Wine (Wine Is Not An Emulator) en version 4.0

Le par  |  21 commentaire(s)
Wine-logo

La dernière version stable majeure de Wine est disponible avec le support initial des API Vulkan et Direct3D 12.

Couche logicielle de compatibilité permettant d'utiliser des applications Windows dans un environnement comme Linux, Wine monte en version comme chaque année.

tux-lit-journalPour Wine 4.0, l'équipe du projet annonce plus de 6 000 changements effectués au cours d'une année de développement. Des contributions sont notamment apportées par les développeurs de CodeWeavers qui édite la solution CrossOver.

Contrairement à des émulateurs ou des machines virtuelles, Wine - Wine Is Not An Emulator - ne nécessite pas de disposer d'une copie du système d'exploitation de Micosoft. Pour Wine 4.0, les nouveautés mises en avant sont le support de l'API Vulkan, Direct3D 12, HiDPI sur Android et une meilleure prise en charge de manettes pour les jeux.

Pour Direct3D 12, il est notamment précisé un support initial via la bibliothèque logicielle vkd32 et avec une carte graphique compatible Vulkan. Les notes de version complètes sont publiées sur le site du projet libre et gratuit.

L'été dernier, Valve avait annoncé une nouvelle fonctionnalité dans Steam Play pour permettre l'exécution de jeux Windows sur la version Linux de Steam en utilisant Wine. Un outil Proton qui pourra tirer parti des nouveautés de Wine 4.0.

Complément d'information

Vos commentaires Page 1 / 3

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #2048885
A terme Microsoft a intérêt à se méfier...
Le #2048894
cycnus a écrit :

A terme Microsoft a intérêt à se méfier...


Mouais, j'm'inquiete pas trop pour Microsoft
Le #2048896
cycnus a écrit :

A terme Microsoft a intérêt à se méfier...


Le soft a plus de 21 ans, il est utilisé par une frange négligeable de la population Linux. Alors peu de chance que celle de Windows migre un jour sous Wine.

A la limite, si ils font un Win sous Android, ça aurait un succès de malade.
Le #2048907
cycnus a écrit :

A terme Microsoft a intérêt à se méfier...


non je croit pas car si crosoft n’était pas la , il n'existerait tout simplement pas . microsoft fait tourner le monde ! le reste gravite au tour , et ça ! c'est une triste réalité . ceci en ai une preuve flagrante malheureusement.....
Le #2048926
Jymmy el loco a écrit :

cycnus a écrit :

A terme Microsoft a intérêt à se méfier...


Le soft a plus de 21 ans, il est utilisé par une frange négligeable de la population Linux. Alors peu de chance que celle de Windows migre un jour sous Wine.

A la limite, si ils font un Win sous Android, ça aurait un succès de malade.


"A la limite, si ils font un Win sous Android, ça aurait un succès de malade."
.
. Pas encore ...à regarder Windows 10 on ARM qui patine avec son émulation X86 qui, pourtant, ne fonctionne que sur Snapdragon 820, puis 835, puis 845, mais le 855 lui sera fort utile !
Le #2048930
cycnus a écrit :

A terme Microsoft a intérêt à se méfier...


Wine est open source. Tu penses bien que Microsoft scrute tout ce qui se trame sous le capot de cet "émulateur". Au moindre faux pas, le couperet tombera, tracasse pas pour eux.
Le #2048954
Pour ma part Microsoft maintenant ce n'est plus qu'en virtualisé. J'attends que les solutions de streaming progresse encore un peu et que les abonnements soient un peu plus abordables et j'arriverai a m'en passer totalement.
Le #2048975
smalldick a écrit :

Pour ma part Microsoft maintenant ce n'est plus qu'en virtualisé. J'attends que les solutions de streaming progresse encore un peu et que les abonnements soient un peu plus abordables et j'arriverai a m'en passer totalement.


Je suis le premier à prôner la virtualisation chez les pros. J'ai même un hyperviseur bare metal personnel afin d'être le moins impacté possible par mes différentes VM que j'utilise au quotidien.

Malgré cela (et de grandes satisfactions), je dois avouer que lorsqu'on veut exploiter plus finement certains composants (ex : GPU) mes machines aux OS natifs restent vachement plus véloces et même plus stables.

Alors oui à la virtualisation mais si on sort du cadre de la bureautique traditionnelle (comme le ludique par exemple), les VM sont loin d'être la panacée dans tous les domaines.
Le #2048980
Ulysse2K a écrit :

smalldick a écrit :

Pour ma part Microsoft maintenant ce n'est plus qu'en virtualisé. J'attends que les solutions de streaming progresse encore un peu et que les abonnements soient un peu plus abordables et j'arriverai a m'en passer totalement.


Je suis le premier à prôner la virtualisation chez les pros. J'ai même un hyperviseur bare metal personnel afin d'être le moins impacté possible par mes différentes VM que j'utilise au quotidien.

Malgré cela (et de grandes satisfactions), je dois avouer que lorsqu'on veut exploiter plus finement certains composants (ex : GPU) mes machines aux OS natifs restent vachement plus véloces et même plus stables.

Alors oui à la virtualisation mais si on sort du cadre de la bureautique traditionnelle (comme le ludique par exemple), les VM sont loin d'être la panacée dans tous les domaines.


Tu virtualises via kvm ou virtualbox ?

Parce que les perfs n'ont vraiment rien à voir. http://www.deltasight.fr/kvm-ou-virtualbox-pour-virtualiser-sous-linux/
Le #2048981
Ulysse2K a écrit :

smalldick a écrit :

Pour ma part Microsoft maintenant ce n'est plus qu'en virtualisé. J'attends que les solutions de streaming progresse encore un peu et que les abonnements soient un peu plus abordables et j'arriverai a m'en passer totalement.


Je suis le premier à prôner la virtualisation chez les pros. J'ai même un hyperviseur bare metal personnel afin d'être le moins impacté possible par mes différentes VM que j'utilise au quotidien.

Malgré cela (et de grandes satisfactions), je dois avouer que lorsqu'on veut exploiter plus finement certains composants (ex : GPU) mes machines aux OS natifs restent vachement plus véloces et même plus stables.

Alors oui à la virtualisation mais si on sort du cadre de la bureautique traditionnelle (comme le ludique par exemple), les VM sont loin d'être la panacée dans tous les domaines.


Entièrement d'accord, moi aussi j'utilise beaucoup les machines virtuelles, mais elles ont aussi leur limite.

Exemple de logiciels qui utilisent le GPU et dont la machine virtuelle refuse carrément le lancement à cause de la carte graphique virtuelle.
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
Anonyme