musclée à distance pourrait séduire les joueurs, l'offre pourrait ainsi se rapprocher de Stadia.

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #2083154
Bah techniquement il ont la techno du stream, elle fonctionne, donc c'était a prévoir.
Le #2083158
En effet, il est devenu insupportable de devoir mettre 60-70 € pour un jeu que l'on termine assez rapidement et qu'on ne peut ni vendre, ni offrir, ni échanger.

Depuis longtemps j'ai arrêté de mettre le prix fort pour un jeu. D'autres contournements existent, légaux, semi légaux et illégaux. Les éditeurs l'auront bien cherché.
Le #2083171
Fennec6600 a écrit :

En effet, il est devenu insupportable de devoir mettre 60-70 € pour un jeu que l'on termine assez rapidement et qu'on ne peut ni vendre, ni offrir, ni échanger.

Depuis longtemps j'ai arrêté de mettre le prix fort pour un jeu. D'autres contournements existent, légaux, semi légaux et illégaux. Les éditeurs l'auront bien cherché.


Il me semble que Steam prévoit la revente de licences entre tiers.

Sinon pour l'article, honnêtement ça n'a aucun intérêt car la plupart des jeux sont en réalité considéré comme des indés finalement.

Y'a largement moins de AAA sur Steam que d'indés, donc pour eux (les indés) c'est de l'argent de perdu si c'est via un abonnement car plus personne n'achètera leur jeu.

La seule solution serait donc d'avoir un catalogue hyper restrictif sur certains jeux...
Donc ne sert à rien...

Et puis il reste que sans la fibre c'est inutilisable dans de bonnes conditions donc...
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
Anonyme