Matière noire : le super détecteur Xenon1T toujours en quête des WIMP

Le par  |  2 commentaire(s) Source : Interesting Engineering
Hubble-image-galaxies

La matière noire, si jamais elle existe, interagit très peu avec la matière ordinaire et il faut donc un détecteur extrêmement sensible pour tenter de repérer sa présence. C'est le rôle du détecteur Xenon1T qui livre ses premiers résultats.

La matière noire représenterait la majeure partie de notre univers et expliquerait certaines observations astronomiques impossibles à attribuer à la matière ordinaire. Cette matière noire présenterait très peu d'interactions avec la matière que nous connaissons et cette caractérisque pourrait être liée au fait qu'elle est constituée de particules de faible interaction, dites WIMP (Weakly Interactive Massive Particle), qu'il reste encore à découvrir.

Pour y parvenir, un détecteur extrêmement sensible a été construit pour tenter d'observer les quelques rares interactions entre matière noire et le noyau d'un composant de matière ordinaire extrêmement stable, qui est ici le Xénon.

C'est le principe de Xenon1T, un détecteur ultrasensible installé dans les laboratoires souterrains du Gran Sasso (Italie) et dont la cuve de 3,2 tonnes de Xénon ultrapur est protégée au maximum contre la radioactivité naturelle (qui créerait sinon un bruit de fond, empêchant toute détection fine).

Après une installation en 2015 et un premier fonctionnement l'an dernier, le détecteur Xenon1T livre ses premiers résultats, épluchés par une équipe internationale de plus d'une centaine de chercheurs.

Xenon1T

Un essai a été mené sur 30 jours, en quête de minuscules flash lumineux constitués de photons émis lors de chocs entre particules, et dans l'espoir d'en trouver qui puissent être significativement associés à une particule WIMP à ce jour encore inconnue.

D'après les résultats, l'expérimentation n'a révélé aucun signal trahissant cette fameuse WIMP, ce qui, étant donné la brièveté du test et de la rareté attendue du phénomène, n'est pas une grande surprise.

En revanche, cette première mise en fonctionnement de Xenon1T a confirmé que le détecteur fonctionne comme prévu et qu'il est très bien protégé de la radioactivité naturelle, le validant comme le premier détecteur ultrasensible en son genre pour partir en quête des infimes signes de la matière noire sur la matière ordinaire.

Avec cette validation du fonctionnement du détecteur, les choses sérieuses vont pouvoir commencer et les théories scientifiques sur la matière noire vont pouvoir être éprouvées à des niveaux de sensibilité encore jamais atteints.

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #1966001
rien trouvez
normal ça n'existe pas
Le #1966113
La matière noire existe, mais elle est ordinaire, tout simplement accélérée, assez pour que, du fait de son éloignement, elle nous soit masquée par son horizon de Rindler, un effet relativiste classique. Pas de mystère ! Lire "La matière noire : substance exotique ou effet relativiste ?" publié chez Désiris en 2015.
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]