Vapotage : la France n'a rien à craindre des cigarettes électroniques

Le par  |  24 commentaire(s)
Fumée Cigarette

C'est un sujet qui soulève quelques polémiques depuis la décision américaine de mettre un terme à la commercialisation de certaines cigarettes électroniques aromatisées dans le pays, pourtant nombreux sont les spécialistes à mettre en avant le vapotage comme une aide au sevrage tabagique.

Les USA ont récemment interdit la commercialisation d'e-cigarettes aromatisée après avoir enregistré plusieurs accidents et décès dont certaines études mettent en avant un possible lien avec le vapotage même si c'est plus la présence de cannabis qui semble responsable.

Si, en réponse à cette interdiction, une partie de la communauté de vapoteurs se pose des questions, il est bon de signaler que le marché américain est bien différent du nôtre, notamment de par le contrôle laxiste des produits commercialisés, qui sont heureusement filtrés chez nous via une réglementation largement plus stricte.

cigarette-electronique-1

Pour autant, la France a annoncé renforcer sa vigilance sur les cigarettes électroniques. Le marché Français est ainsi particulièrement strict en matière de commercialisation de ces produits, avec une règlementation qui fait toute la différence comparativement aux USA.

Pour le Professeur Bertrang Dautzenberg, pneumoloque à la Pitié-Salpêtrière de Paris et tabacologue, il n'y a ainsi pas à s'alarmer davantage : "On peut avoir confiance dans les produits qui ont une marque et une adresse en France". Les grossistes en cigarettes électroniques sont ainsi régulièrement contrôlés et doivent se plier à certaines normes. En outre, les fabricants doivent déclarer la composition des produits, les importateurs surveillés et en lien avec l'Agence nationale de la sécurité sanitaire de l'alimentation. Les contrôles de la DGCCRF sont également rigoureux sur ces produits considérés comme sensibles.

Rappelons qu'aux USA, la polémique est avant tout née de plusieurs facteurs : le premier étant l'usage récréatif de la cigarette électronique, souvent mélangée avec de l'huile de cannabis qui vient se stocker dans les poumons. Autre élément à prendre en considération : certains etats interdisent le vapotage et la vente de ces produits, entrainant ainsi un marché parallèle propice à la diffusion de produits non contrôlés et dangereux.

Si aujourd'hui, le recul n'est sans doute pas suffisant pour affirmer que le vapotage reste sans aucun risque sur la santé, il est admis par l'OMS et les études médicales que les risques sont bien moindres que la consommation de tabac qui, lui, tue des milliers de personnes à travers le monde chaque jour. En France il s'agit même de la première cause de mortalité évitable, le tabac tuant 75 000 personnes chaque année d'ou la mise en place depuis 4 ans de l'opération mois sans tabac.

Complément d'information

Vos commentaires Page 1 / 3

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #2081314
Adresse Web :
https://www.youtube.com/watch?v=dWOKZU7tfH0

Bon visionnage, pour certains vous y apprendrez des choses intéressantes
Le #2081315
Le #2081316
"On peut avoir confiance dans les produits qui ont une marque et une adresse en France".

La chose, gout caramel au Beurre Salé.

LABORATOIRE LIPS FRANCE, ZI Beau Soleil
4 rue des savoir faire
44450 SAINT JULIEN DE CONCELLES
02 40 28 71 67

https://www.lipsfrance.com/fr/notre-laboratoire

https://fr.vapingpost.com/lips-france-premier-laboratoire-a-recevoir-la-certification-cimvape/

Haute qualité, fait en France (produits de France et Europe), certifs (AFNOR, CIMPVAPE..) , pas d'OGM, Nicotine USP, produisent eux même leurs sels de Nicotine, traçabilité sur chaque flacon via QR Code, analyses via laboratoire indépendant, échantillon de chaque lot gardé 3 ans, bref les mecs déconnent zéro.



La vache j'aurais du aller voir leur site avant, je gouterai bien le "jus de boudin noir" (l’appellation donne pas forcément envie, mais ça a l’air terrible).
Le #2081319
Adresse Web :
https://www.youtube.com/watch?v=fn-qKE211Xo

Adresse Web :
https://www.youtube.com/watch?v=hQIgFzdiltM

Adresse Web :
https://www.vaponaute.com/fr/vaponaute-hardware/106-le-turbo-3662572959116.html

Un bon candidat pour mon futur dripper ...

