Nintendo Wii U : le bilan

Le par Rénald B.  |  3 commentaire(s)
Nintendo_Wii_U_test_review

Bientôt quatre mois que Nintendo a dégainé sa nouvelle console de salon. Un événement à marquer d'une pierre blanche puisque les dernières consoles de salon dataient de 2005 (Xbox 360) et 2006 (PS3 et Wii). Lancée à point nommé pour les fêtes de fin d'année 2012, la console peine toutefois à s'imposer. L'occasion de faire le point alors que Sony vient de dévoiler officiellement la PS4 et que Microsoft devrait prochainement annoncer la Xbox 720.

Retour sur le lancement de la Wii U

C'est le 7 juin 2011 que la Wii U a été annoncée officiellement lors de l'E3 2011. Arrivée en bout de course, la Wii n'était plus en phase avec le marché. Une année ponctuée par une communication confuse de Nintendo s'est ensuite écoulée avant que la société japonaise n'annonce le 13 septembre 2012 les dates de sortie, les prix ainsi que le lineup des jeux pour le lancement.

Une année de doute pour la société dirigée par Satoru Iwata puisque suite à l'annonce de la Wii U à l'E3 2011, les marchés avaient sanctionné l'action Nintendo. Des attentes qui ne semblaient donc pas au goût des investisseurs tant et si bien que le cours de l'action plombé avait dégringolé atteignant un plus bas depuis 5 ans.

La Wii sortie à la même période que les PS3 et Xbox 360 ne supportait pas la haute définition. Un manque qui a singularisé la console face aux modèles de Microsoft et Sony. Même si cette lacune n'a pas empêché la console de connaître un véritable succès, la Wii U se devait d'être plus ambitieuse technologiquement et de supporter notamment la haute définition.

Nintendo_Wii_U_campagne_pub_US-GNTMais Nintendo a également pour habitude de ne pas capitaliser sur les spécifications techniques mais plutôt d'intégrer des spécificités. Avec la 3DS, c'est un écran 3D auto-stéréoscopique qui a distingué la console portable. La Wii U se distingue, elle, par son contrôleur hybride associant manette et tablette, et d'ailleurs dénommé "mablette" avant que le nom de GamePad ne soit annoncé officiellement.

Nintendo mise sur le gameplay en intégrant de nouveaux éléments à même de le diversifier et de l'enrichir. C'est le but visé par le GamePad. Un pari osé qui lorgne du côté des tablettes et smartphones dont le succès va grandissant mais qui n'en oublie pas sa fonction première : intégrer le foyer pour offrir une expérience de jeu fédératrice. Mais, la Wii U entend également dépasser le cadre du foyer grâce à son propre réseau social, le Miiverse, qui réunit en temps réel les joueurs Nintendo du monde entier.

Les recettes du succès sont toutefois bien difficiles à définir. Nintendo qui s'y connait pourtant en la matière peine à séduire. La Wii U n'apporte-t-elle rien de réellement innovant ou bien va-t-elle se bonifier avec une maturité non encore atteinte ? La 3DS a connu des débuts très difficiles avant de s'imposer. La PS Vita de Sony n'a, elle, pas réussi à s'imposer en une année alors que la PS4 n'a pas su emballer les foules lors de sa présentation.



A coeur ouvert

Bien des constructeurs jugent inutile de communiquer sur les spécifications techniques de leur appareil. Argument choc et marketing pour certains, elles ne sont pas jugées essentielles pour d'autres. La culture d'entreprise de Nintendo met en avant l'expérience de jeu plutôt que la fréquence du processeur ou bien la quantité de mémoire vive.

Il n'en reste pas moins qu'on peut juger des capacités de la console en connaissant sa cylindrée.

Sept années se sont écoulées entre la sortie de la Xbox 360 et six depuis celle de la PS3. On pouvait donc s'attendre à un saut technologique substantiel et à des prouesses en termes de puissance graphique. Les premiers tests ont montré qu'il n'en était rien. Certes, la console améliore quelque peu certains jeux de lumière ; on peut le voir dans plusieurs titres dont « Batman Arkham City : Armored Edition ». Mais, il n'y a rien qui la distingue ostensiblement des PS3 et Xbox 360. Pire, on a pu voir des baisses de framerate sur certains jeux alors qu'elles n'étaient pas présentes sur les versions Xbox 360 et PS3.

