Yahoo! : Carl Icahn est un menteur ?

Le par Jérôme G.  |  5 commentaire(s)
yahoo home

Yahoo! n'a pas tardé à répondre sèchement au milliardaire Carl Ichan qui ambitionne de renverser le conseil d'administration de Sunnyvale et ramener Microsoft à la table des négociations.

yahoo homeLa manoeuvre de Carl Ichan pour débarquer le conseil d'administration de Yahoo! actuellement en place et ainsi tenter de renégocier un rachat avec Microsoft, ne laisse évidemment pas indifférente la firme de Sunnyvale qui par l'intermédiaire de Roy Bostock, le Président du conseil, a fait part de sa réponse cinglante. Pour parvenir à ses fins, le milliardaire américain s'appuierait ainsi sur des allégations infondées formulées dans le cadre d'une plainte déposée par deux fonds de pension.

Parmi ces allégations, le fait que la direction de Yahoo! aurait proposé de fortes indemnités de départ à ses employés dans la perspective d'un rachat par Microsoft. " Ce plan a été adopté dans le but de protéger la valeur de l'entreprise en anticipant sur une possible acquisition de la part de Microsoft de laquelle aurait découlé une longue période d'incertitude pour nos employés. En adoptant ce plan, nous avons fait le bon choix tant pour nos employés que pour nos actionnaires ".

Mais le principal reproche qui est actuellement formulé à l'encontre de Yahoo! reste d'avoir tourné le dos en janvier 2007 à une offre de rachat de Microsoft à hauteur de 40 dollars par action, et d'avoir refusé celle à 33 dollars dernièrement. Du " sabotage " selon Icahn, mais là encore, Bostock s'en défend. " Yahoo! a mené avec Microsoft des discussions approfondies pendant plusieurs mois avec pour finalité la décision de Microsoft de renoncer à une potentielle acquisition. Au cours de ce processus où des alternatives stratégiques ont été examinées avec diverses parties, le conseil d'administration a déclaré à plusieurs reprises qu'il était ouvert à toute transaction, y compris une vente à Microsoft tant que les intérêts des actionnaires étaient préservés ".


Discréditer Carl Icahnn
Bostock se veut particulièrement critique à l'égard de l'attitude de Icahn, car celui-ci cherche à donner l'impression que Microsoft reviendra à la table des négociations pour un rachat complet de la société. Pour Bostock, la position de Microsoft est cependant désormais des plus claires avec l'impossibilité d'un tel rachat et de s'étonner que Icahn ne voit pour Yahoo! qu'un avenir aux côtés de Microsoft. " Votre avis selon lequel vous ne voyez qu'à court ou long terme qu'une fusion avec Microsoft pour sauver Yahoo! démontre que vous n'avez pas d'autres plans et amène à se poser des questions sur ce qu'il adviendra si vous réussissez à prendre le contrôle de Yahoo! ".
  • Partager ce contenu :
Complément d'information

Vos commentaires

Trier par : date / pertinence
john67 offline Hors ligne Vétéran avatar 2387 points
Le #245491
Et les employés dans tout ça, le savoir-faire, les idées ? Pitoyable spectacle que celui des actionnaires et des investisseurs :heink:
McHooye offline Hors ligne Vétéran avatar 1293 points
Le #245561
Ce qui est surtout pitoyable c'est ce genre de réaction bolchévique.
Un employé loue ses services (sa compétence) à une société, il reçoit en échange un salaire en rapport avec sa valeur ajoutée dans l'entreprise.
S'il veut s'impliquer davantage dans la société et être intéressé aux résultats, rien ne l'empêche de devenir actionnaire de sa propre société.
evilspoon offline Hors ligne Héroïque avatar 771 points
Le #245571
Chez yahoo on ne dit pas:

"vous ne voyez qu'à court ou long terme qu'une fusion avec Microsoft pour sauver Yahoo! démontre que vous n'avez pas d'autres plans "

Mais:

"vous ne voyez qu'à court ou long terme qu'une fusion avec Google pour sauver Yahoo! démontre que nous n'avons pas d'autres plans "


:crazy: :crazy: :crazy:
Chitzitoune offline Hors ligne VIP avatar 19363 points
Le #245661
@McHooye "S'il veut s'impliquer davantage dans la société et être intéressé aux résultats, rien ne l'empêche de devenir actionnaire de sa propre société."

Ca, c'est au pays des bisounours.

Dans la pratique un employé, même si il prends des parts, n'aura jamais assez d'argent dans sa vie pour avoir ne serais ce qu'une part suffisante pour qu'on s'interesse à son avis.
john67 offline Hors ligne Vétéran avatar 2387 points
Le #245781
Bolchévique ... avec un couteau entre les dents j'espère.
Tous mes collègues d'Altran en 2000 se foutaient de ma tronche quand je leur disais que leurs actions ne valaient rien.

Crack boursier= lorsque certains croyaient s'acheter une voiture, ils ont eu de quoi acheter une mobylette
Mais tant que le système trouve des pigeons ... après tout tant mieux: les bolchéviques assurent leur retraite et les libéralistes dilapident :heink:
icone Suivre les commentaires
Poster un commentaire