Stratfor : WikiLeaks avec Anonymous pour source

Le par Jérôme G.  |  2 commentaire(s)
WikiLeaks-Stratfor

WikiLeaks entame la publication de petits papiers du renseignement mondial. Des données confidentielles appartenant à Stratfor et obtenues à la suite d'un piratage par des Anonymous.

En partenariat avec plusieurs médias, WikiLeaks débute la publication de plus de 5 millions d'emails du cabinet d'intelligence économique américain Stratfor. Des " Globals Intelligence Files " sous-titrés en français : " petits papiers du renseignement mondial ".

Ces échanges s'étalent de juillet 2004 à décembre 2011, et d'après WikiLeaks " montrent comment fonctionnent les agences de renseignement privées, et comment celles-ci prennent pour cible des individus pour le compte de leur clients, que ce soit des entreprises ou des gouvernements ".

Le nom de Stratfor est déjà paru dans nos colonnes. Fin 2011, la société avait connu une cyberattaque menée par Anonymous. Surprise, la nouvelle publication par WikiLeaks est le fruit d'une aide d'Anonymous.

WikiLeaks-StratforDes membres du collectif ont confié à Wired que la décision a été prise de remettre à WikiLeaks les emails piratés, considérant que ce dernier était plus apte de les analyser et de diffuser l'information, notamment via son travail avec plusieurs médias.

Une collaboration WikiLeaks - Anonymous est-elle en train de voir le jour ?

  • Partager ce contenu :
Complément d'information

Vos commentaires

Trier par : date / pertinence
Gourmet offline Hors ligne Vénéré avatar 4713 points
Le #914771
Cette publication MET EN LUMIÈRE le fait que cela peut tomber sur n'importe qui : pas-de-bol, là où il ne fallait pas au mauvais moment.

D'où l'intérêt croissant de NE PAS publier d'information sur soi à l'heur où ces informations constituent une manne paradisiaque pour ces sociétés (et les gouvernements) afin de trouver l'individu qui sera le bouc émissaire.

db
Ulysse2K offline Hors ligne VIP icone 48003 points
Le #915271
@Gourmet +1

Mais quand on voit le nombre de sites nécessaires à l'activité professionnelle (sites bancaires, e-commerce, Administrations, ....), il devient difficile de garder ses informations privées "bien au chaud" chez soi. Qu'en font-ils ? Ou vont-elles vraiment ? Le clouding ne va sûrement pas arranger les choses. Le numérique simplifie la vie mais il exige de "laisser sa porte ouverte même en cas d'absence". C'est malheureusement le prix du progrès.<img src="/img/emo/smile.gif" alt="" />
icone Suivre les commentaires
Poster un commentaire