Bien entendu, il faudra attendre que les développeurs maîtrisent parfaitement la console afin de voir les plus belles réalisations. Cela peut prendre jusqu'à un an. Mais d'ici là, les PS4 et Xbox 720 seront sur le marché…

Nintendo_Wii_U_test_reviewLa Wii U embarque un processeur nommé Espresso (c'est son nom de code) : il s'agit d'un CPU RISC tri-coeur gravé en 45 nm et basé sur l'architecture IBM POWER (Performance Optimization With Enhanced RISC).

Pas de folie côté fréquence puisqu'il est cadencé à 1.24 GHz. Les CPU POWER développés par IBM sont notamment au coeur des supercalculateurs qui permettent d'atteindre les pétaflops. On les trouve également dans d'autres consoles de salon et ils étaient dans les ordinateurs Apple jusqu'en 2005. Le processeur CELL de la PS3 est ainsi également dérivé d'une architecture PowerPC. C'est aussi le cas du CPU tri-coeur Xenon qui intègre la Xbox 360 et qui est basé sur une architecture de jeu d'instructions en 64 bits PowerPC (PPC) d'IBM. PowerPC (PPC) est elle-même quelque peu dérivée de l'architecture POWER d'IBM et a été développée par IBM, Apple et Freescale.

La Wii embarque un processeur Broadway de type PowerPC cadencé à 729 MHz et un GPU qui l'est à 243 MHz. Le processeur tri-coeur de la Wii U est similaire au Broadway de la Wii - il s'agit également d'un PowerPC - mais avec plus de mémoire cache (eDRAM) et des améliorations. Il est cadencé à 1.24 GHz tandis que son GPU Radeon AMD, nom de code "Latte", l'est à 550 MHz.

A titre de comparaison, le processeur de la Xbox 360 (également un tri-coeur) et celui de la PlayStation 3 sont cadencés à 3 GHz chacun.

Si l'on poursuit les comparaisons, on note d'emblée que la PS4 s'écarte, elle, des architectures POWER et PowerPC puisque la firme japonaise a opté pour un CPU 64 bits à architecture x86 (un APU AMD de type Kabini). Une orientation nouvelle qui n'est pas sans conséquence puisque d'une part, ce choix est décrié par certains qui qualifie la PS4 de PC bas de gamme "obsolète avant l'heure" mais que d'autre part, il va permettre à Sony de mutualiser les efforts des développeurs pour le portage multiplateformes entre PC et PS4. La PS3 était jugée difficile à programmer et nécessitait des développements plus longs et plus coûteux.

Ce choix pourrait donc s'avérer pertinent puisque le futur catalogue de la PS4 pourrait s'étoffer très rapidement, là où, on le voit, la Wii U peine à proposer des nouveautés.

Restons sur la Wii U et examinons ce que Nintendo a prévu pour le processeur graphique.

Pour le GPU de la Wii U, Nintendo a opté pour une version modifiée du GPU AMD Radeon E6770 avec cache eDRAM. Il se caractérise par 480 processeurs de flux ou Shader Processors. Comparativement, le GPU Xenos (R600) de la Xbox 360 se caractérise par 64 Shader Processors, chacun comptant 5 sous unités. On dit ainsi que le Xenos a 320 Stream Processors (le SP ou Processeurs de Flux en français est une notion employée par Nvidia). Pour faire simple, les SP (et donc les Shader Processors) effectuent la quasi-totalité des calculs sur les pixels et les vertex (ces derniers étant les triangles élémentaires affichés).

Malgré des fréquences de CPU et de GPU peu spectaculaires, la Wii U dispose donc d'un GPU au potentiel intéressant qui constitue une amélioration par rapport aux GPU des PS3 et Xbox 360. Il reste aux développeurs à l'exploiter pleinement.

