WhatsApp : un spyware découvert ; mettez à jour l'application

Le par  |  2 commentaire(s) Source : The Verge
WhatsApp-logo

Une faille dans l'application de messagerie instantanée Whatsapp a permis l'installation d'un spyware israélien. La vulnérabilité est rebouchée et l'éditeur recommande une mise à jour sans tarder.

L'application WhatsApp s'est fait une place de choix parmi les nombreuses solutions de messagerie instantanée du marché et compte désormais 1,5 milliard d'utilisateurs dans le monde.

Cela représente un vivier de choix pour des oreilles indiscrètes et l'existence d'une vulnérabilité a pu permettre l'installation d'un spyware de la firme israélienne NSO Group en passant simplement par la fonction d'appel, même si la cible n'y a pas répondu.

Le spyware en question n'est autre que Pegasus qui permet de récupérer de nombreuses données dans les téléphones et peut activer micro et caméra, ou encore récupérer les données de localisation.

Pegasus Android

La faille, découverte début mai, a été rebouchée et il est donc fortement recommandé de mettre à jour l'application mobile, aussi bien sur Android que sur iOS.

C'est sa découverte dans le téléphone d'un avocat anglais spécialisé dans la défense des droits de l'homme qui a levé le pot aux roses et fait maintenant l'objet d'une investigation. Pour le moment, WhatsApp indique ne pas savoir combien de smartphones ont pu être ciblés par ce spyware.

Ce n'est pas la première fois que le logiciels de NSO Group sont utilisés par un Etat pour espionner des activistes. Les spywares de la firme avaient déjà servi à suivre à la trace l'activiste saoudien Ahmed Mansoor en 2016, et plus récemment des journalistes d'investigation.

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #2063042
Bah, un spyware dans une application spyware elle même dans un OS spyware.

Ou est le problème ?
Le #2063054
j'arrive pas a imaginer comment ces merdes se retrouvent dans les apps, je vois pas Google aller farcir les Apps c'est un peu contre productif, il ne reste donc que le concours explicite de WhatsApp
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
Anonyme