WikiLeaks expulsé du nuage d'Amazon

Le par  |  2 commentaire(s)
Wikileaks-logo

Pour notamment résister à des attaques par déni de service, une partie de WikiLeaks avait trouvé refuge dans le nuage EC2 d'Amazon. Amazon a décidé de mettre fin à cet hébergement.

Wikileaks-logoDepuis ce week-end et le début de la diffusion de notes diplomatiques américaines, le site WikiLeaks connaît une très forte médiatisation à la mesure de la polémique suscitée. Cette publication a été vertement critiquée par les États-Unis et plusieurs autres gouvernements.

Avec cette initiative, WikiLeaks a été - et est toujours - la cible d'attaques par déni de service. Mikko Hypponen de F-Secure a notamment émis l'hypothèse de l'œuvre d'un cybercriminel selon qui WikiLeaks " met en danger la vie de nos soldats, d'autres personnes et les relations internationales de notre pays ".

Pour faire face, le site a parfois changé d'hébergement sans toutefois mettre tous ses œufs dans le même panier. C'est essentiellement cablegate.wikileaks.org - site consacré aux câbles diplomatiques - qui a bougé pour atterrir aujourd'hui chez un hébergeur suédois du nom de Bahnhof. WikiLeaks.org est quant à lui pour le moment hébergé en France ( OVH ).

Avant d'atterrir chez Bahnhof, WikiLeaks a effectué un bref passage par Amazon EC2, pour finalement être expulsé du cloud d'Amazon. " Serveurs WikiLeaks expulsés d'Amazon. Liberté de parole au pays de la liberté -- Très bien, nos dollars sont désormais dépensés pour employer des personnes en Europe ", pouvait-on lire sur le compte Twitter de WikiLeaks.

Visiblement, Amazon a fait l'objet de pressions politiques. Dans un communiqué, le sénateur américain Joe Lieberman, qui est le président de la commission pour la sécurité intérieure, a indiqué que la commission avait contacté Amazon mardi pour avoir des explications. Mercredi, elle a reçu la réponse d'Amazon : la fin des relations avec WikiLeaks.

" La décision d'Amazon de couper l'accès à WikLeaks est la bonne décision et devrait servir d'exemple pour les autres sociétés que WikiLeaks utilisent afin de distribuer son contenu obtenu de manière illégale. […] Aucune société responsable - qu'elle soit américaine ou étrangère - ne devrait aider WikiLeaks dans ses efforts pour diffuser ce contenu volé "

, a déclaré Joe Lieberman.

Pour WikiLeaks, " si Amazon est si mal à l'aise avec le premier amendement, il devrait se retirer du commerce de la vente de livres ". Ce premier amendement de la Constitution des États-Unis porte sur  la liberté d'expression.

Complément d'information
  • Prime Day : Amazon revendique un gros succès
    Amazon affiche une grande satisfaction à l'issue de la troisième édition de son événement Prime Day. Un pari qui sera réussi si de nouveaux abonnés Amazon Prime auront été massivement attirés.
  • Amazon Go s'installe en Europe
    Alors qu'Amazon annonçait le mois dernier rencontrer quelques problèmes avec son magasin sans caisse, le concept s'installe en test en Europe.

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #720591
Qu'ils l'hébergent en corée du nord !

je pense qu'ils ont quand même pensé a des solutions de rechange des le début.
ils mettent les docs quand ils veulent en P2P !

Comme quo il n'y a a pas besoin de décision de justice, un coup de fil suffit.

Que free l'héberge ! free aime bien etre le tapageur le plus actif.
Le #720641
Ou comme Freesite sur Freenet...(si ce n'est déjà fait).
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]