YouTube devra fournir ses historiques de connexion à Viacom

Le par Dimitri T.  |  5 commentaire(s)
youtube-logo.png

Dans l'affaire de violation des droits d'auteur qui l'oppose au groupe de médias Viacom, YouTube se voit dans l'obligation de fournir ses historiques de connexion.

youtube logo.pngL'affaire remonte au mois de mars de l'année 2007. Viacom, un grand groupe américain de médias détenant entre autres Comedy Central, Dreamworks, MTV et Paramount, avait alors déposé plainte à l'encontre de YouTube, célèbre portail vidéo propriété de Google. Le premier accusait le second de violation des droits d'auteur avec la diffusion de 160 000 vidéos dont il détient les droits. Ces vidéos auraient été vues 1,5 milliard de fois, ce qui aurait par conséquent généré des revenus publicitaires pour YouTube, mais aussi entraîné des pertes pour Viacom.

viacom logo.pngLe juge d'un tribunal fédéral de la ville de San Francisco vient d'ordonner à YouTube de remettre les historiques de connexion de ses utilisateurs ( soit 4 To de données ) pour que Viacom puisse prouver que ses vidéos ont été postées et vues massivement, afin de justifier le milliard de dollars qui est réclamé à titre de dédommagement. Il a bien été précisé à Viacom qu'il ne devra pas en profiter pour identifier les utilisateurs grâce à leurs adresses IP.

En revanche, Viacom s'est vu débouté pour sa demande d'obtention des codes sources de la plate-forme et de l'outil de détection des contenus illégaux.
  • Partager ce contenu :
Complément d'information

Vos commentaires

Trier par : date / pertinence
geraldineA325 offline Hors ligne Héroïque avatar 772 points
Le #269271
Non mais je rêve et dans quel monde vit-on ????
Après la loi Hadopi qui va obliger les FAI (fournisseurs d'accès Internet) à surveiller ce que font leurs abonnés sur Internet, voilà que Viacom demande à Youtube de fournir des données personnelles des internautes qui ont posté des vidéos sur son site web afin de sanctionner contre le non respect des droits d'auteur ... et le non respect de notre vie privée on nous en parle de ça ?
Pour contrer tout ça, moi j'utilise le système Peer2Me qui est gratuit, qui change mon adresse IP et qui crypte toutes mes communicatiosn sur Internet. Ca veut dire que mon FAI ne peut plus rien voir de ce que je fais sur Internet et donc ne plus rien fournir à qui que ce soit.
Afin de vous protéger vous aussi contre ces lois injustes où c'est toujours les mêmes qui paient, essayez ce système au nom de vos libertés.
totoisthere offline Hors ligne Héroïque avatar 861 points
Le #269311
youtube RIP :jap:
CodeKiller offline Hors ligne VIP avatar 8235 points
Le #269331
"afin de justifier le milliard de dollars qui est réclamé à titre de dédommagement."

Ils auraient pu demander 10 milliards pendant qu'on y était tiens !!!
killyouridols offline Hors ligne Vétéran avatar 1387 points
Le #269391
"En revanche, Viacom s'est vu débouté pour sa demande d'obtention des codes sources de la plate-forme et de l'outil de détection des contenus illégaux."
Mort de rire, ils voulaient carrément les codes sources de Youtube, mais dans quel objectif? Fabriquer un Youtube-like gratuitement, trouver des failles à exploiter,... ?
MlleMartini offline Hors ligne Héroïque avatar 762 points
Le #269841
NOTE: dans d'autres articles - on dit que c'est un tribunal de New York. Ici, on dit San Francisco. À vérifier..

Alors, les attaques contre la santé du web sont sérieuses. Louis Vuitton contre eBay. Viacom contre Google. MAPP contre les pirates. Les FAI contre les utilisateurs.

Et à travers toutes ces batailles, les tribunaux rendent des décisions dénudées de sens et de compréhension web.

Il faut des balises pour le web, mais ce n'est pas en créant un champ de bataille entre utilisateurs et commerçants que l'on va assurer la bonne santé du web.

Créons une Société Web à but non lucratif qui va gérer les litiges reliés au web. La grande majorité des juges aux États-Unis et au Canada ne comprennent pas le web.

Il faut que les états créent l'International Society for the Web et lui donnent le mandat de régler les conflits reliés au web. Tout comme ICANN règle présentement les litiges reliés aux noms de domaine.

On sera alors devant des experts web, des gens qui se dédient à la bonne santé du web, qui comprennent le web, et on fera avancé la société du monde au complet.
icone Suivre les commentaires
Poster un commentaire