Mark Zuckerberg a perdu 7,2 milliards de dollars en une journée

Le par Jérôme G.  |  8 commentaire(s)
Mark-Zuckerberg

Le patron et fondateur de Facebook a perdu plus de 7 milliards de dollars vendredi. Une conséquence du boycott de la publicité par certaines marques aux États-Unis.

Dans l'index Bloomberg des 500 plus grosses fortunes de la planète, Mark Zuckerberg - qui figure à la 4e place avec 82,3 milliards de dollars - a perdu la bagatelle de 7,2 milliards de dollars sur la seule journée de vendredi dernier.

Pour le fondateur et patron de Facebook, cet " appauvrissement " tout relatif est à mettre en relation avec la chute de 8,3 % des actions du groupe. Vendredi, la valorisation de Facebook a en effet perdu 56 milliards de dollars.

bloomberg-index-milliardaires-mark-zuckerbergIndex Bloomberg des milliardaires au 26 juin 2020

Bloomberg fait le lien avec l'annonce de la multinationale Unilever dans l'agroalimentaire et les cosmétiques de retirer aux États-Unis et au moins jusqu'à la fin de cette année, ses publicités sur Facebook, Instagram, ainsi que Twitter.

Après des critiques à l'encontre de Facebook pour ses écueils dans la modération de contenus haineux et de la désinformation, et particulièrement en période électorale aux États-Unis, ce boycott qui touche à la poule aux œufs d'or de Facebook ne se cantonne pas à Unilever.

Il concerne d'autres marques comme Verizon, Coca-Cola ou encore Starbucks. Des marques qui ont été sensibles à une campagne #StopHateForProfit soutenue par des associations antiracistes aux États-Unis.

Mark Zuckerberg a rapidement réagi en dévoilant des mesures pour une modération plus stricte. À voir si à l'ouverture des marchés, le cours de l'action Facebook aura repris de sa superbe.

  • Partager ce contenu :
Complément d'information

Vos commentaires

Trier par : date / pertinence
fzero offline Hors ligne Vénéré icone 2882 points
Le #2102707
Je suis chaud pour ouvrir un cagnotte Leetchi.
kerlutinoec offline Hors ligne VIP icone 13683 points
Le #2102710
Le pôôôvre !
RomainRamier offline Hors ligne Senior icone 301 points
Le #2102718
Au delà du fait qu'on se fout pas mal que Zuckerberg ait paumé quelques milliards. C'est surtout la raison derrière qui m'interpelle.
Alors, aujourd'hui, ce sont les grandes marques qui sont les juges de ce qui est moral ou non. Il fut un temps où c'était les philosophes, les écrivains qui nous orientaient dans nos choix. Aujourd'hui, ce sont des vendeurs de soda, de cafés dégueux ou des marques de fringues qui sous-traitent dans les pays du tiers-monde. Merci, mais je m'en passe de leurs opinions. Je vais plutôt relire Nietzsche, ça va me détendre.
kerlutinoec offline Hors ligne VIP icone 13683 points
Le #2102723
RomainRamier a écrit :

Au delà du fait qu'on se fout pas mal que Zuckerberg ait paumé quelques milliards. C'est surtout la raison derrière qui m'interpelle.
Alors, aujourd'hui, ce sont les grandes marques qui sont les juges de ce qui est moral ou non. Il fut un temps où c'était les philosophes, les écrivains qui nous orientaient dans nos choix. Aujourd'hui, ce sont des vendeurs de soda, de cafés dégueux ou des marques de fringues qui sous-traitent dans les pays du tiers-monde. Merci, mais je m'en passe de leurs opinions. Je vais plutôt relire Nietzsche, ça va me détendre.


Ce ne sont pas les grandes marques qui décident ce sont les neuneus émotifs qui s'expriment le plus sur les réseaux sociaux. Tendance que les grandes marques scrutent de près. Les chatons morts c'est horrib mais pas les rats morts.
Anonyme
Le #2102736
fzero a écrit :

Je suis chaud pour ouvrir un cagnotte Leetchi.



Anonyme
Le #2102737
RomainRamier a écrit :

Au delà du fait qu'on se fout pas mal que Zuckerberg ait paumé quelques milliards. C'est surtout la raison derrière qui m'interpelle.
Alors, aujourd'hui, ce sont les grandes marques qui sont les juges de ce qui est moral ou non. Il fut un temps où c'était les philosophes, les écrivains qui nous orientaient dans nos choix. Aujourd'hui, ce sont des vendeurs de soda, de cafés dégueux ou des marques de fringues qui sous-traitent dans les pays du tiers-monde. Merci, mais je m'en passe de leurs opinions. Je vais plutôt relire Nietzsche, ça va me détendre.


Ce sont surtout les boursicoteurs de merdes qui font la pluie et le beau temps en ce monde et c'est un véritable drame pour la planète et ses habitants
RaieCharlotte offline Hors ligne Habitué icone 171 points
Le #2102778
RomainRamier a écrit :

Au delà du fait qu'on se fout pas mal que Zuckerberg ait paumé quelques milliards. C'est surtout la raison derrière qui m'interpelle.
Alors, aujourd'hui, ce sont les grandes marques qui sont les juges de ce qui est moral ou non. Il fut un temps où c'était les philosophes, les écrivains qui nous orientaient dans nos choix. Aujourd'hui, ce sont des vendeurs de soda, de cafés dégueux ou des marques de fringues qui sous-traitent dans les pays du tiers-monde. Merci, mais je m'en passe de leurs opinions. Je vais plutôt relire Nietzsche, ça va me détendre.


Le pouvoir est là où l'argent est
Et le divertissement est largement plus lucratif que la philosophie
La sagesse est donc très loin de diriger le monde, je pense que ça n'est plus un mystère depuis longtemps
Anonyme
Le #2102825
RaieCharlotte a écrit :

RomainRamier a écrit :

Au delà du fait qu'on se fout pas mal que Zuckerberg ait paumé quelques milliards. C'est surtout la raison derrière qui m'interpelle.
Alors, aujourd'hui, ce sont les grandes marques qui sont les juges de ce qui est moral ou non. Il fut un temps où c'était les philosophes, les écrivains qui nous orientaient dans nos choix. Aujourd'hui, ce sont des vendeurs de soda, de cafés dégueux ou des marques de fringues qui sous-traitent dans les pays du tiers-monde. Merci, mais je m'en passe de leurs opinions. Je vais plutôt relire Nietzsche, ça va me détendre.


Le pouvoir est là où l'argent est
Et le divertissement est largement plus lucratif que la philosophie
La sagesse est donc très loin de diriger le monde, je pense que ça n'est plus un mystère depuis longtemps


C'est malheureusement la stricte vérité et un constat sans appel que les gens censés ont fait depuis longtemps. Seuls les bobos pensent vivre au pays des bisounours. Les puissants, eux, ont compris depuis bien longtemps qu'ils ne sont sur terre que pour un bref instant. Pour eux, peu importe ce qui peut arriver aux autres et à l'environnement dans le futur le but étant d'avoir le plus d'argent possible afin d'avoir X maisons, X voitures, X femmes ....
Et puis il y a les gens qui ont une conscience et qui essaient désespérément changer les choses à leur échelle parce qu'ils pensent, sûrement à tort, que cela peut agir à force de persévérance.
Pour finir et pour tempérer mon propos, certains bobos et certains puissants ont une conscience et essaient également d'embellir les choses mais ils sont minoritaires malheureusement
icone Suivre les commentaires
Poster un commentaire