Le CPU et GPU sont assemblés sur une même puce par technique MCM (Multi Chip Module) et sont gravés par IBM dans sa technologie 45 nm. Les fréquences de 1.24 GHz et 550 MHz découlent d'un choix permettant d'intégrer un système de refroidissement minimum (console peu bruyante) sans pour autant risquer les problèmes de surchauffe que Microsoft avait notamment rencontré aux débuts de la Xbox 360.

Ajoutons à cela que la Wii U embarque 2 Go (4 modules de 512 Mo) de mémoire vive de type DDR3. Mais, seulement 1 Go est disponible pour les jeux (l'autre Go étant entièrement réservé au système d'exploitation) ! C'est peu ; à titre de comparaison, la PS4 sera dotée de 8 Go de mémoire vive.

Si le hardware prêtera à sourire pour les gamers PC, il reste vrai qu'on aurait aimé une machine avec des spécifications plus ambitieuses.



Un positionnement délicat

Le lancement d'une nouvelle console de salon est un exercice très délicat soumis au diktat du marché.

De surcroît, la machine doit faire face à la concurrence des terminaux mobiles (smartphones et tablettes) qui offrent également des possibilités de jeu.

Le constructeur doit aussi opter pour des spécifications qui sont censées inscrire la console dans le temps alors même que les composants évoluent à vitesse grand v.

PS4.Lors de la conférence annuelle GTC, Tony Tamasi, vice-président des contenus et du développement au sein de Nvidia, ne s'est d'ailleurs pas privé de fustiger les choix de Sony pour l'APU AMD de la PS4. Certes, la société est quelque peu courroucée par les choix de Sony qui l'écartent de la PS4. En effet, alors que c'est un GPU estampillé Nvidia qui était présent dans la PS3, c'est un APU - un module qui intègre CPU et GPU - de la famille "Kabini" qui siègera dans la future console de salon de Sony. Si Nvidia et Sony n'ont pas pu s'entendre financièrement, ils n'en reste pas moins que les déclarations de Tamasi soulignent la problématique face à laquelle les consoles de salon se trouvent.

Se différencier des PC implique pour les développeurs de jeux vidéo des coûts de développement importants tandis que le choix d'une architecture x86 (cas de la PS4 et probablement de la Xbox 720) les rapproche des PC. Or, ceux-ci souffrent alors incontestablement de la comparaison cruelle avec des PC gamers bien plus performants (mais aussi plus onéreux, ne l'oublions pas) et à même d'évoluer alors que les spécifications des consoles resteront "figées" pour 4 ans minimum (jusqu'à la sortie de leur successeur).

Selon Tamasi, « comparées à un PC de jeu, les spécifications de la PS4 ne sont pas lointaines de celles d’un processeur bas de gamme allié à un GPU situé entre entrée et milieu de gamme ».

Avec la Wii U, Nintendo a cru bon de couper l'herbe sous le pied à Microsoft et à Sony avec sa PS4 en les devançant. Il devrait ainsi s'écouler un an entre la sortie de la Wii U et celle de la PS4 (et probablement peu ou prou la même durée avec celle de la Xbox 720).

Le pari de Nintendo est d'occuper ce laps de temps pour imposer sa console en 2013 et disposer d'un parc de machines conséquent. Mais c'était sans compter sur les PS3 et Xbox 360 qui tiennent encore la dragée haute à la nouvelle console de Nintendo. Pire, les derniers jeux sortis pour PS3, Xbox 360 et PC ne sont pas disponibles sur Wii U.

C'est le cas de Crysis 3, de Dead Space 3, de Metal Gear Rising Revengeance, de Tomb Raider… Que reste-t-il à la Wii U en termes de nouveautés ? Pas grand-chose à vrai dire : on attendait une exclusivité avec Rayman Legends. Mais d'une part, sa sortie a été reculée à septembre 2013 au grand dam de Michel Ancel, le papa de Rayman, et il sortira de surcroît en même temps sur les autres plates-formes. Un véritable camouflet pour les acheteurs de la Wii U qui se sont sentis trahis par Nintendo. Il suffit pour s'en rendre compte de lire les messages laissés sur différents forums çà et là. Si on ajoute à cela des déceptions tels que Fifa 2013 pour Wii U qui se rapproche plus de la version 2012 !

