Zephyr S : le drone-satellite solaire boucle un vol inaugural de 26 jours

Le par  |  0 commentaire(s)
Airbus-Zephyr-S

Atterrissage réussi pour le drone stratosphérique solaire Zephyr qui a volé en continu après son décollage il y a presque 26 jours. Ce n'était que son vol inaugural.

Le 11 juillet, le Zephyr S a décollé en Arizona aux États-Unis pour son vol inaugural et stratosphérique qui aura duré au final 25 jours, 23 heures et 57 minutes. C'est précis et ce pourrait être un record du monde pour ce drone solaire.

Airbus Defence and Space a fait une demande d'homologation de record en ce sens. Sachant qu'un appareil prototype du Zephyr avait atteint par le passé plus de 14 jours de vol continu.

Avec une envergure de 25 mètres et un poids de 75 kg, le Zephyr S est recouvert de panneaux solaires (il fonctionne exclusivement à l'énergie solaire) pour pouvoir voler dans la stratosphère à une altitude moyenne de 21 km. Airbus souligne qu'il peut ainsi évoluer au-dessus des intempéries et du trafic aérien classique.

Zephyr-S
L'aéronef est qualifié de Pseudolite à Haute Altitude. Une dénomination qui laisse augurer d'une fonction de drone-satellite. Pseudolite est la contraction du terme pseudo-satellite. Il se destine à des applications aussi bien civiles que militaires.

Airbus évoque notamment la gestion des catastrophes et le contrôle de la propagation des feux de forêt ou des déversements d'hydrocarbures, mais aussi une surveillance de l'évolution environnementale de la planète, l'apport de communications pour des régions isolées.

" Nous allons dans les prochains jours analyser tous les résultats et les données techniques afin d'entamer la préparation de nos prochains vols ", déclare Jana Rosenmann, responsable de la division drones d'Airbus. Le drone solaire pourrait éventuellement voler en continu pendant trois mois.

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
Anonyme