Police de caractère sur le Web : le WOFF fédère

Le par Jérôme G.  |  5 commentaire(s)
W3C

Mozilla, Opera Software ainsi que Microsoft font cause commune autour du format de police de caractère WOFF afin qu'il devienne un standard grâce au W3C. Chromium adhère également au WOFF.

W3CPromu par la Fondation Mozilla et soutenu par plusieurs entreprises de typographie, le support du format de police de caractère WOFF a fait son apparition dans Firefox 3.6, en plus donc du support des formats TrueType et OpenType introduit précédemment avec Fx 3.5.

Par rapport à ces deux formats, le Web Open Font Format est compressé, d'où un téléchargement plus rapide, et supporte les tags, métadonnées. Alors qu'actuellement la plupart des développeurs Web se contentent d'un petit lot de polices de caractères avec la certitude qu'elles sont déjà installées par les utilisateurs, WOFF permet de télécharger directement des polices associées à une page Web spécifique.

Et pour le WOFF, les choses pourraient bien devenir sérieuses avec le W3C qui se penche sur son cas, d'où une forme de standardisation future également soutenue par Microsoft. Avec Mozilla et Opera Software, Microsoft a en effet soumis en début de mois la spécification du format de fichier WOFF 1.0 au consortium World Wide Web dont les recommandations ont vocation de standards du Web. Cette soumission a été publiée le 19 avril.

Dans un billet mis en ligne vendredi dernier sur IEBlog, Sylvain Galineau, IE Product Manager chez Microsoft, écrit que : " les éditeurs de navigateurs et un nombre croissant de sociétés de typographie sont maintenant d'accord sur un format d'encodage commun pour les polices de caractères Web ". En 2008, Microsoft avait tenté sans succès de mettre tout le monde au diapason en proposant Embedded Open Type au W3C, un format propriétaire de compression des polices qui intègre des DRM et permet un lien avec CSS.

WOFF semble également bénéficier du soutien de Google, puisque CNET a constaté l'ajout de son support dans Google Chrome. Pas encore officiellement, l'implémentation de WOFF dans Chromium, le socle open source de Google Chrome, a été annoncée. Il s'agirait de permettre la conversion de WOFF vers TrueType.

  • Partager ce contenu :
Cette page peut contenir des liens affiliés. Si vous achetez un produit depuis ces liens, le site marchand nous reversera une commission sans que cela n'impacte en rien le montant de votre achat. En savoir plus.
Complément d'information

Vos commentaires

Trier par : date / pertinence
ograweb offline Hors ligne Vétéran avatar 1489 points
Le #630751
En tant que créateur de site web je suis pour le principe.

En tant qu'utilisateur je croise les doigts pour qu'il n'y ai pas d'abus en tout genre ( police de 5Mo, 10 polices différentes dans la page, faille de sécurité pour la décompression des polices, histoire de DRM trop complexe) ...

Bref, wait and see
Anonyme offline Hors ligne Vénéré avatar 3545 points
Le #630911
Il n'y avait pas déjà un format de police intégrable aux sites web?
oldjohn offline Hors ligne VIP icone 7372 points
Le #631011
"la plupart des développeurs Web se contentent d'un petit lot de polices de caractères avec la certitude qu'elles sont déjà installées par les utilisateurs" : Et oui, merci ms pour la stabilité. Pas avec les 1 millions de variation du ver linux qu'on aurait pu y reussir...
@nemO offline Hors ligne VIP avatar 6101 points
Le #631411
Boh, ça fait juste dix ans de retard :crazy:
zozolebo offline Hors ligne Vénéré avatar 2751 points
Le #839931
@oldjohn : Tous les navigateurs webs ont les mêmes fonts embarquées par défaut, même ceux d'il y a 10 ans, que ce soit du Microsoft ou n'importe quoi d'autre, et ce sont avec ces fonts que les développeurs web travaillaient jusqu'ici. Ca n'a absolument rien à voir avec Microsoft, de près ou de loin.

Evite de dire n'importe quoi à l'avenir, on en a déjà tellement lu de toi...
icone Suivre les commentaires
Poster un commentaire