Rayman_Legends_Wii_ULa coupe est donc pleine puisqu'aucune annonce ne semble en passe de redonner du baume au coeur des acheteurs de Wii U. Nintendo pourrait toutefois dégainer un nouveau Zelda ou un Mario Kart sans crier gare. On attendra le prochain E3 pour faire un nouveau point sur le catalogue de la Wii U qui doit impérativement s'étoffer d'ici là.

Wii_U_les_jeux 



Le GamePad, véritable attrait de la Wii U ?

Nintendo_Wii_U-GNT_aLa Wii U n'a pas un look très original. En fait, sans grande originalité esthétique, elle reprend les lignes de la Wii. A cela, rien de bien étonnant puisque la véritable star, c'est la manette. Lors de la première présentation de la console, elle était quasiment passée inaperçue, seule sa manette/tablette étant mise en avant. Un choix assumé puisque c'est cette "mablette" qui caractérise principalement la Wii U. Pour la petite histoire, on notera (pour des raisons différentes) que Sony a dévoilé la PS4 sans la montrer, mettant simplement en avant le Dualshock 4.

L'idée d'une manette apportant directement des informations au joueur germe dans l’esprit de Nintendo depuis plusieurs années. La GameCube permet ainsi de relier la GameBoy Advance via à un câble à la console cubique. Par ailleurs, on se souvient tous du VMU du contrôleur de la Sega Dreamcast sur lequel les joueurs recevaient des messages. Nintendo a également lorgné du côté de la mobilité et surfé sur le succès des tablettes pour séduire les joueurs.

Nintendo_Wii_U-GNT_bEn substance, le GamePad permet pour certains jeux de continuer la partie, téléviseur éteint. Toutefois, il s'agit d'un satellite de la console et il ne fonctionne qu'à une distance limitée de la Wii U (8 mètres sans obstacle maximum). C'est le premier bémol pour ceux qui pensaient jouer dans leur chambre.

Elle offre également une expérience de jeu dite "asymétrique" avec certains jeux, les joueurs ne disposant pas forcément des mêmes informations distillées sur le GamePad que celles présentes sur l'écran TV. Une idée originale mais qui nécessite des développements supplémentaires pour les studios. Le potentiel est là et prometteur mais peu de jeux l'ont réellement exploité jusqu'à présent. ZombiU a bien intégré le GamePad dans son gameplay et on peut également dire que Batman en tire également profit. Mais, faut-il attendre des exclusivités (telles que ZombiU) pour que des éléments de gameplay singuliers et propres au jeu avec GamePad soient développés ? Si tel est le cas, cela risque d'être problématique puisque la quasi-totalité des jeux qui sortent sont multiplateformes pour des raisons économiques.

Penchons-nous maintenant sur les caractéristiques techniques du GamePad, son ergonomie, la qualité de son écran et son autonomie.

La manette/tablette de la Wii U offre une excellente prise en main ; l'ergonomie est parfaite. Elle est pourvue de quatre boutons (A, B, X et Y), d'un bouton "home", des boutons "start" et "select", d'un bouton "power", d'un bouton "TV", d'une croix directionnelle, de deux sticks analogiques et de quatre gâchettes (L, ZL, R et ZR). Elle est donc comparable aux classiques manettes mais toutefois les gâchettes ne sont pas "analogiques". Impossible de doser donc puisqu'il s'agit simplement de boutons sans course (on pense aux simulations de course de voiture pour lesquels, cela sera problématique).

Wii_U_GamePadL'écran de 6.2 pouces (15.75 cm) dispose d'une définition de 854 par 480 pixels, ce qui lui confère une densité de pixels de 158 ppp. A titre de comparaison, l'écran de la PS Vita affiche 960 par 544 pixels pour une densité de pixels de 221 ppp.

On est donc en droit d'être déçu puisque les smartphones haut de gamme de 2012 affichaient des définitions de 720p tandis que les nouveaux modèles penchent vers le 1080p (plus de 440 ppp). Toutefois, à l'usage, cela n'est pas rédhibitoire même si une finesse plus grande aurait été la bienvenue.

Nintendo a opté pour un écran tactile de type résistif avec présence d'un stylet et qui n'est donc pas multipoints. Dommage aussi puisque si l'ambition de la GamePad est d'offrir une hybride manette tablette, on aurait aimé que ses spécifications soient plus au niveau de celles des tablettes actuelles du marché. Or, on est loin des spécifications de celles-ci pour lesquels la technologie d'écran capacitif multipoints est systématique.

Toutefois, malgré le choix d'un écran résistif, la sensibilité reste très bonne même si un seul point de pression n'est possible simultanément.

Par ailleurs, le GamePad est doté d'un microphone et d'une caméra en façade qui permet le videochat.

A noter aussi le support du NFC afin d'offrir des interactions avec des cartes ou des accessoires équipés également de puces dédiées.

Nintendo a précisé une autonomie de 5 heures pour le GamePad. Dans la pratique, elle s'avère moindre. Elle dépend bien entendu du volume sonore et de la luminosité. Mais elle peut descendre à 3h00 selon nos tests avec la luminosité poussée à fond ainsi que le volume sonore. En modifiant ces réglages, on peut toutefois atteindre 4 heures. Tout cela n'est finalement guère étonnant puisque la batterie est une 1500 mAh, ce qui s'avère faible pour un tel périphérique même si les calculs sont effectués par la Wii U et non par le GamePad.

Pour résumer, si on soupçonne des possibilités très intéressantes avec le GamePad, on reste quelque peu sur sa faim quant à l'utilisation qui peut en être faite jusqu'à présent.

Certes, il peut bien servir de télécommande TV grâce à son émetteur infrarouge et son soft intégré de télécommande universelle. Mais on attend bien plus que cela. Pour être complet, sachez que le port infrarouge devrait permettre dans le futur d'échanger des informations entre deux GamePad ou avec la 3DS.

Au niveau des entrées/sorties, on pourra regretter l'absence pure et simple de port ethernet, la connexion au réseau se faisant uniquement en WiFi donc.

arrire_Wii_U_backOn attend une véritable synergie entre le jeu à l'écran et le GamePad. Reste aux développeurs à se creuser la tête pour séduire les foules. On compte notamment sur les franchises Nintendo (Zelda, Mario…) pour voir débarquer des ovnis vidéo ludiques à même de satisfaire les possesseurs de Wii U et séduire des acheteurs potentiels. L'expérience de jeu asymétrique mise en avant par Nintendo ne nous a jusqu'à présent pas franchement séduite. Mais, rien n'est encore perdu.



Une console entre deux eaux

Nintendo se devait de sortir une nouvelle console de salon. C'est chose faite mais tout n'est pas rose et outre les problèmes de plomberie (hardware peu ambitieux), des problèmes d'interface sont également présents. Les possesseurs de Wii U ne comptent plus les mises à jour du firmware qui se sont succédées.

La première reste à marquer d'une pierre blanche puisqu'elle nécessitait plus de 6 heures ! Certaines étaient censées régler le problème de lenteur de l'interface. Si les choses se sont améliorées, elle reste très lente ce qui a tendance à exaspérer à une époque où les interfaces des tablettes et smartphones sont hyper fluides et réactives.

Si la console joue la carte du terminal mobile avec la GamePad, son ambition reste de fédérer les joueurs au coeur du foyer. Elle n'en oublie pas pour autant le partage social avec son propre réseau nommé Miiverse. Celui-ci s'avère plutôt bien pensé et agréable à utiliser. Il s'agit d'un système d'échange en réseau permettant aux joueurs du monde entier de dialoguer et de partager leurs expériences de jeux, de trouver des partenaires de jeu, d'aider ceux restés bloqués sur un niveau ou de se faire aider en posant des questions.

Dans le cours du jeu, il suffit de le mettre en pause afin de basculer sur Miiverse. Alors que Miiverse est disponible sur Wii U, le réseau devrait l'être sur la 3DS, via les navigateurs internet ainsi que sur tablettes et smartphones grâce à des applis dédiées.

Miiverse_3DS. 

