Selon Vivaldi, Microsoft doit en finir avec le forcing de son navigateur Edge sous Windows 10

Le par  |  7 commentaire(s) Source : Vivaldi
Vivaldi-logo

Depuis le lancement de Windows 10, Microsoft est vivement critiquée pour sa tendance à imposer ses choix aux utilisateurs. Et quand cela implique de faire passer ses propres services au détriment des éditeurs tiers, le patron de Vivaldi voit rouge.

Jon von Tetzchner, le patron de Vivaldi, la société qui propose un navigateur Internet du même nom, en a de nouveau après Microsoft. Ce dernier dénonce ainsi les pratiques mises en oeuvre par Microsoft au sein de Windows 10, qui cherche à imposer par la force l'utilisation de ses propres services. Un forcing qui n'est pas nouveau et qui continue malgré les diverses remontrances des administrations de la concurrence et des éditeurs tiers.

Vivaldi pointe plus spécialement du doigt l'habitude qu'a prise Microsoft avec son navigateur Edge. À chaque mise à jour de Windows 10, le navigateur maison, Edge, est réinstallé comme navigateur par défaut. Et pour couronner le tout, il est parfois impossible de redéfinir un autre navigateur par défaut...

Pour le patron de Vivaldi, cette stratégie est mesquine et elle constitue un manque de respect pour le choix des utilisateurs. Il rappelle à Microsoft que sans le soutien des éditeurs tiers, Windows 10 se rapprocherait de la coquille vide, tout en indiquant qu'il n'est pas très fair-play d'inviter les éditeurs à venir enrichir l'écosystème mis en place tout en les boutant hors de l'OS pour favoriser ses solutions maison. Cette tendance est considérée comme un frein au progrès par Vivaldi, un sentiment partagé par de nombreux éditeurs.

Par le passé, Microsoft n'hésitait pas à se lancer dans des campagnes de dénigrement pour dévaloriser les services concurrents des siens. Mais désormais, la marque impose de façon très agressive et intrusive ses propres services sans même demander son avis à l'utilisateur. Une situation qui ne participe pas à la popularité de l'OS ni même des services de Microsoft, dont on retient avant tout qu'ils sont justement trop insistants.

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #1947329
Bof ... Si vivaldi est si bien, les gens le remettront par défaut ... Ou pas ...
Le #1947331
Ou pas, parce que, quand on est pas pro de l'informatique, c'est pas forcément évident de redéfinir un logiciel par défaut sur Windows 10, ça passe par un forcing du système que tout le monde ne maitrise pas forcément.
Anonyme
Le #1947340
Laserman49 a écrit :

Ou pas, parce que, quand on est pas pro de l'informatique, c'est pas forcément évident de redéfinir un logiciel par défaut sur Windows 10, ça passe par un forcing du système que tout le monde ne maitrise pas forcément.


Chrome s'est imposé en s'installant par défaut avec une montagne de logiciels tiers "gratuits". La stratégie de Microsoft pour défendre Edge est la réponse du berger à la bergère.
Ce genre de pratique est déplorable, mais soit on l'autorise pour tout le monde soit on l'interdit pour tout le monde, c'est-à-dire y compris pour Google et ses esclaves.
Le #1947342
Ohhhh la pleureuse ... et quid des comportements de Google et Apple ?
Le #1947357
Que mr antonio (vivaldi, ooooh facile!!) se rassure , edge on en veut pas non plus
Le #1947403
Vivaldi est en effet un excellent navigateur..... à des années lumière de la daube proposée par Edge à qui je ne laisse que l'ouverture des pdf.
Le #1947473
FRANCKYIV a écrit :

Bof ... Si vivaldi est si bien, les gens le remettront par défaut ... Ou pas ...


Vivaldi cible effectivement les utilisateurs avancés qui ne devraient avoir aucun problème à retrouver un bon navigateur par défaut, riche en fonctionnalités pratique et très personnalisable.
Mais Jon ne prêche pas QUE pour sa paroisse et a été interpellé par une personne agée de son entourage qui s'est subitement retrouvée avec un autre navigateur par défaut (et son précédent n'était PAS Vivaldi ) sans savoir où cliquer dans Win10 pour changer ça.
C'est la raison pour laquelle il s'est fendu de ce gentil coup de gueule contre Microsoft.
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme