WiFi public gratuit : les utilisateurs continuent de prendre des risques

Le par  |  18 commentaire(s)
wifi

Selon le spécialiste de la sécurité Symantec, les utilisateurs des réseaux WiFi publics continuent d'adopter des comportements à risques malgré les avertissements.

Les réseaux Wi-Fi publics se multiplient à travers le monde depuis plusieurs années, et il devient de plus en plus simple d'accéder désormais à un hotspot au coeur des grandes villes. Malheureusement, la prolifération de ces réseaux est également l'occasion pour certains individus mal intentionnés de diffuser des malwares ou de mettre en place de la collecte de données personnelles.

Ces réseaux ouverts sont ainsi largement exploités pour mettre en pratique une attaque de type man in the middle qui permet d'intercepter le trafic entrant et sortant d'une victime. L'objectif ici est de récupérer les identifiants et les mots de passe des internautes utilisant ces réseaux WiFi.

WiFi4EU

Selon la récente étude publiée par Symantec,"9 Français sur 10 prennent des risques avec leurs données ou leur confidentialité lorsqu'ils utilisent un réseau de Wi-Fi public." (87%) .

16% des sondés admettent ainsi utiliser ces réseaux gratuits pour accéder à du contenu réservé aux adultes, 30% le font alors à l'hôtel ou en location de vacances, 27% dans les cafés ou restaurants et seulement 13% dans le train ou le bus.

69% des français estiment que leurs données sont en sécurité lorsqu'ils se connectent à ce type de réseaux, quand 1 français sur 5 est incapable de dire si le réseau est sécurisé ou non. L'étude précise par ailleurs que "Les utilisateurs sont friands de connectivité ininterrompue. 43 % d’entre eux indiquent ne pas pouvoir attendre plus de quelques minutes pour se connecter à un réseau Wi-Fi quand ils arrivent dans un nouvel endroit".

Si la plupart des sondés indiquent avoir eu vent des risques liés à la connexion aux réseaux Wi-Fi gratuits non sécurisés, très peu évoquent avoir changé leurs habitudes face à ces points d'accès publics.

Complément d'information

Vos commentaires Page 1 / 2

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #1973023
"...69% des français estiment que leurs données sont en sécurité...incapable de dire si le réseau est sécurisé ou non...">>>C'est pas gagné, la sécurité......
Le #1973030
En théorie les réseaux publics sont sécurisés, du moment qu'il n'y a que des novices de la tech aux environs
Le #1973031
iFlo59 a écrit :

En théorie les réseaux publics sont sécurisés, du moment qu'il n'y a que des novices de la tech aux environs


"En théorie les réseaux publics sont sécurisés"... Voilà ce que pensent 69 % des français.

Mais bon, c'est comme les réseaux sociaux, on est tanné de prévenir alors on laisse courir. Perso, j'esquisse un sourire quand j’entends qu'un compte est piraté ou que des photos se retrouvent sur le net, etc... On ne peut pas faire boire un âne qui n'a pas soif.
MiloYiannopoulos Hors ligne Senior 378 points
Le #1973032
J'ai vu passer l'étude sur un autre site, ils se désolaient notamment de la proportion de gens consultant leurs e-mails ou le site de leur banque sur des wifi publics. Ce qui est complètement débile, c'est que ce genre de site (webmails, banques) est maintenant toujours en HTTPS, donc je ne vois pas le problème de les visiter depuis un wifi public. Même sans VPN.
Le #1973037
Un tout petit Arduino, un serveur HTTP, un serveur DHCP et un DNS menteur, et zou, faux hotspot Wi-Fi qui trompera tous les lambda, et enregistrera leurs identifiants dans un petit fichier. Tout ça sur la confiance et la naïveté des lambda.

Il y a autre chose que je trouve grave niveau sécurité Wi-Fi, ce sont les pros que j'ai tous les jours au téléphone et qui demandent "on veut changer la clef Wi-Fi pour les clients", ils ne comprennent pas (et surtout s'en foutent car je les prévient) que ce n'est pas fait pour leurs clients mais pour eux, et que les téléphones et ordis qui se connecteront à leur box seront considéré comme ordi/tél de confiance au même titre que leur PC à eux, leur caisse, leur TPE bancaire, etc.

Et pour ne pas se prendre la tête avec des gens qui vont galérer à taper "http://...." dans la barre d'adresse et la suite de la procédure, on leur dit "OK c'est 29€, on prend un RDV et un collègue vous rappellera et prendra le contrôle", ils hallucinent en général 29€ pour changer une clef .

Et enfin, quand je leur explique qu'ils devraient avoir un accès Wi-Fi visiteurs à part qui coûte au moins autant que leur abonnement internet, ils s'en foutent tout autant pour la plupart et disent qu'ils vont continuer de donner la clef Wi-Fi (à ceux là je leur souhaite juste une grosse tuile par rapport à ça).
Le #1973038
MiloYiannopoulos a écrit :

J'ai vu passer l'étude sur un autre site, ils se désolaient notamment de la proportion de gens consultant leurs e-mails ou le site de leur banque sur des wifi publics. Ce qui est complètement débile, c'est que ce genre de site (webmails, banques) est maintenant toujours en HTTPS, donc je ne vois pas le problème de les visiter depuis un wifi public. Même sans VPN.


Peut-être parce qu'il a été démontré que même via Tor (ou sans, peu importe), il était possible de "hack" le HTTPS avec je ne sais plus quel type d'attaque (du "Man In The Middle", et autre chose aussi). A partir de là il y a toujours méfiance à avoir.
Le #1973043
Sinon il y a la 3G/4G oubliez les wifi public c'est pas comme si les forfaits étaient cher en France ...
Le #1973047
FFFeu a écrit :

Sinon il y a la 3G/4G oubliez les wifi public c'est pas comme si les forfaits étaient cher en France ...


Tu plaisantes j'espère !

Je paie quand même 0,0099cts € le Giga avec mon abonnement Free 0.99€/mois qui comprend tout illimité et 100Go de données en 4G, c'est horriblement pas cher

Au cas où je sifflerais les 100Go, j'ai encore 100 autres Go a consommer

Merci Free
Le #1973049
Moi j'utilise maintenant un VPN, et si la connexion a mon VPN est impossible sur une borne wifi publique (et il y'en a qui bloquent ces connexions), et bien je me déconnecte sur le champ de ce réseau wifi, et je passe en LTE avec mon opérateur pour les opérations sensibles, qui lui accepte sans broncher mon VPN. Cé si simple de créer un faux hotspot, ça se fait même avec un téléphone android alors il faut être prudent, la plupart des endroits où il ya du wifi exigent un mot de passe, si l'accès n'exige pas de mot de passe et que vous tombez directement sur une page Internet, méfiez vous.
Le #1973056
Un VPN avec connexion chiffrée de la totalité du trafic, ça n protège pas de tout, mais quand même ça protège déjà pas mal.

Vu le tarif actuel des meilleurs VPN payants, il vaut mieux ne pas se priver ....
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]