Dans WaraWara Plaza, le menu principal de la console, on peut voir des Mii (l'avatar des utilisateurs de Miiverse) qui se placent sous les icônes des jeux laissant apparaître des messages à leur sujet.

Miiverse

Nintendo table donc sur le succès des terminaux mobiles, des réseaux sociaux et du multi-écrans. Mais la copie reste brouillonne ou du moins, il est peut-être difficile de communiquer sur une machine qui joue sur plusieurs tableaux sans réellement exceller dans l'un ou l'autre des domaines : une tablette qui n'en est pas réellement une, attirer les gamers avec des jeux déjà présents sur PC, PS3 et Xbox 360, une console sortie en 2012 qui semble à peine guère plus puissante que les actuelles consoles de salon, séduire les fans de Nintendo sans (encore) de titres "maison" phares (Zelda, Mario Kart...).

La console n'est pas un foudre de guerre techniquement avec des spécifications qui la distinguent à peine des PS3 et Xbox 360. Sa manette tablette joue la carte de la tablette sans en être réellement une : elle ne remplace en aucun cas une tablette dans ses fonctionnalités et n'est pas nomade puisqu'il s'agit d'un satellite de la Wii U. Miiverse est bien pensé et implémenté mais il s'avère malgré tout plutôt gadget.



Faut-il acheter la Wii U ?

La console est déclinée en deux versions et plusieurs packs.

Le modèle blanc intègre 8 Go de mémoire flash interne. Autant dire que c'est très peu puisque le firmware occupe déjà une place non négligeable et que les jeux ne pourront se contenter d'un espace aussi restreint. En effet, le lecteur optique gère des disques de 25 Go (en simple couche) et les jeux peuvent donc potentiellement occuper un tel espace. Il sera donc préférable d'opter pour le modèle noir intégrant 32 Go de mémoire flash interne. Cela reste peu mais il est possible de brancher un périphérique de stockage via USB. Il s'agit d'USB 2.0 (4 ports en tout) et non USB 3.0. Un lecteur de cartes SD est également présent.

Si vous ne disposez pas de console de salon, il faudra bien penser que le lecteur optique repose sur un format propriétaire. Il ne peut lire ni les DVD ni les Blu-ray. La Wii U ne peut donc pas tenir le rôle de système multimédia.

Wii Mini - 1Si vous disposez d'une Nintendo Wii (pas forcément la toute dernière version compacte), l'achat d'une Wii U peut sembler être une suite logique d'autant plus qu'elle est rétro compatible avec les jeux Wii et que vous pourrez utiliser les accessoires en votre possession.

En revanche, si vous possédez une Xbox 360 ou une PS3, le choix n'apparaît pas des plus judicieux sauf si vous êtes fan invétérés des Zelda et autre Mario. Vous pourrez alors attendre l'annonce de ces jeux et une possible baisse de prix de la console à cette occasion.

Enfin, alors que la PS4 a été annoncée pour la fin 2013 et que la Xbox 720 devrait lui emboîter le pas (voire la devancer), on peut légitimement se demander si la Wii U ne souffrira pas trop de la comparaison. C'est fort probable et il faudrait que les éditeurs (dont Nintendo) mettent les bouchées doubles pour que d'ici là, la Wii U fasse briller l'oeil des gamers.

Nintendo_Wii_U_test_review 

PS4 - logo Xbox 720



Conclusion

Peu de temps s'écoule entre les différentes générations de produits high tech, tout au plus un an. Mais il en est tout autrement pour les consoles de salon dont les sorties ont tendance à s'étioler dans le temps. Les attentes sont donc nombreuses et légitimes. L'accueil de la Wii U avait été mitigé lors des différentes présentations et elle n'avait pas entièrement convaincu malgré un lineup de sortie correct et une exclusivité (ZombiU). Mais depuis lors, plus grand chose. La console se vend mal. Il ne faut toutefois pas l'enterrer si vite car quelques annonces d'exclusivité d'ici l'E3 pourrait insuffler un second souffle à la Wii U. Le temps presse car la PS4 arrivera fin 2013. Mais une chose est certaine, on peut s'interroger sur l'avenir des consoles de salon telles qu'on les connaît et dont l'âge d'or pourrait déjà relever du passé. Reste aux constructeurs à se creuser les méninges avec des nouveautés capables de nous faire à nouveau rêver en renouvelant l'expérience de jeu : peut-être que c'est la Xbox 720 qui relèvera ce pari.