Edit :

Adresse Web :
https://fr.vapingpost.com/test-le-turbo-vaponaute/

Vu que perso c'est pour remplacer mon dripper (que j'utilise uniquement en mode dripper sans BF), ca va pas trop le faire finalement.

Je suis plus à la recherche d'un dripper pure et dur (ce que fait parfaitement mon Hadaly actuellement).
Le #2081329
Le dernier vapotage géant à Rouen devrait faire réfléchir les vapoteurs.
Je suis loin-->[]
Le #2081330
La France n'a rien à craindre...
Suivi de: "Si aujourd'hui, le recul n'est sans doute pas suffisant pour affirmer que le vapotage reste sans aucun risque sur la santé..."
Article sponsorisé? Naaaaan. C'est pas le genre ici.

On chauffe des molécules organiques, de très longues chaines, sur lesquelles aucune étude de cet usage n'a été fait, parce qu'il y en a des milliers... On couvre du produit résiduel nos alvéoles pulmonaires et nos bronches (qui n'ont JAMAIS été conçues pour recevoir des dépôts de matières. Rappelons que ce sont des surfaces d'échange gazeux)....
On achète X% des produits via Amazon, eBay ou autre, fabriqués en Chine, où, non seulement on s'en fout de savoir si ça vous rendra malade, mais en plus ça fera plaisir à quelques locaux...
On découvrira dans quelques années que nombre de boites "locales" se contentent de reconditionner des produits d'import (eh, vous croyez que des startup de 40 personnes ont les usines pour produire tous ces arômes?)

Concluez vous-même.
Le #2081331
Desaunay a écrit :

La France n'a rien à craindre...
Suivi de: "Si aujourd'hui, le recul n'est sans doute pas suffisant pour affirmer que le vapotage reste sans aucun risque sur la santé..."
Article sponsorisé? Naaaaan. C'est pas le genre ici.

On chauffe des molécules organiques, de très longues chaines, sur lesquelles aucune étude de cet usage n'a été fait, parce qu'il y en a des milliers... On couvre du produit résiduel nos alvéoles pulmonaires et nos bronches (qui n'ont JAMAIS été conçues pour recevoir des dépôts de matières. Rappelons que ce sont des surfaces d'échange gazeux)....
On achète X% des produits via Amazon, eBay ou autre, fabriqués en Chine, où, non seulement on s'en fout de savoir si ça vous rendra malade, mais en plus ça fera plaisir à quelques locaux...
On découvrira dans quelques années que nombre de boites "locales" se contentent de reconditionner des produits d'import (eh, vous croyez que des startup de 40 personnes ont les usines pour produire tous ces arômes?)

Concluez vous-même.


"Article sponsorisé? Naaaaan. C'est pas le genre ici."
LOL, je ne commente pas sinon c'est moi qui vais en prendre plein la g....

"Si aujourd'hui, le recul n'est sans doute pas suffisant pour affirmer que le vapotage reste sans aucun risque sur la santé..."

Bien sur qu'il est très improbable qu'il n'y ai *aucun* risque par rapport au fait *de ne pas* fumer.
Le point important, c'est de savoir si c'est moins risqué que de *fumer du tabac*.

"On découvrira dans quelques années que nombre de boites "locales" se contentent de reconditionner des produits d'import "

D’où le fait de vérifier si les labos en question sont soumis à la norme AFNOR.


Le #2081333
LinuxUser a écrit :

Desaunay a écrit :

La France n'a rien à craindre...
Suivi de: "Si aujourd'hui, le recul n'est sans doute pas suffisant pour affirmer que le vapotage reste sans aucun risque sur la santé..."
Article sponsorisé? Naaaaan. C'est pas le genre ici.

