Un million de virus et de trojans fin 2008

Le par  |  2 commentaire(s)
F-Secure_logo

Selon F-Secure, le cap symbolique du million de virus et chevaux de Troie sera franchi d'ici la fin de l'année. De quoi donner des sueurs froides aux internautes débutants et se frotter les mains pour les éditeurs de solutions de sécurité.

F Secure_logoF-Secure vient de publier son rapport de sécurité concernant les trois premiers mois de l'année 2008. Dans celui-ci, la firme de sécurité informatique indique que 25 000 nouvelles menaces ont été découvertes par jour. À ce rythme-là, si la tendance se confirme, F-Secure annonce que nous pourrions dépasser le million de virus et de chevaux de Troie ( ou trojans ) d'ici la fin de cette année.

Malgré cette situation plutôt inquiétante, les internautes se croient en sécurité avec des solutions toujours plus efficaces ( du moins, on l'espère ) et des attaques moins visibles. En effet, les virus envoyés via les pièces jointes des courriers électroniques ou les réseaux d'échange sont moins nombreux. La raison évidente est qu'ils ne se rependent plus aussi bien qu'avant, les internautes étant moins ignorants face à ce type de menace.

Les utilisateurs ne doivent pourtant pas baisser la garde, puisque les cybercriminels ont en fait changé de stratégie et misent désormais sur les menaces de type " Drive-bye Download " qui sont des pages Internet spécialement conçues pour installer des programmes malveillants. Les cybercriminels attirent leurs victimes sur ces pages via un lien donné dans un spam ou en faisant en sorte de faire ressortir les pages vérolées parmi les premiers résultats des moteurs de recherche en se dotant des meilleurs mots-clés. Le cybercriminel peut aussi pirater un site Web connu en ajoutant un code malicieux directement dans la page d'accueil. Ainsi, un internaute peut être contaminé uniquement en surfant sur la toile..

Un autre facteur de diffusion des virus qui émerge est le téléphone portable. En effet, l'échange de fichiers multimédias se démocratise avec des coûts de service moins élevés et des mobiles toujours mieux équipés. Des développeurs de virus utilisent ainsi de plus en plus les MMS, la connexion Bluetooth ou encore les cartes mémoire pour diffuser ces derniers.

Qu'il semble loin le temps où l'on pouvait surfer et utiliser son téléphone mobile en toute tranquillité...
Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #202111
"Qu'il semble loin le temps où l'on pouvait surfer et utiliser son téléphone mobile en toute tranquillité..."

Sous Windows, coco . Pour les autres OS, c'est toujours vrai.
Le #202311
Ces deux raisons sont étranges :

Que Windows comporte ou pas une gestion des droits n'excuse pas du tout le fait qu'il comporte en revanche tout pleins de failles honteuses de plus sans inclure de firewall en natif avant Vista (est-il actif dès la fin de la configuration du réseau pendant l'installation du système ?). Sans failles (cas absolu pas encore atteint), que tu aies un accès root natif ou pas ne change rien, et bien que ce soit en effet un plus en matière de sécurité ça ne doit pas être une excuse.

C'est aussi parce que c'est bien plus simple de pirater un Windows. Tu oublies que des Linux il y en a 156456562, en revanche ça n'est pas le cas de BSD (pour les « particuliers » toujours, j'entends).

Aussi, les pirates qui s'amusent avec les PC distants ne le font pas juste pour récupérer les photos de vacances de leurs proies, mais pour entre autre utiliser leurs bandes passantes, et/où des relais pour l'envoi massif de spam, espace disque et autres, et/ou pour infiltrer des entreprises qui elles, ont véritablement des choses à cacher, etc... et faible est le nombre d'entre elles qui utilisent un autre système d'exploitation que Windows sur tous les postes utilisateurs.
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
Anonyme