Virus chez Fannie Mae : il risque jusqu'à 10 ans de prison

Le par Dimitri T.  |  0 commentaire(s) Source : AFP
Logo Fannie Mae

Pour avoir tenté de détruire le système informatique de son ex-employeur, un informaticien risque jusqu'à 10 années d'emprisonnement.

Logo Fannie MaeJusqu'à la fin du mois d'octobre dernier, Rajendrasinh Makwana, un informaticien de 35 ans, était chargé de l'administration du système informatique de la société Fannie Mae, basée aux États-Unis et spécialisée dans le prêt hypothécaire, soit quelque 4 000 serveurs. Comme indiqué dans son contrat,  suite à son licenciement il avait rendu le matériel mis à disposition par son employeur, dont un ordinateur portable.
 
virus2L'ordinateur portable en question n'a toutefois pas été rendu tel quel. En effet, lorsqu'il a récupéré et inspecté la machine, un responsable a découvert un virus dont le déclenchement était programmé pour le 31 janvier 2009, samedi dernier donc, et devait entraîner la destruction de toutes les données du système informatique de Fannie Mae. Le programme malveillant a été neutralisé le jour même et la société a déposé plainte contre son ex-collaborateur.

Inculpé pour avoir introduit intentionnellement un virus dans le but de détruire le système informatique de son ex-employeur et présenté devant le tribunal fédéral du Maryland, Rajendrasinh Makwana a plaidé non coupable pour toutes les charges qui pèsent contre lui. Il attend désormais le verdict et risque jusqu'à 10 ans de prison.

Complément d'information

Vos commentaires

icone Suivre les commentaires
Poster un commentaire
avatar
Anonyme
Anonyme avatar