+ Les plus
  • une véritable volonté d'innover avec le GamePad
  • les franchises Nintendo
  • bonne ergonomie du GamePad
  • possibilité de jouer à certains jeux sur le GamePad
  • rétro compatible avec les jeux Wii et ses accessoires
- Les moins
  • peu de jeux (notamment Nintendo)
  • rare exploitation du GamePad par les développeurs
  • autonomie du GamePad
  • prix d'un second GamePad
  • une machine à peine plus puissante que les Xbox 360 et PS3
  • format propriétaire pour le lecteur optique
  • peu de mémoire flash interne (8 ou 32 Go)

  • Partager ce contenu :
Dans le même style
  • Test : Nintendo New 3DS
    Lancée en 2011, la 3DS a droit à une cure de rajeunissement avec un nouveau modèle baptisé « New 3DS ». Un nom qui laisse planer une ambiguïté sur cette console portable signée Big N et un halo d’incertitudes que nous allons ...
  • Test  Heatseeker sur Nintendo Wii
    Chauffez vos réacteurs, faites dégager le tarmac et envolez vous pour une nouvelle aventure hypersonique avec Heatseeker sur Wii, un jeu de combat aérien développé par IR Gurus et édité par Codemasters. Action et vitesse garanties !
Vos commentaires
Trier par : date / pertinence
mart666 offline Hors ligne VIP icone 12586 points
Le #1247912
Beau gamepad avec lecteur CD externe...

Je vais conserver ma ps3 avec joie... lol
solar offline Hors ligne Héroïque icone 873 points
Le #1248012
L'article est un peu incomplet : on ne peut pas comparer l'orientation d'une console Nintendo avec le pan-pan boum-boum des jeux interdits aux moins de 16 et 18 ans provenant des PS360.

D'autre part, il faut savoir que les consoles Nintendo ont TOUJOURS connu un démarrage difficile, pour finir en têtes des ventes de console et de jeux, et de qualité.

Enfin, les possesseurs de PC ont plus intérêt à acheter une Wii U qu'une PS4 ou XBOX, parce que les jeux PC se retrouvent régulièrement sur ces consoles, sauf la Wii U.

La Wii U est, comme la Wii, une véritable alternative. Autant pour le public occasionnel, les petits et grands, que la famille dans son ensemble.

Son handicap reste son prix. Cette console est sortie il n'y a même pas 6 mois, il faudrait la juger, je pense, à sa date anniversaire, et face à la concurrence.

Le succès d'une console provient de ses jeux : et il y a déjà de quoi faire. Comme pour la PSVita, de mauvais procès sont faits à ces consoles, alors qu'elles ont pléthore de bons jeux... les enseignes physiques ne les mettent pas en valeur, et on constate, dans les magasins, une dégradation de la qualité de l'information donnée à la clientèle, un amateurisme flagrant et l'intellectualisation du jeu video (tests), honorant davantage les décors que le plaisir de jeu, le joueur-spectateur que l'interface homme-machine : tout ceci contribue à une morosité injustifiée.

Mauvais procès, comme les gâchettes non-analogiques. Honnêtement, à quoi ça sert sur une console ? d'autant plus que la Sony a annoncé que la manette de la PS4 en sera aussi dépourvue.

Je pense que Nintendo centre son produit uniquement sur le jeu. Là où on nous parle de Facebook, Twitter, 1080p, ces arguments dont sont déjà pourvus tablettes, PC, Tv connectée...

Il faut comprendre que nous arrivons à un degré de qualité d'image très élevée dans notre quotidien, et que ce ne sera pas sous la carrosserie qu'il faille chercher l'évolution.



lolmonpote offline Hors ligne Héroïque avatar 862 points
Le #1288922
pas de grandes améliorations technique et on ne peut pas achetet le gamepad tout seul pour le faire fonctionner sur la wii(premier du nom)
icone Suivre les commentaires
Poster un commentaire