On chauffe des molécules organiques, de très longues chaines, sur lesquelles aucune étude de cet usage n'a été fait, parce qu'il y en a des milliers... On couvre du produit résiduel nos alvéoles pulmonaires et nos bronches (qui n'ont JAMAIS été conçues pour recevoir des dépôts de matières. Rappelons que ce sont des surfaces d'échange gazeux)....
On achète X% des produits via Amazon, eBay ou autre, fabriqués en Chine, où, non seulement on s'en fout de savoir si ça vous rendra malade, mais en plus ça fera plaisir à quelques locaux...
On découvrira dans quelques années que nombre de boites "locales" se contentent de reconditionner des produits d'import (eh, vous croyez que des startup de 40 personnes ont les usines pour produire tous ces arômes?)

Concluez vous-même.


"Article sponsorisé? Naaaaan. C'est pas le genre ici."
LOL, je ne commente pas sinon c'est moi qui vais en prendre plein la g....

"Si aujourd'hui, le recul n'est sans doute pas suffisant pour affirmer que le vapotage reste sans aucun risque sur la santé..."

Bien sur qu'il est très improbable qu'il n'y ai *aucun* risque par rapport au fait *de ne pas* fumer.
Le point important, c'est de savoir si c'est moins risqué que de *fumer du tabac*.

"On découvrira dans quelques années que nombre de boites "locales" se contentent de reconditionner des produits d'import "

D’où le fait de vérifier si les labos en question sont soumis à la norme AFNOR.


je ne rentrerai pas dans ce débat mais tout le monde s'accorde à dire parmi nos scientifiques que dans tous les cas, du moins en France avec des produits français, il est dans tous les cas mieux de remplacer le tabac par le vapotage, ça c'est une certitude.

Par contre, sur la nocivité même du vapotage, les avis divergent mais il ne faut pas se leurrer, il y a comme avec de l'alcool par exemple une certaine nocivité... C'est pourquoi c'est recommandé pour arriver à se passer du tabac mais déconseillé à ceux qui ne fument pas et qui veulent s'y mettre directement.
Le #2081339
LinuxUser a écrit :

Desaunay a écrit :

La France n'a rien à craindre...
Suivi de: "Si aujourd'hui, le recul n'est sans doute pas suffisant pour affirmer que le vapotage reste sans aucun risque sur la santé..."
Article sponsorisé? Naaaaan. C'est pas le genre ici.

On chauffe des molécules organiques, de très longues chaines, sur lesquelles aucune étude de cet usage n'a été fait, parce qu'il y en a des milliers... On couvre du produit résiduel nos alvéoles pulmonaires et nos bronches (qui n'ont JAMAIS été conçues pour recevoir des dépôts de matières. Rappelons que ce sont des surfaces d'échange gazeux)....
On achète X% des produits via Amazon, eBay ou autre, fabriqués en Chine, où, non seulement on s'en fout de savoir si ça vous rendra malade, mais en plus ça fera plaisir à quelques locaux...
On découvrira dans quelques années que nombre de boites "locales" se contentent de reconditionner des produits d'import (eh, vous croyez que des startup de 40 personnes ont les usines pour produire tous ces arômes?)

Concluez vous-même.


"Article sponsorisé? Naaaaan. C'est pas le genre ici."
LOL, je ne commente pas sinon c'est moi qui vais en prendre plein la g....

"Si aujourd'hui, le recul n'est sans doute pas suffisant pour affirmer que le vapotage reste sans aucun risque sur la santé..."

Bien sur qu'il est très improbable qu'il n'y ai *aucun* risque par rapport au fait *de ne pas* fumer.
Le point important, c'est de savoir si c'est moins risqué que de *fumer du tabac*.

"On découvrira dans quelques années que nombre de boites "locales" se contentent de reconditionner des produits d'import "

D’où le fait de vérifier si les labos en question sont soumis à la norme AFNOR.


Moins risqué que le tabac ?

Voir mon deuxième lien.

Spoiler : 5%
Le #2081350
De toutes façons en France on n'a rien à craindre ça c'est certain : Les nuages nucléaires s'arrêtent aux frontières, les explosions d'usines "Seveso" ne laissent échapper aucun produit toxique ... Et donc pourquoi aurait-on à craindre quoi que ce soit de cigarettes électroniques dont les recharges sont remplies de produits chimiques ? Certainement que le corps des français tri les produits merdiques et toxiques contrairement aux étrangers
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
Anonyme